banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Autres (772)

Une semaine après avoir mal démarré la phase extérieure de la Gold Cup Rugby Africa par une lourde défaite en Namibie, l’équipe du Sénégal poursuit son périple.
Ce samedi, c’est le stade Rfuea Ground de Nairobi qui verra le XV sénégalais se produire à partir de 11 heures locales pour le compte de la 4ème journée du tournoi. Une rencontre capitale pour les Lions qui sont appelés à se surpasser pour apporter la réplique à leurs hôtes. Mal en point dans ce tournoi avec trois défaites concédées en autant de sorties, le Sénégal qui totalise un point après le bonus défensif obtenu contre l’Ouganda fait face à une formation locale qui compte 7 unités qui la placent juste derrière le leader, la Namibie (10 points). Dans la lutte à distance qui l’oppose à l’équipe de Tunisie, désormais sa concurrente directe pour le maintien, la sélection nationale du Sénégal aura alors à l’esprit la prestation de l’équipe nord-africaine.

En effet, les Aigles de Carthage tunisiens feront face au Sports Ground de Kampala à l’Ouganda qui a déjà battu le Sénégal à Dakar ; c’était lors de la 2ème journée.
Une nouvelle défaite pourrait maintenir les Tunisiens en dernière position, derrière les Lions. L’autre match du tournoi aura pour cadre le Hage Geingob stadium de Windhoek où la Namibie accueille le Zimbabwe. Le Zimbabwe dispute, pour l’occasion, son deuxième match après son déplacement victorieux à Dakar, lors de la première journée.

Ousseynou POUYE

Les Pyrénées sont françaises ! Après Romain Bardet, Warren Barguil a enlevé la 13e étape du Tour, vendredi, à Foix, le quatrième succès d’un coureur français depuis le départ.

Dans ce second acte pyrénéen, passionnant de bout en bout, rapide et tactique, le champion d’Italie Fabio Aru a été souvent attaqué. Bien qu’esseulé, le Sarde est parvenu à conserver le maillot jaune de leader.
Pour gagner, Barguil -le 16e Français à gagner le 14 juillet depuis la reprise de l’après-guerre- a réglé au sprint ses trois compagnons d’échappée, le Colombien Nairo Quintana et les Espagnols Alberto Contador et Mikel Landa.
Cette étape longue à peine de 101 kilomètres mais comportant trois cols de première catégorie, a été très tôt enflammée par Contador et Landa. Samedi, la 14e étape relie sur 181,5 kilomètres Blagnac à Rodez et se conclut par un «mur» de 570 mètres à 9,6%, à l’avantage des puncheurs. En 2015, le Belge Greg Van Avermaet, futur champion olympique, avait devancé Peter Sagan.

 AFP :

Roger Federer, septuple lauréat de Wimbledon, s’est qualifié pour la onzième fois pour la finale du tournoi londonien grâce à son succès contre le Tchèque Tomas Berdych, 15e mondial, en trois sets (7-6 (7/4), 7-6 (7/4), 6-4) vendredi. Le Suisse (5e), en quête d’un 19e titre record en Grand Chelem, n’a toujours pas lâché le moindre set et affrontera dimanche le Croate Marin Cilic (6e) qui s’est imposé plus tôt devant l’Américain Sam Querrey (28e) en quatre manches (6-7 (6/8), 6-4, 7-6 (7/3), 7-5). Avec une victoire dimanche, l’ancien N.1 mondial améliorerait non seulement le record de titres majeurs mais battrait aussi le record à Londres qu’il partage actuellement avec l’Américain Pete Sampras et le Britannique William Renshaw, un joueur de la fin du 19e siècle.

En l’absence de ses camarades du Big Four, Rafael Nadal, Novak Djokovic et le tenant du titre Andy Murray, tous éliminés avant le dernier carré, Federer a une belle occasion de triompher de nouveau dans son tournoi fétiche, cinq ans après son dernier sacre.

Une finale Venus Williams-Garbiñe Muguruza à Wimbledon
L’Américaine Venus Williams, quintuple lauréate de Wimbledon, a décroché une neuvième finale à Londres grâce à son succès contre la Britannique Johanna Konta en deux sets (6-4, 6-2) en demi-finales jeudi. Ellle devient ainsi la joueuse la plus âgée à atteindre la finale sur le gazon londonien depuis 23 ans où elle affrontera samedi l’Espagnole Garbiñe Muguruza qui a surclassé la Slovaque Magdalena Rybarikova (6-1, 6-1) un peu plus tôt.

 

AFP :

Romain Bardet en vainqueur, Fabio Aru en jaune, Chris Froome en légère difficulté: l’arrivée de la 12e étape du Tour a redistribué les cartes, jeudi, à l’altiport de Peyragudes.
Là où l’attaque de Froome, vainqueur sortant et maillot jaune en début d’étape, était attendue, ses adversaires l’ont devancé tout en haut de la très raide piste de 400 mètres.

