banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fièvre de la vallée du rift, Chikungunya, fièvre de crimée Congo : Ces autres risques épidémiologiques pour l’Afrique

05 Jan 2016
1428 times

Ebola a disparu, mais il existe d’autres menaces pour l’Afrique. C’est la conviction du Dr Ibrahima Socé Fall, directeur pour la sécurité sanitaire et les situations d’urgence pour l’Oms/Afrique. Il s’exprimait lors des consultations médicales organisées par le Conseil de quartier des Hlm Rufisque.

La dernière note de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) qui déclare la Guinée comme pays avec zéro Ebola ne doit pas être un motif pour nos pays de dormir sur leurs lauriers. Loin s’en faut. Car, selon le Dr Ibrahima Socé Fall, directeur pour la sécurité sanitaire et les situations d’urgence pour l’Oms/Afrique, d’autres risques sont présents en Afrique. « Si hier le risque était Ebola, demain ce sera autre chose. Donc, il est important que les systèmes soient préparés pour être en mesure de faire face à tout ce genre de risques », a souligné ce responsable de l’Oms basé au Congo Brazzaville. Ibrahima Socé Fall était le parrain des journées médicales organisées, ce week-end, par le Conseil de quartier des Hlm Rufisque et environs.
A cette occasion, il a rappelé qu’en dehors d’Ebola, il existe « d’autres maladies à risque épidémique » dans le continent. « Aujourd’hui, a expliqué ce spécialiste, on a de grosses épidémies que ce soit en Tanzanie ou au Congo. Il y’en a d’autres virales qui ne sont pas connues. Ebola est connu aujourd’hui, on parle de fièvre de la vallée du rift, de Chikungunya, de la fièvre de Crimée Congo, ce sont des épidémies qui sont là dans la sous-région ».
Il a profité des journées médicales de son quartier pour rappeler l’importance de l’environnement dans la santé des populations. « La mission de santé publique doit commencer par la prévention et la promotion de la santé pour être sûr que les gens vivent dans un environnement favorable à la santé. Aujourd’hui, il y a beaucoup de maladies qui sont liées aux facteurs environnementaux à l’usuel. Et la plupart des maladies proviennent d’une détérioration de l’environnement », a ajouté Dr Fall.

Ces journées de consultations, deuxième édition du genre, entrent dans le cadre des 72 heures organisées par le Conseil de quartier des Hlm Rufisque. « En 2013, nous avions, à l’occasion du cinquantenaire de notre quartier, organisé une autre manifestation de ce type. Je dois, en outre, préciser que mis à part ces consultations, nous allons dérouler des programmes axés sur d’autres secteurs socioéconomiques afin de mieux promouvoir le développement local dans notre quartier », a indiqué Ibrahima Khalil Ndiaye, président du Conseil de quartier des Hlm.
A l’issue de ces journées, 226 personnes ont été consultées en médecine générale, 42 enfants en pédiatrie, 28 patientes en gynécologie et 37 en ophtalmologie. Aussi, 150 enfants ont été circoncis.

Maguette NDONG


Last modified on mardi, 05 janvier 2016 11:17
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.