banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Technologie et exploitation du pétrole : Le Cfpt entend mettre à disposition des ressources humaines de qualité

04 Nov 2017
549 times

Le Centre de formation professionnelle et technique (Cfpt Sénégal/Japon) qui déroule son 4ème programme de coopération avec le Japon entend jouer son rôle dans le développement technologique et la formation des ressources humaines qualifiées pour contribuer à l’exploitation des ressources pétrolières et gazières.

Une délégation japonaise a visité les installations du Centre de formation professionnelle et technique Sénégal/Japon dans le cadre du « Projet d’amélioration de la capacité d’organisation du Cfpt ». Cette visite a permis à la partie japonaise de constater de visu le relèvement du plateau technique du centre, de la section maintenance des installations et des engins lourds, en passant par les ateliers de fabrication, le laboratoire pneumatique, etc.

Avec ce programme, le Cfpt, créé en 1984, veut prendre toute sa place dans le développement technologique mais aussi préparer ses étudiants aux métiers du développement. C’est dans ce sens qu’il a reçu une commande pour la réalisation de 1.100 pièces d’éclisses pour le projet du Ter (Train express régional).

Les pièces en question sont en train d’être réalisées à l’atelier de fabrication du centre par les élèves et les professeurs, aidés par d’anciens étudiants à qui l’école a demandé de revenir. « Ce n’était pas la première commande, on reçoit beaucoup de commandes des entreprises sénégalaises. Celle dont nous parlons est importante, parce que ce sont 1.100 éclisses qui sont des outils permettant de relier les rails dans le cadre du Ter. Cette commande doit se faire durant ce mois », a soutenu le directeur du Cfpt, Babacar Seck.

Par rapport aux ressources pétrolières découvertes au Sénégal, M. Seck a indiqué que leur structure est prête à mettre à la disposition des entreprises concernées des ressources humaines de qualité. « Dans les sections électromécanique et de la maintenance des engins lourds, nous disposons d’un plateau technique relevé qui nous permet de former des étudiants prêts à s’engager dans les entreprises pour réaliser la maintenance et accompagner l’industrie sénégalaise dans son développement », a-t-il souligné.

De ce fait, le centre veut développer sa collaboration avec les entreprises et permettre davantage aux élèves et aux étudiants d’être opérationnels. « Dans le cadre du nouveau projet, nous avons un aspect important qui est le partenariat public-privé où des experts du Japon nous accompagnent. Cela consiste à faire des visites régulières au niveau du Cfpt, à inviter les entreprises à venir au centre, à échanger, à s’impliquer dans le programme, à envoyer nos étudiants dans ces entreprises pour que notre taux de placement soit le plus élevé possible », a affirmé Mamadou Seck.

19 milliards de FCfa injectés par le Japon au Cfpt en 30 ans
Le Cfpt développe aussi des programmes de formation des formateurs des pays africains. C’est ainsi qu’il y a un renforcement des capacités des formateurs maliens. Vingt-cinq formateurs de ce pays sont déjà formés et 25 autres le seront bientôt. La République démocratique du Congo (Rdc) a aussi bénéficié de ce programme. La capacité d’accueil du Cfpt a augmenté et l’école reçoit actuellement plus de 1.000 apprenants sénégalais et des postulants de 15 pays africains.

Le conseiller de l’ambassade du Japon, Keiko Egusa, a exprimé sa satisfaction sur la culture de la bonne gestion et la conservation du bon niveau de formation du Cfpt depuis plus de 30 ans. Ceci, tout en rappelant que le Japon, qui assiste le Sénégal dans ce programme pour la formation et l’équipement du centre, a déjà fourni 19 milliards de FCfa. Keiko Egusa a aussi salué le transfert de compétences ayant permis au Sénégal d’avoir des enseignants de qualité pour assurer la formation des étudiants du Cfpt.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.