Le grand favori de cette édition a calé dans les 300 derniers mètres et a perdu une vingtaine de secondes sur ses rivaux directs. Assez pour délaisser son maillot jaune au profit du champion d’Italie. Dans cette arrivée inédite et spectaculaire, Bardet s’est montré le plus fort. L’Auvergnat de l’équipe AG2R La Mondiale a remporté une brillante victoire, sa troisième dans le Tour après Saint-Jean-de-Maurienne en 2014 et Saint-Gervais Mont-Blanc en 2016. Au classement général de ce Tour, complètement relancé, Aru précède désormais Froome de 6 secondes et Bardet de 25 secondes.

Mais le Colombien Rigoberto Uran, quatrième, n’est qu’à 55 secondes, bien qu’il ait écopé d’une pénalité de 20 secondes. Vendredi, la 13e étape compacte les difficultés en 101 kilomètres, entre Saint-Girons et Foix.
Trois cols de 1re catégorie (Latrape, Agnes, Péguère) figurent sur le parcours avant les 27 derniers kilomètres le plus souvent en descente.

AFP 

Last modified on vendredi, 14 juillet 2017 16:55

Ls ministre français des Sports Laura Flessel se rendra à Abidjan pour les Jeux de la Francophonie 2017 (21-30 juillet). Mme Flessel y rencontrera notamment les membres de l’Association francophone de comités nationaux olympiques (Afcno). « Je vais me présenter, a-t-elle indiqué. Il y a un nouveau gouvernement et un nouveau ministère des Sports avec plusieurs objectifs, dont le développement de la Francophonie, le fait de renforcer et de gérer des partenariats. Quoi de mieux que d’aller sur un événement à la fois sportif et cultuel pour cela ? Et puis, on a aussi des Jeux olympiques et paralympiques en ligne de mire.

On va prendre le temps d’échanger et de valoriser des contacts qui se sont un peu ralentis ».

Last modified on vendredi, 14 juillet 2017 16:49

L’increvable Venus Williams a décroché une neuvième finale à Wimbledon en dominant la Britannique Johanna Konta et tentera de s’emparer d’un huitième titre majeur samedi face à Garbiñe Muguruza, intraitable avec la surprenante Magdalena Rybarikova, jeudi en demi-finales.

Samedi, ce sera donc un choc des générations entre l’inusable américaine et la puissante espagnole qui incarne à 23 ans le renouveau du circuit. Lauréate de Roland-Garros 2016, Muguruza a déjà joué une finale à Londres en 2015, perdue face à Serena Williams. «Je me sens beaucoup plus calme, plus en contrôle de mes émotions que la dernière fois. Cela fait un grand changement», souligne l’ex-N.2 mondiale qui n’a laissé que deux jeux à Rybarikova (6-1, 6-1), sous les yeux de sa capitaine de Fed Cup, Conchita Martinez, qui la suit à Londres.

 

Last modified on vendredi, 14 juillet 2017 16:46

Le Suisse Roger Federer, en quête d’un huitième sacre à Wimbledon, s’est qualifié pour la douzième fois pour les demi-finales et n’a toujours pas lâché le moindre set après sa victoire devant le Canadien Milos Raonic 6-4, 6-2, 7-6 (7/4) mercredi.

L’homme aux 18 trophées majeurs affrontera vendredi le Tchèque Tomas Berdych, qualifié un peu plus tôt sur abandon de l’ancien N.1 mondial Novak Djokovic (4e), blessé au bras droit.

AFP

Last modified on jeudi, 13 juillet 2017 16:10

L’Espagnole Garbiñe Muguruza est la première joueuse qualifiée pour les demi-finales de Wimbledon après son succès devant la Russe Svetlana Kuznetsova (8e), 6-3, 6-4, mardi.
La finaliste de l’édition 2015 a signé sa quatrième victoire consécutive face à Kuznetsova, qui ne l’a battue qu’une fois en cinq matches.

La Russe, lauréate de l’US Open 2004 et de Roland-Garros 2009, effectuait son retour en quarts de finale à Londres dix ans après son dernier passage à ce niveau. C’est la première fois que Muguruza, 15e mondiale, réintègre le dernier carré en Grand Chelem depuis son titre à Roland-Garros l’an passé. Elle affrontera l’Américaine Coco Vandeweghe (25e) ou la Slovaque Magdalena Rybarikova (87e) pour une place en finale.

AFP

Last modified on jeudi, 13 juillet 2017 16:09

L’Allemand Marcel Kittel, vainqueur pour la cinquième fois depuis le départ, mercredi à Pau, a dépassé son record personnel dans le Tour de France. Kittel s’est adjugé aisément la 11e étape, aux dépens cette fois du Néerlandais Dylan Groenewegen et du Norvégien Edvald Boasson Hagen. Le Britannique Chris Froome (Sky) a gardé son maillot jaune de leader à la veille des Pyrénées. Pour son malheur, le Polonais Maciej Bodnar a été repris par le peloton à seulement 250 mètres de la ligne, après une échappée de plus de 200 kilomètres.

