banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Basket (387)

Les quarts de finale aller des play-offs chez les filles ont été programmés hier au stadium Marius Ndiaye.

Duc, Saint-Louis Bc et Debaloc sont d’ailleurs sortis vainqueur de leur duel respectif contre Bopp, Asfo, Diaraf.

En effet, les Duchesses ont assez largement dominé le quart de finale aller de leur duel contre Bopp (89-56). Elles ont tout donné, au terme d’un match maîtrisé, gagnant quatre quart temps et prenant 11 points d’avance dès la deuxième période (37-26 à la mi-temps). Les protégées de Khadim Fam coach de Bopp ont essayé de revenir au terme du troisième quart temps sans succès. L’équipe du Duc beaucoup plus expérimentée a su gérer et remporter son match.

Les Nordistes ont également tiré leur épingle du jeu face à l’Asfo, hier, lors des quarts de finale aller des play-offs en National 1 féminin.

En fait, elles ont battu l’équipe adverse (75-54), mais la victoire fut longue à se dessiner pour Saint-Louis Bc, globalement dominé lors du premier quart temps (15-12). L’équipe de l’Asfo a cependant flanché en deuxième période (30-26 à la mi-temps en faveur de Saint-Louis Bc).

Le troisième quart fut plus prolifique pour les Saint-Louisiennes, qui ont ensuite infligé un 19-7 à l’équipe adverse en tout début du quatrième quart temps (49-33). Une fois l’avance prise, les joueuses de l’Asfo n’ont pas réussi à revenir et s’inclinent face à la force du collectif de Saint-Louis Bc. L’autre duel des quarts à tourner à l’avantage de Debaloc, qui difficilement a fait plier le Diaraf hier au stadium Marius (58-42). Portée par le trio Angel Gomis (12 points), Yacine Fall (11 points) et Mariam Ndour (12 points), l’équipe de Debaloc a joué sans complexe et s’est imposée de 16 points d’écart lors de cette phase aller des play-offs.

Absa NDONG

L’entraîneur de l’équipe nationale masculine du Sénégal, Abdourahmane Ndiaye, a convoqué 18 joueurs pour la deuxième phase de la préparation du tournoi retour comptant pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2019 (29-30 juin et 1er juillet 2018 à Dakar). En effet, Adidas a retenu quatre locaux à savoir Ibrahima Thierno Niang (Duc), El Hadji Omar Branco Badio (Saltigués), Adama Louis Adams (As Douanes) et Mamadou Lamine Diop (Duc) lors de ce stage qui va démarrer ce lundi à 17 heures au stadium Marius Ndiaye.

A. NDONG

LISTE DES 18 JOUEURS
Xane Christian D’Almeida : (France Tarbes) - Thierno Niang (Sn Duc) - Ibrahima Sankharé : (Us Gran Canyon) - El Hadji Omar Branco Badio : (Sénégal Saltigués) - Adama Louis Adams : (Sénégal Douanes) - Mamadou Lamine Sambe : (France Rueil) - Djibril Thiam : (Us Plano) - Mouhamet Faye : (Grèce Prometheus) - Malèye Ndoye : (France Rueil) - Makhtar Guèye : (Us University Of Alabama) - Maurice Ndour : (Russie Kazan) - Mamadou Lamine Diop : (Sn Duc) - Pape Abdou Badji : (Belgique Mossogno) - Ibrahima Thomas : (Tunisie Rades) - Gorgui Sy Dieng : (Us Minnesota) - Moise Diamé : (France Brissac) - Youssoupha Ndoye (France JL Bourg) - Cheikh Tidiane MBodji : (Pologne Torun)

Golden State a fait un grand pas vers un troisième titre de champion Nba en quatre ans en s'imposant 110 à 102, mercredi sur le parquet de Cleveland. Les Warriors, sacrés en 2015 et 2017, mènent trois victoires à zéro et peuvent remporter le titre dès vendredi s'ils s'imposent dans le match N.4, toujours à Cleveland. La franchise d'Oakland a pourtant très mal débuté la rencontre et comptait déjà douze points de retard face à des Cavaliers très agressifs avant la fin de la 1re période. Mais Kevin Durant a relancé son équipe et a fait oublier la cauchemardesque prestation de Stephen Curry, limité à onze points, avec des calamiteux 3 sur 16 au tir et 1 sur 10 à trois points. Durant, meilleur joueur de la finale 2017, a fini la rencontre avec 43 points, nouveau record personnel en play-offs. La star de Cleveland LeBron James a inscrit de son côté 33 points et s'est offert un "triple double" (trois catégories des statistiques à dix unités) avec 10 rebonds et 11 passes décisives. Mais il a souffert face au marquage de JaVale McGee et d'Andre Iguodala, qui, touché à la jambe gauche, avait manqué les cinq précédents matches de son équipe. C'est la deuxième année consécutive que Cleveland est menée 3 à 0 en finale, une première dans l'histoire de la Nba. Les Cavaliers qui disputent leur quatrième finale de suite, s'étaient inclinés 4 à 1 en 2017.

AFP 

 

Le sélectionneur national, Abdourahmane Ndiaye Adidas, a publié une liste de 24 joueurs présélectionnés concernant la fenêtre 3 des éliminatoires de la coupe du Monde 2019.
Le groupe va faire un stage final de préparation en vue du tournoi de Dakar prévu les 29, 30 juin et 1er juillet 2018.

D’après le communiqué, la Fédération sénégalaise de basket-ball donnera ultérieurement plus d’informations, sur la date de début de stage, ainsi que le planning de préparation.

