banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Appui de la Corée du Sud : 3 milliards de FCfa pour l’eau potable en milieu rural

21 Avr 2017
754 times

La République de Corée vient d’octroyer une subvention non remboursable de 5 millions de dollars au gouvernement du Sénégal, soit plus de 3 milliards de FCfa, pour la construction de 9 forages et leur équipement. Ce partenaire du secteur de l’hydraulique a déjà financé la construction de 12 forages et12 châteaux d’eau durant la première phase du projet des systèmes d’approvisionnement en eau.

La République de Corée apporte une grande contribution à la mise en œuvre de la politique de l’hydraulique rurale au Sénégal. Elle vient, une fois de plus, de répondre favorablement à la requête des autorités sénégalaises. Ce partenaire stratégique du secteur de l’hydraulique a accordé un prêt non remboursable de 5 millions de dollars, soit plus de 3 milliards de FCfa, au Sénégal. « Le gouvernement de la République de Corée, après avoir évalué l’impact de cette première phase du projet sur les bénéficiaires, a décidé de financer une deuxième phase du projet d’approvisionnement en eau potable, par l’intermédiaire de la Koica, sous forme de subventions non remboursables d’un montant de 5 millions de dollars Us de 2016 à 2018 », renseigne le communiqué parvenu à la rédaction.

Ces subventions seront utilisées pour consolider les acquis de la première phase du projet des systèmes d’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement dans les régions de Thiès, Fatick et Kaolack, au centre du Sénégal. C’est ainsi que, dans cette deuxième phase, il est prévu la réalisation de 9 forages, 9 châteaux d’eau, 170 kilomètres de réseau hydraulique, l’acquisition de 9 pompes, 9 groupes électrogènes, ainsi que la construction de 9 logements pour gardiens, 9 cabines de pompage et d’une centaine de latrines. Ces forages multi-villages auront un impact social sur 40.696 personnes et 100.000 animaux dans les villages de Mboulème, Keur Maide (dans la région de Thiès), Ndawène, Diatmel Saer (dans la région de Kaolack), Thingue, Gaynabar, Kébé Ansou, Sorome, Keur Tamsir Khoudia (dans la région de Fatick).

Durant la première phase, l’Agence de coopération internationale de la Corée (Koica) a financé la construction de 12 forages, 12 châteaux, 225 kilomètres de réseau. L’apport financier a aussi servi à l’achat de 12 pompes, de 12 groupes électrogènes, à la construction de 12 cabines de pompage, de 3 unités de traitement de l’eau et à la réalisation de 12 logements de gardiens. « Sur requête du gouvernement de la République du Sénégal, le gouvernement de la République de Corée a financé une première phase du projet d’approvisionnement en eau potable, par l’intermédiaire de la Koica, sous forme de subventions non remboursables d’un montant de 5,5 millions de dollars Us de 2011 à 2014 », lit-on dans le document. Ces ouvrages ont étanché la soif des villages de Soune Sérère, Miname Keur Mallé, Diamballo (dans la région de Thiès), de Mbèye, Bercome Lô, Khoyoye, Tagar, Dieylali, Mbélogne, Keur Ndary (dans la région de Louga), Belly Namary et Laïky (dans la région de Saint-Louis). On dénombre une centaine de villages polarisés par ces ouvrages hydrauliques. « Ces forages multi-villages ont permis au moins l’approvisionnement en eau potable de 100.000 personnes et de 300.000 animaux. Ils ont permis aussi la réduction des efforts consentis par les femmes et les jeunes filles dans la recherche de l’eau dans le monde rural et celle des maladies d’origine hydrique », renseignent les rédacteurs du communiqué. La disponibilité de la ressource a relancé des activités génératrices de revenus comme l’élevage et le maraichage, entrainant du coup une augmentation des revenus des ménages des zones d’implantation des forages.

Idrissa SANE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.