banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Croatie : De Zvonimir Boban à … Luka Modric

13 Juil 2018
903 times

Moscou : Après-demain dimanche 15 juillet 2018, la Croatie affronte la France pour un sacre en Coupe du Monde au stade Luzhniki de Moscou. Cette affiche est le remake de la demi-finale disputée il y a vingt ans, au Stade de France et remportée par les Bleus. De Zvonimir Boban, l’ancien milieu légendaire et capitaine croate à l’époque, à Luka Modric, que de chemin parcouru par cette équipe de Croatie.

Au coup de sifflet final de l’arbitre turc, Cuneyt Cakir, lors de la demi-finale Croatie-Angleterre, tous les esprits ont fait un retour en arrière de 20 ans. Avec leur victoire (2 – 1), les Croates ont officialisé l’affiche finale face à la France, le 15 juillet prochain, au stade Luzhniki. En 1998, les deux équipes s’étaient croisées en demi-finale ; le plus grand exploit à ce jour des « Vatreni » emmenés par un certain Zvonimir Boban. La Croatie disposait d’une armada de talents exceptionnels comme Davor Suker devenu président la fédération croate de football, Slaven Bilic, Robert Prosinecki, Aljosa Asanovic, Soldo, Mario Stanic, entre autres joueurs devenus des héros nationaux après cette épopée glorieuse.

Pour une première participation en phase finale de Coupe du monde, personne n’attendait ces Croates. Mais Zvonimir Boban et ses coéquipiers avaient déjoué tous les pronostics et fait de 1998 une année magnifique. Les hommes de Blazevic avaient bousculé la hiérarchie pour s’inviter, à la surprise générale, dans le dernier carré. En phase de groupes, la sélection au damier, porté par Davor Suker (meilleur buteur du tournoi avec 6 buts) avait dominé la Jamaïque (3-0) puis le Japon (1-0) avant de s’incliner (0-1) contre l’Argentine. En huitième de finale, elle avait écarté (1-0) la Roumanie. Le 4 juillet, au stade Gerland, Boban et ses coéquipiers avaient marqué un gros coup en punissant sévèrement (3-0) l’Allemagne en quart de finale, prenant ainsi leur revanche sur la Nationalmannschaft  qui les avaient éliminés deux ans plutôt en Angleterre lors de l’Euro.

Cette victoire avait donné à Boban et compagnie le droit de disputer la première demi-finale de l’histoire de leur jeune nation. Mais, les Croates n’iront pas plus loin. Le 8 juillet 1998, au Stade de France, à Saint-Denis, Boban et ses coéquipiers qui pensaient tenir leur première finale de Coupe du monde, ont vu leur rêve s’envoler après avoir mené au score. Lilian Thuram était passé par là en plantant deux buts qui valaient leur pesant d’or. Les hommes de Miroslav Blazevic avaient alors terminé à la troisième place après leur victoire sur les Pays-Bas lors de la petite finale.

Effectif de qualité
Depuis cette demi-finale historique, l’équipe au damier n’avait plus passé le premier tour d’un Mondial (2002, 2006 et 2014) malgré un effectif de qualité. Mais cette année en Russie, la Croatie, comme en 1998, a présenté une équipe très expérimentée et pleine de qualité qui met en valeur des joueurs comme Luka Modric, leader incontesté du groupe, et Rakitic, l’une des meilleures paires de milieux de terrain de cette Coupe du monde, Subasic, Lovren, Perisic, Mandzukic, Vida, Kovacic. La formation de Zlatko Dalic a démontré sa propension à se transcender face aux grandes équipes. Avec des joueurs qui ne manquent pas de caractère, elle a démarré du bon pied son Mondial en battant le Nigeria 2-0. Elle est ensuite montée en puissance en corrigeant l’Argentine (3-0) avant de disposer (2-0) de l’Islande. Etincelants comme ils l’ont souvent été, Modric et ses coéquipiers  n’ont pas usurpé leur qualification pour le dernier acte du tournoi. Pour se hisser en finale, la sélection en damier a écarté le Danemark et la Russie à l’issue des tirs au but avant d’écarter en demi-finale l’Angleterre au terme d’un match héroïque.

Vingt ans après leur première demi-finale de Coupe du monde, les « Vatreni », emmenés par un Luka Modric au summum de son art, croise à nouveau le chemin de la France. Mais cette fois, c’est en finale que les deux équipes s’affronteront. Une affiche inédite pour les Croates qui n’ont jamais été aussi près de conquérir une couronne mondiale. Face à des Bleus qui ambitionnent de reconquérir le titre qui les fuit depuis maintenant quatre éditions, Modric et ses coéquipiers qui rêvent également de se couvrir d’or ne se présenteront pas en victimes expiatoires.
La France est avertie.

Ce dimanche 15 juillet, au stade Luzhniki, tout le peuple croate attend de sa génération dorée qu’elle soit bien meilleure que celle des héros de l’épopée de 1998. La Croatie aura besoin d’un meilleur Modric pour aller jusqu’au bout de son rêve et écrire enfin l’histoire en lettres d’or. Mais quel que soit le verdict, cette génération restera toujours dans l’histoire.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.