Bodnar s’est retrouvé en tête dès la sortie de la ville-départ d’Eymet avec l’Italien Marco Marcato et le Belge Frederik Backaert. Le trio a été contrôlé à distance par le peloton. Bodnar a distancé ensuite ses compagnons à 28 kilomètres de l’arrivée et a résisté longtemps à la remontée du peloton. Plusieurs chutes se sont produites dans cette étape de 203,5 kilomètres. Si l‘Italien Dario Cataldo, touché à un poignet, a été contraint à l’abandon, deux coureurs haut placés au classement général, le Danois Jakob Fuglsang (poignet) et le Français Romain Bardet (genou), ont pu repartir sans trop de dommage apparent. L’Espagnol Alberto Contador (coude) a lui aussi chuté à l’approche des 20 derniers kilomètres. Jeudi, l’étape-reine des Pyrénées arrive sur l’altiport de Peyragudes, après six ascensions (dont le Port de Balès classé hors catégorie) et 214,5 kilomètres à partir de Pau.

AFP

Last modified on jeudi, 13 juillet 2017 16:09

Supérieur aux autres sprinteurs, l’Allemand Marcel Kittel a remporté son quatrième succès depuis le départ du Tour de France, mardi à Bergerac, au terme de la 10e étape. A deux jours des Pyrénées, le Britannique Chris Froome a gardé le maillot jaune de leader après ce qu’il a qualifiée de journée «plus tranquille, sans beaucoup de vent et sans stress». Plusieurs longueurs. L’écart qui a séparé Kittel de son compatriote John Degenkolb n’a laissé place cette fois à aucun doute. Rien à voir avec la marge incroyablement étroite de 0,0003 seconde qui lui avait donné la victoire, vendredi dernier, face au Norvégien Edvald Boasson Hagen. Kittel a porté à 13 son total de victoires d’étape dans le Tour, le plus élevé pour un coureur allemand, toutes générations confondues.

Le record était détenu jusqu’à cette édition du Tour par Erik Zabel, la référence du sprint allemand qui a ramené à Paris six maillots verts entre 1996 et 2001. Dans la course au maillot vert, Kittel a conforté sa position en tête. L’exclusion du champion du monde, le Slovaque Peter Sagan, qui en était l’immuable détenteur depuis 2012, puis l’abandon du champion de France Arnaud Démare, lui ont ouvert la route. A condition de franchir la montagne et rallier les Champs-Elysées.

AFP

Last modified on mercredi, 12 juillet 2017 15:40

Deux compétitions ont occupé les boulistes sénégalais ce week-end au Boulodrome Papa Arona Diagne de Dieuppeul, ex-Saldia. Avec samedi, les Championnats nationaux individuels qui ont précédé les joutes nationales par équipes ; deux manifestations organisées par la Fédération sénégalaise de sports boules. Sur le boulodrome, les compétitions en individuels ont regroupé 64 tireurs, samedi, qui ont disputé le titre national. La palme est finalement allée à Bathie Sall de la Boule amicale lougatoise qui a battu en finale Ablaye Guéye de Diourbel Pétanque Club. Un succès sans contestation pour le premier qui a battu son vis-à-vis par 11 à 0 pour succéder au palmarès à Matar Thiam de Diourbel pétanque club, champion du Sénégal en 2016. Après cette manifestation en individuels, place a été faite le lendemain à la compétition par équipes qui s’est disputée en doublettes.

Au terme des différents tours, deux doublettes de la Boule amicale thiesssoise constituées de Lahat Sarr et Cheikhna Touré d’une part et de Mbagnick Fall – Iyane Ndiaye de Saint-Louis Pétanque Club d’autre part, ont validé leurs tickets pour la finale. Une dernière rencontre qui a tourné à l’avantage des boulistes thiessois qui ont fini par l’emporter sur la marque de 11 à 0. Ils succèdent au palmarès au duo de la même formation, Lamine Sow et Adama Diagne qui étaient sacrés sur les lieux l’année dernière. Après cette compétition, le dimanche prochain est réservé à la Coupe du président du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), Mamadou Diagna Ndiaye. Une compétition qui aura à nouveau pour cadre le Boulodrome Papa Arona Diagne où les tireurs sont attendus pour se disputer la victoire, en triplettes choisies. Pour cette manifestation, les boulistes français et mauritaniens sont également attendus aux côtés de spécialistes locaux pour rafler la mise.

Le jet de bouchon du concours sera donné à 10h30, selon le chargé de communication de la Fssb, par le parrain avec à ses côtés, le président de la Fédération, Gassane Ezzedine.

