banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

En route vers Saint-Pétersbourg Il n’y avait pas que les Français et les Belges !

11 Juil 2018
503 times

Saint-Pétersbourg : C’est une lapalissade de dire que le football draine des passions.
Hier, lors de la première demi-finale de la Coupe du monde entre la France et la Belgique, les amoureux du ballon rond ont pris d’assaut Saint Saint-Pétersbourg, théâtre de ce derby aux allures de « mortal kombat » entre voisins. Pour rallier cette ville où le soleil ne se couche presque jamais entre juin et juillet, les férus du ballon rond ont embarqué dans les trains affrétés par la Fifa pour faciliter le déplacement des supporters dans les onze villes abritant le tournoi. A Moscou, le départ était prévu  à la gare Leningradski assaillie dès les premières heures de la soirée par les milliers de supporters de tous les âges, seuls ou en groupes. Les lieux, comme en plein jour, grouillent de monde. Et il n’y a pas que les Français et les Belges. Mais aussi les Russes, beaucoup plus nombreux d’ailleurs et dont la majorité roulait pour les Bleus. Ils étaient aussi Ukrainiens, Biélorusses, Mexicains, Chinois, Japonais, Sénégalais, Brésiliens, Nigérians, Colombiens, Péruviens, tous reconnaissables à leurs tenues, drapeaux, chapeaux et autres. Avec ce cocktail de nationalités, difficile de se faire comprendre. Heureusement que les volontaires de la Fifa sont présents et disponibles pour jouer aux traducteurs et guides. Des commerçants occasionnels aussi sont de la partie. Flairant un bon coup, un jeune Russe a jugé opportun d’investir dans la vente de drapeaux et autres objets à l’effigie de la France qu’il compte écouler à Saint-Pétersbourg. Eh oui, l’occasion fait bien le larron.

Cette activité, assure-t-il, lui a beaucoup apporté depuis le démarrage de la Coupe du monde. « Au début, je vendais des drapeaux et autres objets de la Russie, l’équipe a été éliminée et je me suis rabattu sur la France qui va gagner le trophée », soutient-il.

Dans cette gare semblable à une caverne d’Ali Baba, des boutiques proposent divers articles de la Coupe du monde, mais qui coûtent dix fois plus cher qu’ailleurs. Soucieux d’avoir des souvenirs de leur séjour dans la terre des Tsars, d’aucuns, en attendant leur départ, n’hésitent pas à mettre la main à la poche.

De temps à autres, quelques clochards aussi ivres que des Polonais viennent perturber le semblant de quiétude des voyageurs. Mais les services d’ordre présents partout veillent au grain.

Une dizaine de trains convoient tout ce beau monde à raison d’un départ toutes les cinquante minutes. Supporters des Bleus et des Diables rouges partagent les mêmes wagons et compartiments, le tout dans une ambiance de fraternité et de fair-play.

Aucun débordement n’est noté durant tout le trajet. Et à l’arrivée, après un voyage de dix heures, l’ambiance  atteint son paroxysme. La gare de Saint-Pétersbourg, débordant de monde, baigne dans une folle ambiance. Arborant fièrement leurs couleurs, supporters des Bleus et des Diables qui avaient préféré épargner leurs énergies, commencent à rivaliser d’ardeur et à chauffer la place, donnant un avant-goût de ce que sera le match. Les Français de loin les plus nombreux et leurs voisins belges se chambrent dans la bonne humeur avant de prendre la direction du magnifique stade Ketrovski où se sont donné rendez-vous leurs deux sélections nationales. Construit en forme de vaisseau spatial, ce temple du football, a déjà abrité cinq rencontres depuis le début du tournoi. Outre cette demi-finale, il accueillera la petite finale prévue samedi.

Ce derby franco-belge met davantage de couleurs dans cette cité touristique pourtant habitué à recevoir du beau monde. Et le plonge dans une vraie ambiance de Coupe du monde avec ce déferlement de supporters venus également des autres villes de Russie. En attendant que Diables rouges et Bleus se croisent sur la belle pelouse. Pour une place en finale.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE (textes) et Abdoulaye MBODJ (photos)

 

Last modified on mercredi, 11 juillet 2018 10:42
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.