banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Angleterre – Belgique à Saint-Petersbourg : Une petite finale qui a tout d’une grande

14 Juil 2018
307 times

Saint-Pétersbourg : Lorsque Gareth Southgate, le sélectionneur national de l’Angleterre a soutenu hier que « ces derniers jours ont été psychologiquement très difficiles pour nous », il ne parlait pas que pour lui.
Mais aussi de son collègue espagnol de la Belgique, Roberto Martinez. Pour cause, tous deux ont vu leur équipe se faire sortir de la route de la finale de demain, sans avoir du tout démérité.

Et les voici donc en situation de devoir disputer, aujourd’hui à 15 heures à Saint-Pétersbourg, la « petite finale ». Le match pour la troisième place, le match que bien du monde trouve superflu, inopportun. Car, il est difficile de remobiliser les troupes après une demi-finale perdue. Comment retrouver le feu sacré lorsqu’on sait que l’on ne concourt plus « que » pour la médaille de bronze après s’être battu pour le métal précieux ? Telle est la question à laquelle doivent faire face tous les coaches de toutes les équipes du monde appelées à disputer la « finale de consolation ».

Et pourtant, il faut lui trouver une réponse adéquate. Southgate a certainement trouvé la bonne formule. « Ce vendredi matin, ils étaient tous motivés pour bien terminer le tournoi », a-t-il révélé.

A juste titre, car ils veulent décrocher cette médaille de bronze parfois « boudée » pour être la deuxième sélection des « Three Lions » à monter plus haut après celle de 1966 qui avait enlevé le titre à domicile. Les Belges doivent penser pareil, puisqu’aucune sélection des Diables rouges n’a fait mieux que 4ème en 1986, face à la France.

En matches de groupes, Anglais et Belges s’étaient croisés lors de la dernière journée (Groupe G), à Kaliningrad, pour une victoire des protégés de Martinez (2 – 0). Ce jour-là, c’était de la première place de la poule qu’il était question. Ce jour-là, les deux équipes avaient changé de visage ; il devrait en être de même aujourd’hui aussi. Mais pas pour les mêmes raisons. La première fois, c’était pour reposer les cadres en vue des matches à élimination directe. Aujourd’hui, ce sera pour donner du temps de jeu à ceux qui n’ont pas beaucoup joué dans cette Coupe du monde.

Curieusement, c’est ce qui devrait faire de cette « petite finale » une … grande finale ; car les « coiffeurs » auront à cœur de prouver qu’ils méritent mieux que d’être des remplaçants.

De nos envoyés spéciaux : Cheikh Fantamady KEITA, Diégane SARR,
Samba Oumar FALL, B. Khalifa NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.