A noter que 10 locaux ont été présélectionnés pour ce stage comme l’avait souligné le coach Adidas tout récemment. « Des locaux feront partie du groupe de présélection. Vous savez, par rapport à Maputo (Tournoi de qualification aller), j’avais pris douze joueurs parce que je n’avais pas le temps de faire une présélection. Je ne pouvais pas prendre seize joueurs, les faire venir pour une séance d’entraînement et ensuite, en ôter quatre. Ç’aurait été injuste et pas objectif. Aujourd’hui, j’ai plus de temps, de jours d’entraînement, donc la sélection est ouverte », a-t-il dit.

Absa NDONG

Liste des 24 joueurs

 Xane Christian D’Almeida (France Tarbes), Thierno Ibrahima Niang (Sénégal Duc), Ibrahima Sankharé (Us Gran Canyon), Alkaly Mamdou Ndour (Sénégal Douanes), El Hadji Omar Branco Badio (Sénégal Saltigués), Adama Louis Adams (Sénégal Douanes), Mamadou Lamine Sambe ( France Rueil FR Rueil), Serigne Bamba Guèye (Sénégal Ugb), Djibril Thiam (Us Plano), Mouhamet Faye (Grèce Prometheus), Malèye Ndoye (France Rueil), Makhtar  Guèye (Us University Of Alabama), Maurice Ndour (Russie Kazan), Mamadou Lamine Diop (Sénégal Duc), Papa Moustapha Diop (Sénégal Douanes), Birahim Gaye (Sénégal Douanes), Pape Abdou Badji (Belgique Mossogno), Ibrahima Thomas (Tunisie Rades), Gorgui Sy Dieng (Us Minnesota), Moise Diamé (France Brissac), Youssoupha Ndoye (France JL Bourg), Cheikh Tidiane MBodji (Pologne Torun), Moussa Seck (Sénégal Uso), Abdoulaye Coulibaly (Sénégal Asfa)

 

Les Lions ont repris les entraînements avant-hier au stadium Marius Ndiaye pour la préparation des éliminatoires du Mondial 2019. En effet, ils vont disputer le tournoi retour de Dakar du groupe D (Sénégal, Mozambique, Centrafrique, Côte d’Ivoire) programmé au mois de juin prochain au stadium Marius Ndiaye. A noter qu’à l’issue de la phase aller à Maputo, le Sénégal avait terminé en tête du Groupe D devant le pays hôte, le Mozambique, puis la Centrafrique et la Côte d’Ivoire.

Et hier, le travail dirigé par le sélectionneur Abdourahmane Ndiaye Adidas et son staff technique était axé surtout sur les phases défensives, avec notamment les fondamentaux d’une défense collective. Par ailleurs, les « locaux » vont s’entraîner deux jours avant d’observer une pause afin de permettre aux joueurs de rejoindre leurs clubs lors de la 4èmejournée des play-offs programmée mercredi. Ceux qui seront retenus dans ce groupe vont rejoindre les expatriés pour le stage officiel qui démarre le 19 juin.

Absa NDONG

... LES U 18 AUSSI POUR LES ÉLIMINATOIRES DE L’AFROBASKET
L’équipe nationale U18 masculine du Sénégal a également démarré sa préparation pour les éliminatoires de l’Afrobasket U18 le week-end dernier.

Sous la direction du coach Madiène Fall et de son staff, les 26 joueurs convoqués étaient présents au stadium Marius Ndiaye samedi matin pour la première séance d’entraînement. A l’issue de cette phase, le sélectionneur Madiène Fall avait réduit à 16 joueurs le groupe.

Ces derniers vont poursuivre la préparation en attendant l’arrivée des expatriés. Le tournoi qualificatif de l’Afrobasket U18 aura lieu au mois de juillet à Conakry (Guinée).

A. NDONG

Avec son festin de paniers à trois points, Stephen Curry a étouffé Cleveland dimanche et offert une deuxième victoire consécutive (122-103) à Golden State qui a pris nettement l'ascendant dans la finale Nba. "Chef Curry" s'est régalé : il a marqué neuf paniers à trois points, nouveau record dans un match d'une finale Nba, et a délogé de la deuxième place au classement historique des meilleurs marqueurs de paniers à trois points en play-offs un certain... LeBron James.

Le meneur de Golden State a définitivement écœuré "King James" et ses coéquipiers à sept minutes de la fin du temps réglementaire avec un insolent tir primé, en reculant et loin de la ligne, suivi moins d'une minute plus tard d'un autre panier à trois points tout aussi improbable. "Il a été exceptionnel, il a surtout marqué des paniers importants à des moment-clef quand on en avait vraiment besoin", a résumé son entraîneur Steve Kerr.

Contrairement à ce que le score pourrait laisser croire, les Warriors ne se sont pas promenés contre les Cavaliers et ils ont encore tremblé, en particulier lors d'une 3e période. Contrairement à leurs habitudes, ils n'ont pas réussi à creuser l'écart en 3e période et ont même vu Cleveland revenir à cinq points (76-71).

James, qui avait marqué 51 points jeudi, nouveau record personnel en play-offs, a été bien épaulé par Kevin Love (22 points, dont 13 durant le 3e quart-temps).
Mais "King James", touché à un œil lors d'un choc avec Draymond Green jeudi, n'a pas eu son rayonnement habituel, même s'il a flirté avec le "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec ses 29 points (10 sur 20 au tir), 13 passes décisives et neuf rebonds.

