banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

France – Belgique (1-0) : La solution est venue de la défense

11 Juil 2018
476 times

Saint-Pétersbourg : En demi-finale de la 21ème Coupe du monde de football disputée hier à Saint-Pétersbourg, la France a battu la Belgique par 1 but à 0. Score vierge à la mi-temps.

But : Samuel Umtiti (51e)

Les équipes : France : Hugo Lloris (Cap), Benjamin Pavard, Raphael Varane, Samuel Umtiti, Lucas Hernandez, Ngolo Kanté, Blaise Matuidi (Corentin Tolisso, 86e), Paul Pogba, Antoine Griezman, Kylian Mbappé, Olivier Giroud (Steven Nzonzi, 84e). Entraîneur : Didier Deschamps.

Belgique : Thibault Courtois, Toby, Alderweireld, Vincent Kompany, Jan Vertonghen, Axel Witsel, Marouane Fellaini (Yannick Carrasco, 80e), Moussa Dembelé (Dries Mertens, 59e), Kevin de Bruyne, Nacer Chadli (Michy Batshuayi, 90+3), Eden Hazard (cap), Romelu Lukaku. Entraîneur : Roberto Martinez.

Arbitre : Andres Cunha (Uruguay)

Avertissements : Eden Hazard (63e), Toby, Alderweireld (70e) et Jan Vertonghen (90+3) pour la Belgique. Ngolo Kanté (87e), Kylian Mbappé (90+2) pour la France.

Le rêve s’est réalisé hier pour la France qui courait depuis 2006 derrière une finale de Coupe du monde grâce à une victoire étriquée aux dépens d’une solide équipe de Belgique. Les attaquants français n’ayant pas réussi à faire la différence, la solution est venue de la défense. Et c’est Samuel Umtiti (51e) qui a mis ses coéquipiers sur la bonne voie. Sur un corner bien exécuté par Antoine Griezman, le défenseur tricolore devance Fellaini et, de la tête, dépose le cuir au fond des filets.

Malgré un Eden Hazard qui a été dans tous les coups, les Diables rouges n’ont jamais pu revenir. A l’image d’un Lukaku carrément à côté de ses godasses.

D’ailleurs, sans un Courtois des grands jours dans les buts, la France aurait décroché son billet pour la finale de dimanche prochain avec plus de panache.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE

Umtiti belgiqueUMTITI, TEL UN… DIABLE QUI SORT DE SA BOÎTE
Saint-Pétersbourg : Jusque-là, Samuel Umtiti, le défenseur central des Bleus de France, n’avait presque rien réussi de bon … défensivement. Fébrile comme rarement par le passé, le sociétaire du Fc Barcelone a même failli marquer contre son camp sur une intervention plus que hasardeuse en première mi-temps. Pourtant, Lukaku l’avant belge dont lui et son compère de la défense centrale française, Raphael Varane, avaient la charge n’était vraiment pas dans un bon jour. Umtiti aussi ? On l’a longtemps pensé, du moins durant les 45 premières minutes, du fait de ses nombreuses approximations, surtout sur les balles venues des ailes.

Alors donc qu’on le voyait parti pour une deuxième période au moins aussi compliquée face à Hazard et ses compatriotes, c’est Umtiti qui a débloqué cette demi-finale tactique et fermée.

Comme un … diable qui s’extirpe de sa boîte, il surgit au premier poteau (51ème mn) pour dominer Fellaini de la tête et battre l’excellent portier belge Thibaut Courtois. Eden Hazard qui jusqu’alors évoluait sur le côté gauche de son attaque, pouvait se repositionner dans l’axe, prendre plus que jamais le jeu à son compte, donner du fil à retordre à Pogba et même à Ngolo Kanté, rien n’y fit. La France tenait sa 3ème finale de Coupe du monde. 20 ans après son unique sacre à domicile, elle a fait un énorme pas vers un deuxième titre, grâce à ce diable de Umtiti.

Mais le gaillard n’a pas voulu tirer la couverture à lui tout seul. « C’est vrai que c’est moi qui marque, mais toute l’équipe a réussi un grand match, un vrai match d’hommes », a-t-il soutenu au coup de sifflet final.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.