banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

FATICK : Le poste de santé de Diakhao bientôt érigé en centre de santé

04 Jan 2016
1759 times

Le maire de Diakhao (région de Fatick) vient de procéder à la pose de la première pierre des travaux d’extension du poste de santé de la localité. Ainsi, une vieille doléance des habitants sera satisfaite.
Les populations de Diakhao veulent un centre de santé à la place d’un poste de santé. Ce vœu va bientôt devenir une réalité. Le député-maire de ladite commune, Papa Birame Touré, a procédé, samedi dernier, à la pose de la première pierre des travaux d’extension de ce poste de santé. C’était en présence des autorités administratives, locales et politiques. Le coût est évalué à 50 millions de FCfa.
A l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre pour l’extension du poste de santé, en vue de son érection en centre de santé, Papa Birame Touré, par ailleurs député à l’Assemblée nationale, a indiqué que le poste de santé, construit depuis 1968, n’a jamais fait l’objet de travaux de réfection ou de transformation majeure. Selon lui, cela a limité le plateau technique de telle sorte que les populations sont obligées de se déplacer vers  Fatick et Diourbel pour se faire soigner. « Nous avons exprimé le vœu que ce poste de santé soit érigé en centre de santé », a-t-il déclaré.
Aussi, l’édile de Diakhao a soutenu que, suite aux discussions avec les autorités sanitaires pour que ce poste soit érigé en centre de santé, il fallait faire un minimum d’aménagement. Pour ce projet, a-t-il indiqué, il s’agit de construire un bâtiment R+1 pour abriter la partie technique au rez-de-chaussée et l’administration à l’étage. Quant à l’ancien bâtiment, il sera transformé pour abriter des salles d’hospitalisation d’une capacité de 10 lits. M. Touré a tenu à remercier l’Etat du Sénégal qui a assuré une partie du financement dans le cadre du Budget consolidé d’investissement (Bci). La seconde phase des travaux sera consacrée à la construction de logements pour les médecins, les sages-femmes et  l’infirmier. « Notre ambition, c’est de rendre ce centre opérationnel pour que les populations ne quittent plus Diakhao pour aller se faire soigner ailleurs », a déclaré le maire, faisant savoir que les travaux vont durer 5 mois.

Papa Birame Touré a également procédé à la pose de la première pierre de l’aménagement de la place publique appelée « Wassila » qui va coûter 43 millions de FCfa. Après la réalisation des deux phases de ce projet d’aménagement, la place « Wassila » commence à devenir très attrayante avec une tribune, des portiques, des boutiques, le revêtement des bancs. Le maire a tenu à remercier le Programme national de développement local (Pndl) pour son appui financier. De même, il a annoncé le projet d’extension du marché de Diakhao pour mieux offrir aux occupants de bonnes conditions et des garanties de sécurité grâce à l’appui financier du Prodel/Giz. « Tous ces projets rentrent dans le cadre du projet de modernisation et d’investissement que nous avons présenté il y a 2 ans lors d’un forum », a rappelé le député-maire de la commune de Diakhao.

Oumar  Ngatty BA


Last modified on lundi, 04 janvier 2016 12:18
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.