La puissance de feu des Warriors, avec Kevin Durant (26 pts), Klay Thompson (20 pts) ou encore Shaun Livingston (10 pts), a fait la différence dans le 4e quart-temps.
Si Golden State mène deux victoires à zéro et n'a plus besoin que de deux succès pour être sacré, comme en 2015 et 2017, les Warriors vont maintenant disputer les deux prochains matches, mercredi et vendredi, à Cleveland.

AFP

 

L’Asfo a terminé la première phase de National 1 Féminin par une belle victoire devant l’Université Gaston Berger (61-59) avant-hier lors de la 22ème journée. Pourtant, les étudiantes ont dominé la première période (26-24 à la pause), mais l’équipe adverse a pu renverser la tendance en fin de partie.

Au classement général, l’Asfo conserve ainsi sa 7ème place, qualificative aux play-offs. L’Ugb se contente, de son côté, d’assurer son maintien dans l’élite, en occupant la 9ème place. Debaloc a, de son côté, remporté la bataille pour la 5ème place qui l’opposait à Iseg Sport, avant-hier au stadium Marius Ndiaye. L’équipe de Derklé a sorti le grand jeu lors du dernier quart temps grâce au trio Angel Gomis, Yacine Fall et la Centrafricaine Abetti (55-45). D’ailleurs,

Yacine Fall a terminé meilleure marqueuse de la rencontre avec 19 points.

L’Asc Bopp a pris le dessus aussi sur le Diaraf (62-54) vendredi en ouverture de la 22ème journée de National 1 Féminin. Une victoire qui place l’équipe de Khadim Fam à la 8ème place du classement général, synonyme de qualification en play-offs.

Absa NDONG

 

En cédant, hier, à domicile face à la Sonacos de Diourbel, Diambars a perdu le match de trop. Désormais, les Académiciens n’ont plus leur destin en main.
Niary Tally est aussi dans cette situation tendue.

Autant déduire que le verdict de cette lutte à distance entre ces deux clubs pour le maintien sera connu lors de la prochaine et dernière journée.
Toutefois, avec un avantage de deux points, Niary Tally a son destin en main, contrairement aux Académiciens dont un succès ne serait pas une garantie pour le maintien.

Le Guédiawaye Fc Pro et le Stade Mbour qui sont les futurs arbitres de ce duel à distance ne sont plus sous pression.
Diambars devra aller forcer le destin à Amadou Barry, alors que Niary Tally ira défendre sa place à Caroline Faye.

En revanche, en neutralisant hier Dakar Sacré Cœur, le Casa Sports a pratiquement réussi son opération maintien, en attendant de concrétiser à domicile contre Mbour PC.
Au sommet, si le Jaraaf a davantage confirmé sa domination des débats, la  Sonacos a retrouvé sa place sur le podium.

Au bas du tableau, c’est l’arrêt de la saignée de la lanterne rouge, l’Us Ouakam qui a neutralisé Mbour PC (2-2) qui fait l’info de cette avant-dernière journée. Abonnés aux défaites, les requins de Ouakam ont limité les dégâts.  

Ansoumana SAMBOU

L’entraîneur des Lions, Abdourahmane Ndiaye Adidas, est déterminé à mettre en place une équipe forte lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.
Une équipe, dit-il, qui sur le terrain se donne à fond, à l’esprit de la gagne et se respecte. Sur ce, le coach des Lions a défini ses critères de sélection avant-hier lors de la dernière journée du stage de l’équipe. « J’ai été clair dès le départ, j’ai dit que l’équipe nationale est ouverte à tout le monde. J’ai également confirmé publiquement qu’il n’y a pas de place attitrée, ce sont les meilleurs qui seront sur le terrain.

Je veux toucher l’esprit et le cœur des joueurs ; s’ils adhèrent, ils sont dedans, sinon je fais avec. Je veux une équipe de combattants, pas une équipe de prestige », a-t-il fait savoir. Par ailleurs, après trois jours de stage, Abdourahmane Ndiaye Adidas a dressé un bilan pour cette première phase de préparation des Lions.

Le coach est revenu sur le travail effectué avec le groupe. Il a salué l’engagement et la détermination des joueurs. « C’est un bilan largement positif sur le plan humain d’abord parce qu’il fallait qu’on n’essaie de se connaître un peu mais également que les meilleurs joueurs locaux soient dans ce groupe. On a appris à se connaître et à créer une cohésion affective. C’est important en équipe nationale et c’est la base de tout. Ce rapport de confiance et de respect envers les individus est très important », a-t-il dit.

Sur le plan du contenu, les Lions ont pu travailler pas mal de secteurs et selon le sélectionneur national, le niveau était assez élevé. Il s’est rendu compte aussi que pendant les trois jours d’entraînements, il y avait une évolution sur le plan technique.

Absa NDONG

 

Golden State a, comme largement anticipé, remporté le premier match de la finale NBA jeudi, mais le grand favori a dû passer par la prolongation (124-114) pour terrasser Cleveland et sa superstar LeBron James, monumental avec ses 51 points. Pour sa huitième finale consécutive, la neuvième de sa carrière, King James n'a pas manqué son entrée. Il a frappé les esprits par son audace vestimentaire en arrivant à l'Oracle Arena en blazer, bermuda et chaussettes mi-mollets, et surtout par sa prestation surréaliste sur le parquet.

Déjà phénoménal depuis le coup d'envoi des play-offs (34 points par match avant cette rencontre), le N.23 de Cleveland a encore haussé son niveau et a écrit une nouvelle page de sa légende. Il est seulement le sixième joueur à atteindre les 50 points dans un match de finale Nba et s'est offert un nouveau record personnel de points en play-offs. Et pour relancer l'éternel débat entre ceux qui le présentent comme le meilleur joueur de l'histoire et ceux qui plébiscitent Michael Jordan, James a égalé le record de 109 matchs de play-offs à 30 points et plus du légendaire joueur des Chicago Bulls.

