banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Le fait du match : Une mauvaise gestion des temps forts…

12 Juil 2018
361 times

Moscou : Tous les spécialistes du foot vous le diront : savoir bien gérer un match, c’est souvent savoir profiter de ses temps forts pour faire la différence et aussi réussir à faire le dos rond pendant ses temps faibles pour laisser passer l’orage. C’est, dit-on, le propre des grandes équipes, nationales comme de club. Et une équipe nationale qui se hisse jusqu’en demi-finale de Coupe du monde est forcément une grande, même si le casting du dernier carré de ce Mondial « Russie 2018 » a dérouté tous les météorologues du ballon rond.

Qu’importe, on ne peut pas qualifier d’usurpateurs l’Angleterre et la Croatie, adversaires hier au Luzhniki stadium de Moscou de la seconde demi-finale du Mondial « Russie 2018 ». Ni d’avoir resquillé pour en arriver là, alors que l’Allemagne, championne du monde jusqu’à dimanche et sa victime de la finale de « Brésil 2014 », l’Argentine, ainsi que l’Espagne victorieuse en 2010 en Afrique du Sud parmi d’autres « grands » sont rentrées au pays depuis longtemps. Pourtant, hier, aucune de ces deux formations n’a su profiter au mieux de sa bonne période. L’Angleterre, première à se mettre en valeur dès la 5ème mn avec un superbe but sur coup franc de Trippier qui a nettoyé la lucarne de Subasic, a longtemps cru avoir fait le plus dur. D’autant que coup sur coup,  H. Kane et J. Lingard, aux alentours de la 30ème mn, aient fait preuve d’une certaine légèreté au moment de faire le break. Après quoi, les protégés du technicien Gareth Southgate ont choisi de « geler le jeu » et de jouer la montre. Le portier Pickford prenait tout son temps pour relancer. Son défenseur Walker en rajoutait même plus que de raison. Ce qui lui valut même un carton jaune en seconde mi-temps. C’est vrai qu’au rythme où allaient les choses, les Croates ne semblaient guère en mesure de contrarier leurs vis-à-vis. Ça ronronnait à la limite. Jusqu’à cette 68ème mn lorsque Perisic surgit pour remettre les compteurs croates à l’heure anglaise.

Dès lors, ce fut un tout autre match.  L’équipe des « Three Lions » jusqu’alors sûre de son affaire, perdit tout d’un coup sa sérénité ; alors que les maillots à damiers appuyaient sur l’accélérateur comme jamais dans ce match. Perisic manqua même très peu de signer un doublé, puis Badelj dans la foulée ne manque l’immanquable.

Ça chauffait dans le camp anglais à chaque prise de balle croate. La défense paniquait et, même dans les tribunes, les bruyants supporters anglais en avaient perdu la voix. Leurs chœurs qui montaient dans le ciel moscovite comme ils l’auraient fait dans la nuit londonienne, se turent d’un coup. La grosse caisse dont le son avait empli le Luzhniki depuis des heures, sonnait désormais machinalement. Sans âme aucune. Mais Modric et ses pairs ne surent pas en profiter. Ce qui déboucha sur des prolongations. Heureusement qu’à 5 mn des tirs au but, alors que le jeu s’était quelque peu équilibré, Mandzukic est venu délivrer les plus de 78 000 spectateurs du stade.
Et envoyer la Croatie à sa première finale mondiale.

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.