banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Education nationale : Une année sans grève marquée par des fuites au baccalauréat

30 Déc 2017
973 times

L’année scolaire 2017 aura été une exception avec neuf mois de stabilité. Toutefois, des manquements liés aux fuites et autres triches ont bouleversé le déroulement normal du baccalauréat et du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem). A cela s’ajoute la fermeture des établissements de Yavuz Selim par le gouvernement.

L’année 2017 restera gravée dans la mémoire de bon nombre de Sénégalais, du moins dans le domaine de l’éducation. Durant cette année, les différentes parties prenantes (élèves, syndicats d’enseignants et gouvernement) ont fait des concessions pour arriver à une année scolaire stable. Un engagement et une posture salués par la société civile et le mouvement parental qui ont joué un rôle déterminant dans la médiation et la décrispation du climat socioéducatif, mais surtout parce que les acteurs ont privilégié le dialogue et la concertation pour réussir ce pari.

Pour certains, l’année scolaire passée a été certes stable puisqu’aucun mouvement de grève, sit-in ou marche de protestation n’a été noté, n’empêche les résultats scolaires ont connu une légère baisse. Ce qui pose la problématique de l’impact du quantum horaire sur les performances scolaires. Si d’aucuns estiment que la grève est un facteur d’instabilité du climat social, de dégradation du quantum horaire et des résultats scolaires, d’autres affirment que le respect du quantum horaire et l’absence de grève ne signifient pas obligatoirement amélioration des performances scolaires. La preuve, les résultats scolaires de l’année dernière ont connu une baisse, malgré l’accalmie notée dans l’espace scolaire. Dans l’élémentaire, l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee) a enregistré un taux de réussite de 56,7 % et le concours d’Entrée en sixième 69 %.

Fraudes, fuites et triches
La même baisse a été aussi notée au baccalauréat avec un taux de réussite de 31 %. Cependant, l’éclaircie dans la grisaille vient de l’éducation inclusive. En effet, les 9 élèves non-voyants qui se sont présentés à ce concours ont tous réussi, soit un taux d’admission de 100 %. A ces résultats scolaires insuffisants s’ajoutent des dysfonctionnements et des manquements survenus lors des examens du Bac et du Bfem, relatifs à des fraudes, fuites et triches. Un cocktail d’erreurs et de maladresses qui a obligé les autorités en charge de l’organisation du baccalauréat de procéder à des suppressions et à des remplacements d’épreuves. Par la même occasion, des sanctions ont été prises à l’encontre des auteurs présumés fautifs.

Dans un souci de préserver la crédibilité du baccalauréat et la fiabilité de son organisation, les autorités éducatives et universitaires se sont retrouvées à Saint-Louis afin de réfléchir sur les modalités de réformer son organisation.

Fermeture des établissements Yavuz Selim
L’autre remous intervenu dans l’éducation, c’est aussi la crise notée dans les établissements Yavuz Selim. Du fait que Beskent Egitim était sommé d’arrêter ses activités au Sénégal, le gouvernement a estimé que ces écoles, au nombre de 9, dont seules trois ont été autorisées, ne pouvaient plus avoir d’existence légitime dans le pays. Par conséquent, le gouvernement du Sénégal a ordonné leur fermeture. Une mesure qui a été décriée par certains. Finalement, la décision du président de la République de fermer ces écoles a été appliquée. Et parmi les 3000 pensionnaires de ces établissements, certains ont été recasés dans les établissements scolaires du pays. 
Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant

La grande innovation de l’année 2017 est l’institutionnalisation du Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant. Une décision prise par décret présidentiel visant à valoriser la fonction enseignante. Pour cette première édition, l’enseignant, craie en main, modèle, passionné par son métier et engagé pour sa communauté, sera récompensé par le président de la République. Dix millions de FCfa et une médaille lui seront remis pour services rendus à l’école et à la société sénégalaise.

Pape Coly NGOME

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.