"C'est le meilleur joueur du monde, il enchaîne les matchs de ce calibre cette saison pour nous, mais il s'est fait voler la victoire, ce n'est pas juste", a regretté son entraîneur Tyronn Lue, très remonté contre les arbitres. Dans son viseur, la décision des arbitres à 36 secondes de la fin du temps réglementaire d'accorder deux lancers francs à Kevin Durant après recours à l'arbitrage vidéo alors qu'ils avaient initialement estimé que le joueur de Golden State avait fait un passage en force face à LeBron James.

Du côté de Golden State, c'est le soulagement qui l'emportait, car les champions en titre sont passés tout près de la catastrophe. "C'était un match fou (...) Le plus important est d'avoir gagné, il va falloir hausser notre niveau", a résumé Stephen Curry qui a fini la rencontre avec 29 points. Ils ont ensuite surclassé les Cavaliers en prolongation, mais ils ont reçu un sérieux avertissement pour cette quatrième finale de suite entre les deux équipes.
Les Warriors ont couru après le score jusqu'à la pause, car Cleveland, poussé dans ses derniers retranchements au 1er tour contre Indiana (4-3) et en finale de conférence contre Boston (4-3), a pris le meilleur départ.
Cleveland a compté jusqu'à onze points d'avance (51-40) en deuxième période, avant que Golden State n'égalise juste avant la pause (56-56) grâce à un insolent panier à trois points de Stephen Curry.
Comme souvent cette saison, les Warriors ont dominé le 3e quart-temps qu'ils ont terminé avec six points d'avance, mais n'ont pas réussi à lâcher les Cavaliers.

AFP

La préparation de l’équipe nationale masculine de basketball, en vue des éliminatoires de la Coupe du monde 2019 a débuté avant-hier, au stadium Marius Ndiaye, avec douze joueurs locaux et trois expatriés. Un premier stage de trois jours (28 - 29 - 30 mai) que le sélectionneur national Abdourahmane Ndiaye « Adidas » mettra à profit pour tester le potentiel des joueurs locaux. « J’ai voulu voir ceux qui jouent au Sénégal et surtout voir le potentiel qui est là.

J’ai commencé à travailler avec eux par rapport à ce qu’on veut mettre en place car c’est un projet à long terme. Il n’y a pas que les éliminatoires qui arrivent. Je veux également leur parler de leurs ambitions et détermination par rapport à leur carrière », a-t-il dit. Sur le plan du jeu, le coach de l’équipe nationale insiste sur le fait que la porte est ouverte à tout le monde. « Il n’y a pas forcément que ceux qui jouent à l’extérieur ; compte tenu du niveau de jeu, ils ont peut-être plus d’atouts, mais les joueurs qui sont là ont le potentiel qu’on peut cultiver. Il suffit juste de bien travailler, d’être ambitieux et avoir envie de garder sa place en équipe nationale », souligne-t-il. En fait, pour l’entraîneur des Lions, il faut intégrer petit à petit les joueurs locaux dans le groupe du Sénégal, afin qu’ils puissent s’adapter à sa philosophie du basket.

« Pour moi, c’est un projet à long terme, et il faut voir les autres. Je ne suis pas aussi obnubilé par leur jeune âge. C’est pour dire qu’il faut s’entraîner régulièrement et se voir toutes les semaines quand je suis au Sénégal. Je veux aussi faire connaissance avec eux parce que je les vois du gradin mais je ne les connais pas tous. Il est important d’établir le contact avec eux ». Concernant la séance d’entraînement, les joueurs ont travaillé sur les fondamentaux offensifs et sur la lecture du jeu. Ils ont travaillé également sur les supériorités numériques et les contre-attaques. « Il faut que le jeu soit juste, et tout ça, ce sont des fondamentaux du basket qui font que derrière, quand on les applique, on peut jouer au basket ; d’ailleurs c’était plus intense vers la fin », a déclaré l’entraîneur national des garçons. Les autres joueurs de l’extérieur seront disponibles à partir du 10 ou du 15 juin, d’après Adidas. Il veut cependant qu’ils arrivent plus tôt pour qu’ils puissent faire des entraînements matin et soir avant qu’ils ne soient en regroupement officiel.

Absa NDONG

L’équipe du Duc s’est imposée devant Saint-Louis Basket Club (74-66), samedi au stadium Marius Ndiaye. Un duel au sommet du 3e Tour des play-offs en National 1 Masculin qui a tenu toutes ses promesses.

En fait, les étudiants ont démarré la rencontre sur les chapeaux de roue en prenant vite les devants, grâce à un Mamadou Lamine « Bara » Diop explosif. L’ailier a, à lui seul, permis au Duc de se détacher dès la première période, en inscrivant 17 des 27 points de l’équipe (27-13) en fin de quart temps. Les Nordistes ont pu grignoter sur cette avance lors de la deuxième période jusqu’à neuf points d’écart (30-21). Le Duc a pu cependant conserver son avance à la mi-temps (43-32). Au retour, les protégés de Sir Parfait Adjivon augmentent leur rythme de jeu et se font beaucoup plus pressants. Ils parviennent d’ailleurs à creuser l’écart de 21 points à la fin du troisième quart temps, et gérer la dernière période, avec un turn-over effectué malgré quelques bonnes actions de l’équipe saint-louisienne. Cette dernière s’incline au finish sur le score de (74-66).