Ousseynou POUYE

Last modified on mercredi, 12 juillet 2017 15:39

Les équipes aligneront à partir de 2018 un maximum de 8 coureurs dans le Tour de France, le Giro et la Vuelta, a annoncé l’Union cycliste internationale (Uci). Cette réduction d’un coureur par équipe a été décidée par le Conseil du cyclisme professionnel (Ccp) qui, lors de sa réunion à Genève, a également entériné le décalage d’une semaine du Tour de France 2018. Le plateau des trois grands tours (22 équipes de neuf actuellement) comprendra donc au maximum 176 coureurs, ce qui «contribuera aux efforts consentis pour assurer la sécurité du peloton et du reste de la caravane de la course» selon les précisions de l’Uci. Les grands organisateurs s’étaient déclarés partisans de cette mesure dans le double souci de la sécurité des coureurs et de l’intérêt des courses, afin d’éviter qu’elle soient trop cadenassées.

Les autres épreuves, tant au niveau WorldTour (circuit mondial) que continental, devraient également procéder à une réduction du nombre de coureurs par équipe. Quant au Tour de France 2018, il s’élancera le 7 juillet de Vendée au lieu du 30 juin comme prévu dans un premier temps. La décision a été prise, selon les explications de l’Uci, «pour réduire au maximum les perturbations induites par la Coupe du monde de football», principalement en fonction de l’horaire des retransmissions des matches.

AFP 

Last modified on mardi, 11 juillet 2017 16:25

La saison de cyclisme a été clôturée le week-end dernier avec les championnats nationaux qui se sont disputés à Thiès sur le circuit fermé de Nguenth (Voie de contournement). Au total 110 km ont été parcourus sur un circuit de 10 tours de 11 km chacun avec une moyenne de 35,655 km/heure. Une belle course en somme mais qui a été gâchée en partie par le comportement d’un chauffard stupide lequel n’aurait pas respecté la ligne de conduite des cyclistes. Conséquences : le jeune Daouda Diatta, sociétaire du Vélo Club Alpha de Dakar, a été percuté par le véhicule de ce conducteur imprudent. Résultats : le jeune coureur s’en est sorti avec la pommette droite ouverte, des blessures sur le crâne, une déchirure sur l’avant-bras droit et sur le tibia droit.

Le gosse est resté inconscient une dizaine de minutes et est toujours en observation à l’hôpital régional de Thiès.  Cette parenthèse fermée, la course en elle-même a été très disputée sur le circuit et c’est finalement Guy Antoine Diandy du Vélo Club Thiès Baobab qui l’a remportée ; il est suivi par Omar Guéye (Vélo Club Municipal de Saint-Louis) et Malick Thiam du club des Caïmans. Au rayon du classement des jeunes de moins de 23 ans, c’est toujours Guy Antoine Diandy suivi de Serigne Saliou Ndiaye et Moussa Ndiaye (Vélo Club Petite Côte) qui ont occupé les trois premières places.

A ce titre, ces trois coureurs ont été retenus pour constituer la sélection devant disputer les prochains Jeux de la Francophonie à Abidjan.

C. F. KEITA

Last modified on mardi, 11 juillet 2017 16:24

L’Allemande Angelique Kerber perdra lundi prochain sa place de N.1 mondiale après sa défaite lors des huitièmes de finale à Wimbledon contre l’Espagnole Garbine Muguruza, 15e mondiale, 4-6, 6-4, 6-4 lundi. Kerber, finaliste de l’édition 2016, devait atteindre à nouveau la finale pour avoir une chance de conserver son trône qui reviendra à la Roumaine Simona Halep (N.2), toujours en lice, ou à la Tchèque Karolina Pliskova (N.3), éliminée dès le 2e tour.

…Nadal sorti par Muller
L’Espagnol Rafael Nadal a été éliminé en huitième de finale de Wimbledon en chutant lundi contre le serveur-volleyeur luxembourgeois Gilles Muller, 26e mondial, qui s’est imposé 6-3, 6-4, 3-6, 4-6, 15-13.
Le décuple lauréat de Roland-Garros, titré à Londres en 2008 et 2010, ne parviendra pas à reprendre la place de N.1 mondial à Andy Murray à l’issue du tournoi. Le Britannique est hors de portée de l’Espagnol après sa victoire obtenue plus tôt devant le Français Benoît Paire (7-6 (7/1), 6-4, 6-4).

AFP

Last modified on mardi, 11 juillet 2017 16:23

L’Américaine Venus Williams et la Lettone Jelena Ostapenko, qui s’affronteront lors des quarts de finale de Wimbledon, ont critiqué la programmation de lundi et milité pour que les joueuses évoluent davantage sur les grands courts. «Je suis certaine que nous les joueuses aimerions disputer davantage de matches sur le Court central ou le N.1», a affirmé Venus Williams après sa victoire lors des huitièmes de finale contre la Croate Ana Konjuh sur le court central.

