banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ministère de la Santé-Presse : Abdoulaye Diouf Sarr pour un partenariat gagnant-gagnant

09 Fév 2018
279 times

Un partenariat profitable au ministère de la Santé et de l’Action sociale et à la presse, au grand bénéfice des populations. Tel est le souhait de Abdoulaye Diouf Sarr qui a présidé, hier, une rencontre, à l’initiative de la Direction de la santé de la mère et de l’enfant, entre patrons de presse, journalistes spécialisés sur les questions de santé et des directeurs du ministère.

La Semaine de la santé de la mère et de l’enfant (6-10 février 2018) est une occasion pour Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action sociale, de convier des patrons de presse et des journalistes spécialisés sur les questions de santé à une rencontre. M. Sarr en a profité pour évoquer un partenariat profitable aussi bien au ministère de la Santé et de l’Action sociale qu’à la presse, au grand bénéfice des populations.

Lors de cette réunion, il a rappelé que le Sénégal a fait d’« importants progrès » dans le domaine de la santé maternelle et infantile. Car, a-t-il dit, pour les enfants de moins de 5 ans, le taux de mortalité a baissé de 72 pour 1000 à 51 pour 1000 entre 2010 et 2016. Le taux de prévalence contraceptive a augmenté ; de 12% en 2012, il est passé à 23% en 2017, soit une hausse de 11 points. Pendant la même période, la mortalité maternelle a baissé. De 392 décès, elle est maintenant à 315 pour 100.000 naissances vivantes. S’agissant du taux d’enfants complètement vaccinés, il est de 70% ; « le meilleur de la sous-région », a indiqué le ministre, même s’il a insisté sur l’objectif à atteindre qui est de 100%.

Malgré tout, des défis persistent, a souligné Abdoulaye Diouf Sarr. Et le Sénégal entend les relever, à l’horizon 2030, dans le cadre des Objectifs de développement durable (Odd), notamment la maîtrise totale du Sida, la réduction de la mortalité maternelle de 315 à 70 décès pour 100.000 naissances vivantes et celle infanto-juvénile de 51 à 20 pour 1000 naissances vivantes.

Le ministre a aussi évoqué les efforts consentis par les pouvoirs publics dans le domaine de la santé, particulièrement le lancement de la Couverture maladie universelle (Cmu) dont la pertinence pour les populations est l’accessibilité financière. Le but est d’atteindre un taux de 75%. Ici, il a précisé que c’est dans l’ordre du possible parce que dans le Niombato, grâce au professionnalisme, le taux a atteint les 69 % contre une moyenne nationale de près de 50%.

Il a toutefois estimé qu’il faut accentuer la communication afin d’arriver à « une transformation des consciences ». A cet effet, un partenariat « gagnant-gagnant » est, à son avis, plus que nécessaire avec la presse. Cela, pour arriver à une augmentation du temps d’antenne dans les radios et télévisions et promouvoir la production d’articles, de dossiers, de reportages et d’enquêtes dans la presse écrite sur les questions de santé. Les responsables des médias ont exposé les problèmes auxquels ils sont souvent confrontés, notamment la rétention d’informations et les charges liées à certains reportages.

Après des échanges qu’il a qualifiés de « fructueux », Abdoulaye Diouf Sarr a invité les agents du ministère de la Santé et de l’Action sociale à « ne pas négliger la communication » et à trouver des « passerelles » pour un partenariat bénéfique aux deux parties, non sans tendre la main à la presse et recommander au département qu’il dirige de mettre le prix.

Daouda MANE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.