L’As Douanes s’est également imposée devant l’Université Gaston Berger (78-68) samedi au stadium Marius Ndiaye, toujours pour le compte de ce 3e tour des play-offs. L’Ugb a nettement dominé les deux premiers quart temps, grâce à son meneur Pape Ndiaye et l’arrière Serigne Bamba Guéye, très en forme. Ils se relayaient les tirs primés, devant une équipe de la Douane surprise par la tournure du match.

Elle a ainsi couru derrière le score jusqu’à la mi-temps (35-23). Les protégés de Pabi Guéye, coach de la Douane, ont réalisé un excellent 3ème quart temps, avec un (16-00) infligé à l’équipe adverse en six minutes. L’intérieur Birahim Gaye a assuré un festival de tirs primés, épaulé par son coéquipier Abdou Karim Kébé en fin de quart temps (49-44) en faveur des douaniers. Les deux équipes ont fait jeu égal dans la dernière période, même si dans le money-time, les gabelous ont pu se détacher pour de bon. L’Ugb a tout donné en fin de match, mais l’écart était déjà important.

L’As Douanes s’impose et son intérieur Biba termine meilleur marqueur avec 29 points inscrits. Il est suivi par Pape Ndiaye (Ugb), auteur de 23 points.

A. NDONG

Le Dakar Université Club s’est imposé devant Debaloc Derklé (73-32) pour le compte de la 21e journée de National 1 féminin. Une victoire logique pour les étudiantes, toujours invaincues en championnat et solide leader. L’Asc Ville de Dakar a pris le dessus également sur l’Asfo (69-44) au stadium Marius Ndiaye. Une victoire facile pour l’équipe de la municipalité, 3ème au classement général derrière le Duc et le Slbc. En ouverture de la 21ème journée d’ailleurs, Le Saint-Louis Basket Club a battu la Jeanne d’Arc, ce samedi. Les Nordistes ont dominé le match du début à la fin devant une équipe de la JA impuissante face aux attaques de l’équipe adverse (76-53). Elle voit ses chances de maintien s’éloigner après ce revers devant Saint-Louis Bc. Kadia Maiga a terminé meilleure marqueuse du match avec 17 points.

A. NDONG

Les Lions du basket ont débuté, hier au stadium Marius Ndiaye, la préparation du tournoi qualificatif retour de la Coupe du monde 2019. L’entraîneur des Lions, Abdourahmane Ndiaye « Adidas », a d’ailleurs présélectionné 15 joueurs locaux pour cette première phase de la préparation. Ils ont participé aux séances d’entraînement d’hier, orientées sur les techniques individuelles et les relations entre deux ou trois joueurs. Pendant trois jours (28 - 29 - 30 Mai), l’équipe sera en regroupement externe avec chaque jour une séance d’entraînement.

Absa NDONG

Liste des 15 joueurs convoqués :
1- Alkaly Ndour (As Douanes), 2- El H. Badio (Saltigue), 3- Birahim Gaye (As Douanes), 4- Louis Adams (As Douanes), 5- Serigne Bamba Gueye (UGB), 6 – AlphousseynouSall (Us Ouakam), 7- Matar Gueye (Usa), 8- Mamadou Lamine Bara Diop (Duc), 9- Pape Moustapha Diop (As Douanes), 10- Cheikh Bamba diallo (Usa), 11- Thierno Ibrahima Niang (Duc), 12 – Ibrahima Sankare (Usa), 13 – Abdoulaye Coulibaly (Asfa), 14- Pape Moussa Seck (Us Ouakam), 15 – Pape Ndiaye (UGB)

Une délégation de la Fiba, composée de M. Jean-Michel Ramaroson président de la commission des fédérations nationales de Fiba Afrique, M. Florian Pasquet président de la commission des fédérations nationales de Fiba Monde et de M. Lemou Benga du département des fédérations nationales de Fiba Afrique, est en mission au Sénégal depuis avant-hier. Les officiels de la Fiba qui ont tenu une session de travail avec les responsables de la Fédération sénégalaise de basket-ball, ont visité le chantier de Dakar Arena de Diamniadio hier, avant d’être reçu par le ministre des Sports Matar Bâ. « Cette équipe a un grand projet pour le Sénégal et nous sommes honorés d’être parmi les fédérations qui seront accompagnées dans le domaine de la formation, des équipements et du développement. Je pense que c’est le lieu de reconnaître le travail effectué par la fédération, le comité exécutif et l’ensemble de la famille du basket du Sénégal », a fait savoir le ministre des Sports. Matar Bâ qui s’est réjoui du constat fait par la délégation de Fiba Monde quant à la réalisation de Dakar Arena, a dit aussi sa satisfaction de voir les responsables du basket-ball mondial visiter un tel investissement dans un pays africain tel que le Sénégal.

De son côté, le président de la Fédération sénégalaise de basket-ball a remercié la Fiba d’avoir choisi le Sénégal comme fédération cible pour l’aider à développer davantage son basket.

Il précise que c’est un choix objectif compte tenu de l’histoire du basket-ball sénégalais, de son palmarès mais également de l’organisation de la fédération. « Je remercie le ministre des Sports d’avoir accepté de nous recevoir dans un climat relax où nous avons parlé de tout ce qui peut développer le basket sénégalais » a-t-il souligné. Par ailleurs, la fédération et la Fiba vont réfléchir sur une stratégie de développement sur quatre ans, mais en attendant, ils tiennent à faire des actions concrètes durant l’année 2018.