La lauréate de Roland-Garros Otapenko, qui a vaincu l’Ukrainienne Elina Svitolina sur le court N.12, a estimé qu’elle «mérit(ait) de jouer sur un meilleur court». «Elina est N.4 mondial (N.5 en fait). Je pense que notre match était très intéressant pour les spectateurs. Ils (les organisateurs) nous ont placées sur le court N.12.

Il est bien, il dispose du Hawk-Eye. Mais je m’attendais à ce que nous jouions sur un plus grand court», a expliqué la joueuse balte. La second lundi du tournoi est une journée particulière surnommée «Manic Monday» (lundi fou) parce que tous les huitièmes de finales, messieurs et dames, sont disputés sur une seule journée. «Nous avons quatre des meilleurs joueurs de tous les temps : Rafa (Nadal), Roger (Federer), Novak (Djokovic) et Andy (Murray).

Les choix sont forcément difficiles à faire», a expliqué le directeur du All England Club Richard Lewis. Le «Big Four» a évolué sur les deux principaux courts: le «Centre court» et le N.1. Lundi, les organisateurs ont aussi programmé le duel opposant la chouchou des Britanniques Johanna Konta, 7e mondiale, à la Française Caroline Garcia (victoire de Konta) sur le court N.1. Pour la deuxième fois d’affilée, la N.1 mondiale Angelique Kerber a évolué, «à (sa) grande surprise» sur le court N.2 où elle s’est inclinée contre l’Espagnole Garbiñe Muguruza, finaliste en 2015 et lauréate de Roland-Garros 2016. «C’était une décision difficile. Nous n’avons que l’embarras du choix. Certains matches programmés aujourd’hui sur les courts N.2 et N.3 auraient mérité, un autre jour, le court central», a expliqué Richard Lewis. La Russe Svetlana Kuznetsova, qui a battu la Polonaise Agnieszka Radwanska sur le court N.3, ne s’est pas offusquée des choix des organisateurs: «(Konta) le méritait. C’est l’Angleterre. Ils doivent mettre en avant leurs joueurs.»

 

Last modified on mardi, 11 juillet 2017 16:21

Le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale) a remporté la 9e étape du Tour de France, dimanche, entre Nantua et Chambéry, marquée par la chute et l’abandon de l’Australien Richie Porte.

Le Britannique Chris Froome (Sky) a gardé le maillot jaune de leader après cette étape de montagne qui a coûté du temps à l’Espagnol Alberto Contador.
L’examen de la photo-finish a été nécessaire pour départager Uran et le Français Warren Barguil.

AFP

 

Last modified on lundi, 10 juillet 2017 16:04

Le XV du Sénégal n’a pas fait le poids samedi face à la Namibie. Les Lions ont été étrillé (0-95) par leurs vis-à-vis d’Afrique australe dans leur troisième match du tournoi, le premier à l’extérieur. Une rencontre à sens unique, comme le laisse deviner le résultat au cours duquel les locaux ont fait montre d’une domination sans faille face à une équipe sénégalaise largement remaniée par rapport au groupe qui a disputé les deux matchs de Dakar (24 juin et 1er juillet dernier). Si l’objectif était de limiter la casse à Windhoek puis à Nairobi face respectivement à la Namibie et au Kenya avant de se rendre en Tunisie, la performance de ce samedi laisse des doutes sur le niveau des adversaires en face ; et contre lesquels il faut plus que de la résistance pour exister.

Du coup, il faudra aux Lions de redoubler d’efforts samedi prochain en terre kényane face à une formation qui a également fait un carton samedi. Puisqu’elle a accueilli et étrillé son homologue tunisienne par 100 à 10.
Un avertissement pour la sélection nationale qui sait donc ce qui l’attend avant l’ultime rencontre qui décidera du maintien dans l’élite du rugby continental, au soir du 5 août prochain, à Monastir.

Pour rappel, l’objectif du Sénégal est de faire partie des cinq premières équipes au classement au terme du tournoi. Ce qui va lui permettre de continuer à faire partie de la poule A qui jouera les éliminatoires de la Coupe du monde de rugby 2019. La dernière équipe sera reversée dans la poule B, la deuxième division africaine. Pour l’heure, le Sénégal avec 1 point et la Tunisie qui n’en a pas encore marqué occupent les deux dernières places.

Le Kenya pulvérise la Tunisie
A Nairobi également, le Kenya a pulvérisé la Tunisie 100-10.
Une première pour les Kényans qui atteignent la barre des 100 points dans un match. Là également, il s’agirait de la plus lourde défaite dans l’histoire du rugby tunisien. Sénégalais et Tunisiens qui occupent respectivement les deux dernières places de ce groupe s’affronteront pour la dernière journée de ce championnat. Et là, gare à celui qui sera battu car il se classera dernier et sera automatiquement reversé dans le groupe B, une sorte de deuxième division du rugby africain.
 
