banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Dédouanement du matériel de construction de Kms3 : La Sones et les Douanes signent un protocole pour accélérer les procédures

30 Déc 2017
829 times

Dans le cadre de la réalisation de la troisième usine d’eau de Keur Momar Sarr (Kms 3), la Sones et l’administration des Douanes ont signé, le mercredi 27 octobre 2017, un protocole pour simplifier les procédures de dédouanement du matériel. 

Moins de 10 jours après le lancement effectif des travaux de la troisième Usine de Keur Momar Sarr par le président Macky Sall, la Sones est à pied d’œuvre pour la concrétisation de ce projet estimé à 274 milliards de francs Cfa. Pour gagner du temps, le directeur général de la Société nationale des Eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, et son homologue des Douanes, Oumar Diallo, ont procédé, hier, à la signature d’un protocole de facilitation entre les deux structures dans le cadre du projet. Compte tenu de l’ampleur de ce projet structurant, le directeur des Douanes, Oumar Diallo, a indiqué que son administration doit accompagner la Sones dans l’importation, l’enlèvement, le dédouanement des marchandises, des produits et des matériaux qui seront destinés à ce projet. Ce protocole aidera, selon Oumar Diallo, d’accélérer les procédures de dédouanement. « Nous devons le faire juste avec des formalités simplifiées et ils vont prendre l’engagement de revenir dans un délai de 60 jours pour régulariser par une déclaration formelle de payer éventuellement les droits qui sont dus. C’est un gain de temps qui est donc appréciable », explique le directeur général des Douanes. Il ajoute que la signature de ce protocole est l’occasion pour la l’administration des Douanes du Sénégal de réaffirmer, avec force, son option résolue d’être aux côtés de l’entreprise pour favoriser son essor et son plein épanouissement et d’assumer pleinement son rôle d’administration de plein épanouissement en accompagnant les grands projets de l’Etat. « La réalisation de cette infrastructure de grande envergure va occasionner des importations massives de divers matériels dont l’acheminement ne doit souffrir d’aucun retard. Le présent protocole d’accord prend en charge ces aspects et prévoit, entre autres avantages, la possibilité d’un enlèvement immédiat des marchandises importées par des procédures simplifiées avec dispense de la caution bancaire et de toutes autres garanties financières, mais aussi une grande flexibilité dans les délais de régularisation », soutient le directeur des Douanes, Oumar Diallo. Ce dernier assure aussi que les marchandises importées dans le cadre de Kms 3 seront toutes dispensées de l’inspection avant embarquement.

Gain de temps et d’argent
Le directeur général de la Sones, Charles Fall, a remercié l’administration des Douanes car, à son avis, le lancement de cette importante infrastructure hydraulique n’aurait pas été possible sans l’accompagnement diligent des démembrements de l’Etat comme les Douanes, le Port autonome de Dakar, la Direction générale des Impôts et des Domaines, l’Ageroute, les Eaux et Forêts. « Nous nous sommes fait le devoir d’aller à la rencontre de ces partenaires et de partager avec eux l’impérieuse nécessité de contribuer à la prise en charge des besoins en eau potable des populations de Dakar, des Pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, de Thiès et de la Petite-Côte », affirme Charles Fall qui confirme l’utilité de ce protocole qui permet d’avoir un gain de temps. Selon le directeur général de la Sones, avec les facilitations de l’administration des Douanes, le projet va gagner entre 2 et 3 % de son coût de financement ; ce qui est considérable.

M. Fall est revenu sur l’importance de Kms 3 qui devra améliorer l’accès à l’eau potable de près de 4 millions de Sénégalais ; 850 000 personnes supplémentaires devront aussi être desservies par des branchements domiciliaires subventionnés. Le directeur Charles Fall qui salue le gain de temps, assure qu’il veillera à la conformité de toute action avec le cadre légal de cette procédure.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.