Selon le président de la Fédération sénégalaise de basket, la délégation de la Fiba a été agréablement surprise lors de la visite de Dakar Arena, de voir ce bijou qui a été offert par le président de la République à la famille du basket.

« Tout le monde est d’accord que nous allons avoir l’une des plus belles salles de basket en Afrique. Ce qui nous pousse à vouloir organiser un Afrobasket. Dakar Arena mérite d’être inauguré par un Afrobasket, je ne sais pas si ce sera en filles ou en garçons », a-t-il dit.

Rappelons que c’est dans le cadre du programme de développement des Fédérations nationales que le Sénégal a été choisi par la Fiba parmi les associations nationales au monde qui ont un fort potentiel de développement. Ces fédérations bénéficieront d’un programme de développement et d’un appui financier de la Fiba.

Absa NDONG

Et deux pour L’As Douanes qui a battu avant-hier au stadium Marius Ndiaye l’Us Ouakam (64-52). Une rencontre serrée avec beaucoup d’intensité que les gabelous ont remportée aux forceps face à une équipe ouakamoise qui n’a rien lâché du début à la fin.

Pourtant, elle a nettement dominé le premier quart-temps (18-08), grâce notamment à Mamoudel Sow et Babacar Dione très présents sous le panier. Les douaniers, mal à l’aise dans le dernier geste, vont subir la domination de l’équipe adverse jusqu’à 5 mn de la fin du 2ème quart-temps. Ils changent le visage du match grâce à Birahim Gaye et Sogui Traoré qui ont pu enchaîner quatre tirs primés et réduire le score à la pause (36-29). Les gabelous parviennent d’ailleurs à passer devant (46-44) à la fin du 3ème quart-temps. Les dix dernières minutes ont été très décisives, entre des douaniers très forts mentalement et des Ouakamois nerveux qui ont perdu le contrôle du match.

L’intérieur de la Douane, Pape Gora Gaye, aide son équipe à creuser l’écart et remporter le duel (64-52).

Après son succès devant l’Asfa en milieu de semaine, Saint-Louis Basket Club a également gagné. Les protégés de Ndiaga Lô ont pris le dessus sur le Saltigue de Rufisque (59-46) au stadium Joseph Gaye. De son côté, Louga Bc a enregistré sa première victoire en play-offs, en remportant à domicile son match contre l’Asfa (70-58) samedi. Presque éliminée de la course aux demi-finales, l’équipe lougatoise avait à cœur de gagner face aux militaires, battus pour la deuxième fois en autant de sorties en play-offs.

Absa NDONG

L’équipe Debaloc Derklé a fait un grand match lors de cette 19ème journée de National 1 Féminin en allant s’imposer à Rufisque face au Saltigué (51-44). Ce succès permet aux protégées de Pape Diagne de revenir à la cinquième place du classement général, à égalité de points avec Iseg Sport. Le Saltigué est, de son côté, menacé de relégation et devra batailler ferme lors des trois dernières journées pour assurer son maintien.

Le Diaraf n’a pas fait de détails face à Mbour Bc. Les joueuses de la Médina se sont logiquement imposées (55-24) dans une rencontre à sens unique. Cette nouvelle défaite replonge Mbour Bc dans la zone de relégation et la bataille pour le maintien sera très dure. Saint-Louis Basket Club a battu aussi l’Asc Bopp (62-48), ce dimanche. La meneuse Maty Fall (17 points) et l’ailière Dalva Ndiaye (15 points) ont porté leur équipe dans ce duel qui conforte l’équipe Saint-Louisienne dans sa deuxième position dans le classement général. Bopp lui se retrouve dans une situation compliquée et reste menacée de relégation.

L’Asc Ville de Dakar n’a pas eu de difficultés pour remporter son match contre Iseg Sport. Kiné Kane et ses coéquipières se sont, en effet, imposées de 23 points (73-50). Ville de Dakar reste 3e au classement général et Iseg Sport conserve sa cinquième place. L’Asfo a elle aussi battu la Jeanne d’Arc (59-53) en ouverture de la 19ème journée de National 1 Féminin. Une victoire qui conforte les protégées de Mbaye Samb, coach de l’Asfo dans leur 7ème position. Pour la JA, les carottes sont presque cuites. L’équipe est toujours à la dernière place au classement général et se rapproche de la D2.

A. NDONG

La 18ème journée du championnat féminin s’est jouée ce week-end avec des chocs intéressants. Les duchesses qui ont, sans grande surprise, remporté leur duel face à la JA (74-33) alignent ainsi une 18ème victoire de rang et confortent en même temps leur place à la tête du classement général. L’équipe de la JA quant à elle continue sa chute libre avec ce nouveau revers. A Mbour, Debaloc est allé trouver une équipe mbouroise sur ses terres pour lui dicter sa loi. Avec un écart de 22 points (57-35), la formation de Derklé a bien réussi son coup, en confortant sa position dans le classement. Après la défaite concédée face au Duc le week-end dernier, le Saint-Louis Basket Club a retrouvé le chemin de la victoire à domicile. Les joueuses de Jupiter Niang se sont imposées devant l’Asfo (76-55) au stadium Joseph Gaye, tandis que l’Iseg Sport prenait le meilleur sur l’Ascc Bopp (55-36) au stadium Marius Ndiaye. Un succès qui permet à l’équipe de Malick Bachir Diop de garder sa 5ème place.