Ousseynou POUYE
Last modified on lundi, 10 juillet 2017 16:00

Présidant hier, à Saly, l’ouverture de la réunion de coordination nationale des directions et services de son département, le ministre des Sports, Matar Ba, a magnifié les résultats obtenus dans le domaine des infrastructures sportives. L’objectif est d’échanger sur les orientations qui structurent sa mission, de partager les points d’amélioration de la qualité de pilotage stratégique.

Pour le ministre, les premiers résultats dans la mise en œuvre de la politique sectorielle des Sports laissent apparaître des tendances positives vers les changements souhaités. Matar Ba a cependant insisté sur l’amélioration de la qualité de la mise en œuvre des actions planifiées, l’accélération du processus du cadre normatif et la revue du portefeuille de partenariat.

Le ministre des Sports a salué la contribution de son département au processus initié par l’État du Sénégal de constituer une banque de projets économiquement rentable et dont la mise en œuvre entrera en droite ligne des objectifs du Pse. Selon Matar Ba, trois projets élaborés sont en cours d’évaluation par le ministère des Finances. Il s’agit du projet de promotion des métiers liés au sport, du projet de rénovation du Cneps et du projet d’aménagement d’une cité olympique a Diamniadio. «Cette même dynamique se poursuit cette année avec six nouveaux projets dont le processus de formulation vient d’être lancé par le ministère de l’Economie et des Finances», a dit Matar Ba. Il a salué l’engagement des chefs de services régionaux et départementaux dans la mise en œuvre de la politique sectorielle des Sports adossée à la vision d’un système sportif accessible et performant qui contribue durablement au développement économique et social du pays. Selon le ministre des Sports, les agents doivent évoluer dans d’excellentes conditions pour enregistrer de bons résultats. «C’est pourquoi nous avons doté les inspecteurs régionaux de véhicules même s’il reste encore trois régions à couvrir», a dit le ministre qui a également promis de doter les départements de bureaux dignes de ce nom. L’objectif à terme, a-t-il relevé, c’est de donner au sport la place qui est la sienne au sein du dispositif gouvernemental et de la vie nationale. Pour le ministre Matar Ba, le Sénégal a la chance d’avoir un président de la République qui aime le sport et qui est à l’écoute des sportifs. «Depuis plusieurs années, toutes nos infrastructures sportives étaient constituées de dons de la coopération internationale. Aujourd’hui, c’est dans le budget consolidé d’investissement que le président de la République prend des milliards pour investir dans les infrastructures sportives», a laissé entendre le ministre. Aujourd’hui, a-t-il noté, son département a engagé un combat qu’il est en train de gagner. Il s’est félicité des résultats obtenus dans le domaine des infrastructures.

«A Sédhiou, le stade régional a démarré. La première pierre du stade de Kédougou sera bientôt posée et Kaffrine va suivre. Nous allons faire le tour des régions. Ce n’est pas que des stades qu’on doit faire. Il y a d’autres disciplines sportives et nous nous sommes engagés», a-t-il indiqué. Pour le ministre, la gestion et la préservation des infrastructures sportives, le renouvellement des ressources humaines, de même que la participation des athlètes aux compétitions internationales et l’amélioration des capacités budgétaires du ministère font partie des grands défis de son département.

S. O. FALL

Last modified on samedi, 08 juillet 2017 12:32

L’Allemand Marcel Kittel a été déclaré vainqueur de la 7e étape du Tour de France après examen de la photo-finish du sprint d’arrivée par rapport au Norvégien Edvald Boasson Hagen, vendredi à Nuits-Saint-Georges.

Le Britannique Chris Froome (Sky) a gardé le maillot jaune de leader avant d’attaquer le massif du Jura.
Kittel, qui a lancé son vélo dans un dernier effort, et Boasson Hagen ont terminé sur la même ligne. L’Allemand de l’équipe Quick-Step a gagné ainsi pour la troisième fois depuis le départ de Düsseldorf après ses sprints victorieux de Liège (dimanche) et de Troyes (jeudi).

Kittel (29 ans) compte désormais 12 étapes à son palmarès. Il rejoint Erik Zabel en tête du classement des coureurs allemands le plus souvent victorieux dans les étapes du Tour. Derrière Kittel et Boasson Hagen, l’Australien Michael Matthews a pris la troisième place devant le Norvégien Alexander Kristoff et l’Allemand John Degenkolb. Dans cette étape de 213,5 kilomètres, le scénario immuable de l’échappée lancée dès le départ a mis en évidence quatre coureurs (Bouet, Gène, Mori, Van Baarle), contrôlés par le peloton à moins de quatre minutes. La jonction est intervenue à 6 kilomètres de l’arrivée. Samedi, la 8e étape (187,5 km) s’attaque au massif jurassien entre Dole, dans la plaine, et Les Rousses, près de la frontière suisse.

