banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Prise en charge des urgences : Les hôpitaux invités à élaborer des plans de gestion d’afflux massif de blessés

10 Jan 2018
502 times

La préparation est une étape essentielle dans la gestion des urgences. Les Etablissements publics de santé (Eps) sont concernés dans toutes les activités de préparation et de réponses face aux urgences de santé publique mais également aux urgences de santé faisant suite à des catastrophes. C’est ce qu’a déclaré, le 8 janvier 2018, Dr Mor Diaw, directeur des Eps.

Un atelier de suivi de l’élaboration des plans blancs des hôpitaux de Saint-Louis, Louga, Ndioum, Richard-Toll, Matam, Ourossogui et Linguère s’est tenu à Saint-Louis. En présence du Dr Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (Cous), et d’une trentaine de représentants des Centres régionaux hospitaliers de l’axe Nord, Mor Diaw, directeur des Etablissements publics de santé (Eps), a laissé entendre que « l’urgence ne s’arrête pas uniquement à la riposte ». Selon lui, il faut mettre en œuvre une politique de prévention de la prise en charge rapide et efficace des victimes des catastrophes.

M. Diaw est d’avis qu’il est grand temps que nos hôpitaux disposent d’un plan de gestion d’afflux massif de blessés, validé et testé, leur permettant de gérer, de façon rationnelle, le personnel, la logistique et les ressources disponibles. En cas de catastrophe ou d’urgence collective, a-t-il ajouté, l’hôpital doit pouvoir prendre en charge, très rapidement, un nombre important de victimes avec une mise en alerte, le rappel des personnels jugés nécessaires, la mise en place de différentes fonctions de la cellule de crise (services techniques, administratifs ou logistiques), un plan de communication de crise approprié (envers la communauté, les victimes et les familles des victimes).

En effet, a rappelé le Dr Allé Baba Dieng, le Cous, en partenariat avec le Samu (Service d’assistance médicale et d’urgence) et l’Hôpital principal de Dakar, a encadré l’élaboration et la finalisation des plans de Mise en action des services hospitaliers (Mash) dans 5 hôpitaux du pays (Aristide Le Dantec, Pikine, Grand Yoff, Fann et l’hôpital régional de Kaolack).
En septembre dernier, des ateliers d’orientation sur l’élaboration du plan blanc ont été organisés à Louga (pour l’axe nord), à Mbour (pour les Eps de Dakar et du centre) et à Kolda (pour l’axe sud).

Lors de ces rencontres, a précisé le Dr Dieng, le concept et les principes du plan blanc ont été présentés et discutés avec la participation de l’Hôpital principal et du Samu national. Les représentants des Eps sont repartis avec la maquette standard du plan blanc qui doit servir de base pour la rédaction de leur propre plan blanc, compte tenu de chaque Eps. Pour le Dr Abdoulaye Bousso, ce processus étant enclenché, il faut discuter avec les responsables des hôpitaux sur l’état d’avancement de l’élaboration de ces plans blancs. L’étape suivante consistera donc à valider et à tester ces dits plans. Ce qui permettra d’organiser, par la même occasion, des exercices de simulation sur les risques pour savoir dans quel sens et dans quelle mesure on pourrait parfaire ces plans.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.