banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Université Gaston Berger de Saint-Louis : Démarrage du cours sur les droits humains et les politiques de lutte contre la drogue

07 Nov 2017
473 times

La première édition du Cours africain sur les « droits humains et les politiques de lutte contre la drogue en Afrique francophone a démarré à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Une quarantaine de participants y prend part.

L’Université Gaston Berger de Saint-Louis, par l’entremise de l’Ufr des Sciences juridiques et politiques (Ufr/Sjp), organise, depuis hier, en partenariat avec Osiwa et la Fondation Open Society, la première édition du Cours africain sur les « droits humains et les politiques de lutte contre la drogue en Afrique francophone. Plus de 40 participants, venus des pays de la sous-région, vont plancher, pendant une semaine, sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour lutter efficacement contre la drogue.

Selon le directeur de l’Ufr/Sjp, le Pr Mbissane Ngom, ce cours a pour objectif d’ouvrir un espace d’échanges sur l’efficacité des réponses actuelles à la consommation de drogue et d’exploiter des pistes de réformes respectueuses des droits humains et promouvant la réduction des risques. Il a précisé que changer le regard sur la consommation de drogue afin de favoriser les réformes nécessaires des politiques de lutte contre la drogue est l’ambition de ce cours.

Il s’agit donc, a-t-il poursuivi, de proposer une diversité d’analyses sur les rapports entre les politiques de lutte contre la drogue et les droits de l’Homme. Ce cours est l’occasion de mettre l’accent sur l’existence d’approches différentes de la prise en charge de la drogue en substitution de l’option entièrement répressive actuellement mise en œuvre dans les différents Etats de l’Afrique de l’Ouest et dont l’efficacité et les résultats sont discutables.

A en croire le Pr Ngom, cette option répressive a favorisé le développement d’un phénomène de rejet des toxicomanes dont la conséquence est leur stigmatisation, leur marginalisation et donc, leur descente plus profonde dans la dépendance et l’addiction. 

Plus explicite, il a indiqué que ce cours veut insister sur les questions de violences, de santé publique et de droits de l’Homme que soulève la consommation de drogue. Mbissane Ngom part de la conviction que la consommation et la dépendance à la drogue sont une maladie et que c’est en malades qu’il faut appréhender les consommateurs de drogue.

L’un des premiers enjeux de ce changement de paradigme, a-t-il souligné, est de promouvoir une approche fondée sur la réduction des risques, préalable à toute politique d’éradication de la drogue.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.