AFP

Last modified on samedi, 08 juillet 2017 12:31

Le Sénégal entame cet après-midi la deuxième phase de la Rugby Africa Gold Cup. Un périple qui verra le XV sénégalais disputer trois rencontres dont la première a lieu aujourd’hui à Windhoek, en Namibie contre l’équipe locale. L’ambition affichée pour l’équipe qui est désormais dos au mur est de gagner ou au moins, glaner le bonus défensif.

La phase externe de la Rugby Africa Gold Cup démarre ce samedi pour l’équipe nationale du Sénégal de rugby à XV. Après les matchs disputés les deux derniers week-ends à Dakar, l’équipe se déplace pour affronter la Namibie au Hage Geingob Rugby Stadium de Windhoek. Une formation contre laquelle les partenaires de Steeve Sargos sont appelés à sortir le grand jeu pour s’en défaire. Grosse pointure du rugby continental derrière l’Afrique du Sud, la Namibie a en effet étrillé la Tunisie une semaine plus tôt à Monastir-même par 53 à 7. Face à cet épouvantail, les Lions sont donc avertis : il faudra faire mieux qu’à Dakar pour faire jeu égal avec leurs hôtes du jour qui sont d’ailleurs les favoris pour le titre au soir du 8 août prochain.

Mais cette réalité n’inquiète pas outre mesure dans le camp sénégalais où l’on est également conscient de la force de l’adversaire. Dans le groupe comme chez les responsables, le mot d’ordre est de rester sur la lancée de la deuxième rencontre de Dakar où les Lions ont mieux joué. Ce qui fait dire au manager général après cette confrontation face à l’Ouganda que l’objectif pour les deux prochains matchs est d’accrocher l’adversaire « pour la victoire ou à défaut, avoir le bonus défensif ». Ce qui voudrait dire dans le dernier cas, que le Sénégal perde par pas plus de cinq points d’écart. Et face à l’armada namibienne, ce ne sera pas chose aisée ; du coup, la défense devra se montrer irréprochable. Une ambition également affichée par le président de la Fédération sénégalaise de rugby qui demandait ainsi au groupe de relever le niveau lors des deux prochaines sorties. Ce, en perspective de l’ultime rencontre qui pourrait être décisive dans la lutte pour le maintien dans le Groupe A continental et qui doit opposer le Sénégal à la Tunisie. Me Guédel Ndiaye soulignait alors que « on va essayer d’avoir le point du bonus même si ça va être difficile en Namibie et au Kenya, mais on ne sait jamais ». Il se projetait déjà sur la rencontre du 5 août au stade Moustapha Ben Jannet de Monastir contre la Tunisie. « Si la Tunisie ne gagne pas ses matchs, on pourra disputer la finale chez elle et tenter de rester dans le groupe A ».

Ousseynou POUYE

Last modified on samedi, 08 juillet 2017 12:30

Et de deux pour Marcel Kittel. L’Allemand, le sprinteur en vue du début du Tour de France, a remporté la 6e étape, jeudi, à Troyes, devant le champion de France Arnaud Démare.
En cette journée de forte chaleur, la hiérarchie du Tour est restée inchangée au lendemain de la prise de pouvoir du Britannique Chris Froome, toujours en jaune.
Les vainqueurs des deux premiers sprints massifs du Tour 2017 ont donc pris les deux premières places au terme des 216 kilomètres. Avec un net avantage cette fois, une longueur, à l’Allemand qui s’était imposé dimanche à Liège.
Le sprint de Troyes, malgré un «S» aux 300 mètres, n’a donné lieu à aucun incident marquant, deux jours après le final tumultueux de Vittel qui avait amené l’exclusion du champion du monde, le Slovaque Peter Sagan, et l’abandon du Britannique Mark Cavendish (fracture de l’omoplate). La formation de Sagan a déposé un recours au Tribunal arbitral du sport (Tas) qui a été logiquement rejeté jeudi après-midi.
Bora demandait la... réintégration du champion du monde, au mépris de toute logique sportive puisque le Slovaque n’a pas couru les étapes de La Planche des Belles Filles et de Troyes. Vendredi, le Tour arrive dans la Bourgogne des grands crus au terme de la 7e étape, longue de 213,5 kilomètres entre Troyes et Nuits-Saint-Georges. Un autre sprint est prévisible.

AFP

Last modified on samedi, 08 juillet 2017 12:38

Le vainqueur sortant, le Britannique Chris Froome, a pris les commandes du Tour de France dès la 5e étape remportée mercredi à La Planche des Belles Filles par le champion d’Italie Fabio Aru. Froome s’est classé troisième de l’étape dans cette première arrivée au sommet de l’épreuve. Mais il s’est aussi découvert un possible rival pour le maillot jaune en la personne d’Aru, vainqueur de la Vuelta en 2015. En haut du «mur» final très raide (20 %), Aru, qui a attaqué précisément à 2232 mètres de la ligne, a précédé l’Irlandais Dan Martin de 16 secondes.