Dans le duel entre l’Asc Ville de Dakar et l’Université Gaston Berger, la logique a été respectée puisque les protégées de Moustapha Gaye coach de Ville de Dakar se sont imposées sur un large score (73-36) dans une rencontre qui s’est disputée à sens unique. Ce nouveau revers n’arrange pas l’équipe de l’Ugb (9ème avant cette journée) qui est toujours en lutte pour le maintien. A noter également que Le Diaraf avait pris le dessus sur le Saltigué (56-47). Concernant le classement général, le Duc (34 points) reste leader invaincu. L’Asc Ville de Dakar (31 points) vient en troisième position pour constituer le podium. Dans le bas du tableau, la lutte pour le maintien reste toujours serrée entre Mbour BC (22 points) et Ugb (22 points), Saltigué (20 points), Bopp (20 points) et la JA (20 points). Les prochaines journées seront décisives.

Au niveau des hommes, la quatorzième journée du championnat a vu le choc As Douanes-Iam Mermoz se terminer en faveur des douaniers sur le score de 57-42. Déjà, à la pause, l’écart était assez large (38-19). Avec ce succès, l’As Douanes conforte sa première place au classement général du groupe A, avant le début des play-offs. Toujours dans la poule A, Hlm Basket Club a battu l’Asfa (59-49), et la rencontre Asc Thiès-Satigué a été interrompue. Dans la poule B, l’Université Gaston Berger a remporté son duel contre Saint-Louis Bc de 2 points d’écart (45-43) et Tamba Bc s’est imposé devant Louga Bc (70-67).

Absa NDONG

 

Le camp féminin de la Nba Academy Africa qui a débuté au stadium Marius Ndiaye, entre dans le cadre de la célébration des 20 ans de la fondation Seed Academy (Sport pour l’éducation et le développement économique) basée à Thiès. L’événement réunit 20 filles de 8 nationalités qui vont, pendant 3 jours, effectuer un camp de basket.

La Nba Academy Africa a porté son choix sur Dakar, pour l’organisation de son premier camp féminin sur le continent africain. Sous la supervision d’anciennes joueuses de renom de la Wnba, les 20 filles (8 nationalités) sélectionnées vont s’entrainer pendant 3 jours au stadium Marius Ndiaye afin de perfectionner leur basket. Des athlètes de la Nba et Wnba à l’image de Ruth Riley, Jennifer Azzi, Clarisse, Machanguana, Hanchetou Maiga-Bâ, Astou Ndiaye, Michel Bantom, Luel Deng, Olumide Oyedeji, Brian Cardinal, Ronny Turiaf, Pops Mensah-Bonsu et Gorgui Sy Dieng ont tous honoré de leur présence.
 

Le fondateur de Seed Project, Amadou Gallo Fall, a d’ailleurs profité de ce lancement pour exprimer sa satisfaction par rapport aux résultats de ses collaborateurs. « Notre mission qui est d’utiliser le basket comme outil pour impacter sur la vie des jeunes est en train de nous donner beaucoup de satisfaction. Avoir ce premier camp pour les filles pour démarrer la Nba Académie s’inscrit aussi dans cette logique et nous sommes là pour célébrer les 20 ans de Seed avec des individus qui sont venus de partout dans le monde et des légendes de la Nba et du Basket-Ball africain », a-t-il souligné. D’après lui, le forum est un véritable creuset où les jeunes se retrouvent pour échanger et célébrer le basket-ball. « Quand nous regardons dans le rétroviseur, nous avons beaucoup de raisons d’être satisfait. Nous savons que nous avons encore du travail à faire. Nous sommes excités de débuter le prochain chapitre, qui va comporter de grosses ambitions avec un amphi que nous voulons réaliser dans les 5 prochaines années ». Au terme de la formation, les meilleures d’entre elles participeront au All-Star Game prévu ce dimanche au Monument de la Renaissance africaine.

Absa NDONG

 

Les douaniers ont remporté la 45ème édition de la Coupe Saint Michel face à l’Uso, samedi dernier au stadium Marius Ndiaye. En effet, ils se sont imposés en finale sur le score de (60-52). Un premier trophée, cette saison, pour les gabelous qui ont sorti le grand jeu pour remporter la victoire.

Pourtant, l’Us Ouakam, son adversaire du jour, avait dominé le premier quart (17-10) et mené de deux points d’écart à la mi-temps (25-23). Au retour des vestiaires, les deux équipes avaient élevé le rythme de jeu et livré un match palpitant, interrompu à quelques minutes de la fin par les arbitres (des supporters avaient jeté des projectiles sur le terrain). Les gabelous ont profité du quatrième quart temps pour sortir le grand jeu, comptant jusqu’à sept points d’avance (47-40) avant que la partie ne soit à nouveau interrompue. A la reprise, ils vont imposer leur domination face à une équipe oukamoise un peu refroidie par la tournure du match.

L’As Douanes gagne ainsi la grande finale (60-52) et décroche son premier trophée de la saison. De son côté, Libasse Faye le caoch de l’Us Ouakam se dit très satisfait de son équipe « J’adresse mes félicitations à l’équipe de l’As Douanes qui a remporté cette finale. Elle mérite cette victoire, malgré tout ce qui s’est passé. Je suis très satisfait de mon équipe. En regardant la physionomie du match, on ne peut dire qu’une des équipes est supérieure à l’autre. La victoire se joue sur des détails et c’est ce qui s’est passé », a-t-il lâché.

