banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Préservation du domaine maritime : Le chef de l’Etat demande l’arrêt de tous les travaux

01 Juil 2016
3081 times

A la suite du plaidoyer de la Plateforme pour le respect de l’environnement et la réappropriation du littoral (Perl) à travers l’architecte Pierre Goudiaby Atépa, le chef de l’Etat, Macky Sall, a demandé l’arrêt de tous les travaux sur le domaine maritime qui subit de plus en plus de graves pressions immobilières. Les membres de la Perl qui se félicitent de cette décision.

C’est un ouf de soulagement pour les membres de la Perl qui s’apprêtaient à observer une grève de la faim le 11 juillet prochain.

Leurs doléances quant à la lutte entamée contre les occupations tous azimuts du littoral par des groupes privés viennent d’être prises à bras le corps par le Président Sall qui a ordonné l’arrêt de tous les travaux sur ce domaine. «Nous nous sommes tous réjouis du fait que, 24 h, après que nous avons écrit la lettre ouverte, le chef de l’Etat ait pris les mesures que nous avions tous souhaitées. Je rassure les sympathisants qui ont su que nous nous étions organisés pour faire une grève de la faim jusqu’à ce qu’on puisse nous entendre, que nous sommes heureux donc de savoir que nous sommes entendus par le président de la République et nous tenons à l’en remercier», a dit Pierre Goudiaby « Atepa » de la Perl qui se prononçait sur cette « grande décision ». Maintenant, a-t-il poursuivi, « nous pensons qu’il est urgent que la commission qu’il avait créée puisse se retrouver le plus rapidement possible pour, qu’ensemble, nous puissions voir avec les autorités la marche à suivre. Nous pensons que plus rien ne sera comme avant. C’est une très grande victoire pour tous ceux qui nous ont soutenu et ceux qui, parfois dans l’ombre, agissent pour sauver le littoral».

Pierre Goudiaby Atépa et ses camarades veulent faire en sorte que ceux qui ont des titres sur le littoral, puissent les rendre ou à défaut que l’Etat puisse les récupérer pour le profit de tous. «Il est clair qu’il y aura des négociations avec ceux qui ont des titres de propriété ou qui ont des titres fonciers, des permis, des autorisations de construire. Nous devons nous mettre à table pour voir les mesures à prendre afin que les gens ne soient pas trop lésés. Il y a des formules. La Perl va proposer, par exemple, que les tenants des titres soient délocalisés à Diamniadio ou au Lac rose. Cela veut dire que si vous avez 1.000 m2 sur la corniche, on vous en donne 2.000 à Diamniadio », a proposé Pierre Goudiaby Atépa. Avant d’insister : « nos actions ne sont dirigées contre personne. Notre bataille est une bataille de principe ».  

Quant au président de la Perl, Matar Bâ, il a estimé qu’aujourd’hui, la population sénégalaise comprend parfaitement quel est l’intérêt du littoral pour sa santé, son économie, son bien-être. « C’est un trésor. Il n’y a pas de politique nationale d’architecture, ni d’aménagement, le cadre de vie est totalement ignoré. Aujourd’hui il est dangereux de vivre à Dakar», s’est-il désolé. Alors que le député Oumar Sy du réseau des parlementaires pour la protection de l’environnement a indiqué que cette décision du Président entre dans la ligne de mire de ses engagements. « Nous sommes vraiment contents qu’il prenne cette décision de suspendre les travaux sur le littoral, de revoir ce qui se passe et de faire un travail exhaustif sur le littoral afin de protéger le domaine public maritime ».     


Amadou DIOP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.