Froome, pointé à 20 secondes, a franchi la ligne dans le même temps que l’Australien Richie Porte, 4 secondes avant son dauphin de l’an passé, le Français Romain Bardet. Jeudi, le Tour redescend dans la plaine au cours de la 6e étape, longue de 216 kilomètres entre Vesoul et Troyes. Un sprint est attendu à l’arrivée, deux jours après les incidents qui ont marqué le final de Vittel et l’exclusion du champion du monde Peter Sagan.

AFP

 

Last modified on jeudi, 06 juillet 2017 13:55

A l’instar de la communauté internationale, la famille de la natation sénégalaise organise, ce dimanche 9 juillet, la 1ère édition de la Journée internationale de la natation ou «Fina Day».

Une manifestation à l’initiative de la Fédération internationale qui a institué cette date pour « célébrer et encourager le pouvoir des sports aquatiques pour le bien-être social et le développement dans tous les coins du monde ». Pour les responsables de la natation sénégalaise qui étaient en conférence de presse ce jeudi, il s’agit de mobiliser le maximum de personnes autour des thèmes essentiels qui doivent inciter à apprendre à nager. Ainsi, le Dr Mouhamed Diop et ses collaborateurs de la Fédération sénégalaise de natation et de sauvetage attendent 5.000 participants dans dix sites à Dakar et Thiès où un ensemble d’activités sont prévues à cet effet. Ce week-end donc, la compétition fait place aux activités de promotion mais également de prévention.

Car, comme l’a souligné le président, il s’agira de « sortir de la natation sportive pour aller à la sensibilisation et lutter contre les noyades ».
Sur les différents lieux de rendez-vous (piscines et plages), le public sera donc amené à participer à la conscientisation. Mais aussi, il s’agira pour les initiateurs de « faire la promotion de disciplines peu connues au Sénégal comme le water-polo, le plongeon ou encore l’aquagym » que la fédération est également en train de promouvoir.

Les bienfaits de la natation seront également vantés, comme l’a recommandé la Fédération internationale de natation (Fina), c’est la date anniversaire (19 juillet 1908) qui est commémorée. Une instance internationale qui vise à travers la célébration de cette année, à promouvoir son programme «Swimming for All - Swimming for Life», la natation pour tous, la natation pour la vie.

Ousseynou POUYE

Last modified on jeudi, 06 juillet 2017 13:53

Pour la reprise après le mois de Ramadan, les boulistes se donnaient rendez-vous dimanche au Boulodrome Papa Arona Diagne pour disputer la 3ème édition de la Coupe du maire de Dieuppeul-Derklé, Cheikh Gueye. Une manifestation à l’initiative de Dieuppeul Pétanque Club qui a attiré du monde avec pas moins de 126 boulistes représentant 63 doublettes choisies dont cinq venues de Mauritanie et trois Françaises qui étaient inscrits pour succéder à la paire constituée de Ablaye Guéye et Papa Ndiaye.

Au terme des différents tours éliminatoires, les deux duos constitués de Ahmet Iyane Ndiaye de Saint-Louis Pétanque Club et Pape Seydou Diongue de la Boule amicale lougatoise d’une part et de l’autre, Georges Pinot et Makhou Ba, pensionnaires de la Boule amicale thiéssoise, ont validé leurs billets pour l’ultime duel de la longue journée que les boulistes ont passée.

Une confrontation qui a finalement sacré la première paire qui s’est imposée sur la marque de 11 à 6. Après cette journée, les boulistes se donnent rendez-vous le week-end prochain, toujours sur le même site où deux manifestations sont prévues.

Dès samedi, ce sont les championnats du Sénégal individuels qui vont occuper les acteurs à 16 heures puis le lendemain dimanche, place aux championnats du Sénégal en doublettes à partir de 10h30. Deux compétitions qualificatives pour les prochains Championnats d’Afrique prévus du 6 au 9 septembre prochain à Tunisie où quatre tireurs vont représenter le Sénégal.

Ousseynou POUYE

Last modified on jeudi, 06 juillet 2017 13:50

Daniil Medvedev, 49e mondial, bourreau de Stan Wawrinka au premier tour, a chuté dès son second match contre le Belge Ruben Bemelmans (124e), vainqueur du Russe en cinq sets (6-4, 6-2, 3-6, 2-6, 6-3) mercredi.

L’espoir du tennis, 21 ans, avait créé la surprise lundi en écartant le N.3 mondial (6-4, 3-6, 6-4, 6-1), un résultat qui avait une nouvelle fois montré les limites du Suisse sur gazon.

Bemelmans affrontera le Sud-Africain Kevin Anderson (42e) ou l’Italien Andreas Seppi (87e) pour une place en huitièmes de finale.

AFP

Last modified on jeudi, 06 juillet 2017 13:48


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.