M. Faye interpelle cependant l’opinion publique concernant certaines pratiques des supporters. En fait, d’après lui, au moment où son équipe dominait le match, les supporters n’avaient rien trouvé à faire que de jeter des œufs sur la zone offensive. « Cela nous a mis mal à l’aise, nos joueurs glissaient, même en allant au panier. Je ne remets pas la victoire en cause, mais c’est regrettable », se désole l’entraineur de Ouakam. A noter que pour une première dans sa carrière, Pape Moustapha Diop de la Douane remporte le trophée du Mvp de la finale. Le jeune ailier a été récompensé pour sa prestation dans cette finale, surtout dans le dernier quart temps. Le trophée du meilleur marqueur est revenu à Birahim Gaye « Biba » et son coéquipier Alkaly Ndour a reçu le trophée du meilleur passeur. Et pour terminer, Pape Moussa Seck (Us Ouakam) est le joueur fair-play de la finale.

Absa NDONG

 

AFP : L’Aek Athènes a remporté la Ligue des champions de basket en battant Monaco 100 à 94 en finale, dimanche dans la capitale grecque, enlevant le 3e trophée continental de son histoire.
Poussé par ses 18.000 supporters, l’Aek a construit sa victoire en se basant sur son duo américain Mike Green (19 pts) et Kevin Punter (16 pts), ainsi que sur le Grec Dusan Sakota (16 pts). Il remporte son troisième trophée européen après la Coupe des coupes 1968 et la Coupe Saporta en 2000.
De son côté, Monaco échoue pour la deuxième fois d’affilée au Final Four de cette C3, après sa défaite en demi-finale l’an passé. La 3e place est revenue à Murcie qui a battu les Allemands de Ludwigsburg 85 à 74.

 

Les douaniers ont remporté la 45ème édition de la Coupe Saint-Michel, avant-hier, au stadium Marius Ndiaye. En effet, ils ont battu l’Us Ouakam en finale sur le score de 60-52. Un premier trophée, cette saison, pour les gabelous qui ont sorti le grand jeu pour remporter la victoire. Nous y reviendrons.

Les huit équipes qualifiées pour la deuxième phase des play-off sont désormais connues. En effet, après l’As Douanes, le Duc, l’Asfa, Saint-Louis Bc, l’Uso et l’Ugb, c’est au tour de Louga Bc et Saltigué de valider leurs tickets pour les play-offs. Les Lougatois ont pu garder leur quatrième place du groupe B, même après leur revers face à Sibac (44-42), avant-hier lors de la 13ème journée du championnat masculin. L’équipe de Saltigué, quant à elle, devait juste remporter son match contre l’Asfa pour aller au deuxième tour. Les Rufisquois ont relevé le défi en s’imposant à domicile face aux militaires (35-27).

Les équipes qualifiées en play-offs :
Poule A : As Douanes, Duc, Asfa, Saltigué
Poule B : Saint-Louis Bc, Uso, Ugb, Louga Bc

Absa NDONG

 

Le premier stage de préparation, organisé par le staff technique de l’équipe nationale et qui concerne un groupe de 16 joueuses locales, s’est terminé avant-hier au stadium Marius Ndiaye. Les joueuses se sont entrainées pendant trois jours et ont été appréciées sur le plan technique, tactique et de l’attitude. Le staff a testé aussi leur vivacité ! L’entraineur de l’équipe nationale féminine s’est réjoui de l’intensité et du niveau de jeu des jeunes joueuses. « Je vous remercie de votre présence, de l’engagement que vous avez montré durant ce stage. Vous avez été très déterminantes et engagées. Il y avait une grande intensité. Ce ne sera pas facile car il y aura quatre ou six joueuses qui vont sortir de ce groupe pour la deuxième étape », a-t-il souligné après les séances d’entrainement.

Le coach a également insisté sur l’importance de cette première étape de préparation qui, d’après lui, est fondamentale pour la suite du programme. « On ne sait pas qui va sortir de ce groupe.

Certainement il y en a certaines qui vont rejoindre le deuxième groupe. Lors de la deuxième phase, on va appeler 15 joueuses, il y aura des meneuses, des arrières et ailières. Durant la troisième phase aussi, tous les postes seront représentés. Nous allons faire quatre étapes, c’est long mais c’est comme ça », a indiqué Cheikh Sarr.

Ce premier stage de préparation de la Coupe du monde 2018 est une occasion pour le sélectionneur national de donner une chance aux joueuses locales qui se sont distinguées en championnat. « Vous êtes des Sénégalaises et vous jouez dans le championnat sénégalais. Vous méritez d’être regardées, appréciées et évaluées ». Seulement, trois meneuses et trois arrières seront sélectionnées pour participer au second stage prévu au mois de juillet.

Absa NDONG

Les trois équipes de Dakar qui étaient engagées pour les demi-finales de la Coupe Saint-Michel vont se rattraper en championnat, aujourd’hui au stadium Marius Ndiaye. Dans la poule B, l’Uso va rencontrer l’Ugb. A noter qu’à l’aller, les Ouakamois avaient tenu en échec les étudiants de l’Ugb chez eux, au stade Joseph Gaye (57-49). Ce match retour sera donc une occasion pour ces derniers de prendre leur revanche.

Cependant, le match phare de cette journée sera le duel Duc-Douane de la poule A. Une confrontation très attendue par les amateurs du ballon orange. Duc qui avait perdu la manche aller (65-68) et qui a également été éliminé en 1/2 finale de la Coupe Saint-Michel dimanche dernier, va à coup sûr se donner à fond, histoire de se racheter. Mais, en face, il y aura une équipe de la Douane en confiance car invaincue cette saison et qui vient de décrocher sa qualification en finale de cette édition 2018.

PROGRAMME
Samedi 14 avril Marius Ndiaye : 17h45 :Uso-Ugb ; 19h15 : Douane-Duc

A. NDONG


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.