banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Selon l’Ansd, la contribution du secteur de l’environnement dans le Pib est de 1,9%

09 Fév 2018
285 times

D’après une étude de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), la contribution du secteur de l’environnement dans le Pib du Sénégal est estimée à 1,9%. Même si cela parait faible, les spécialistes indiquent que l’environnement est transversal. Par conséquent, certaines de ses productions sont comptabilisées dans d’autres secteurs.

Le ministère de l’Environnement et du Développement durable, pour l’évaluation de la contribution de ce secteur au Pib, a signé, depuis 2015, un protocole de collaboration avec l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd). A cet effet, une étude a été publiée le 8 février 2018. Elle évalue la contribution du secteur de l’environnement à 1,9% de la valeur ajoutée du Pib.

Le directeur général de l’Ansd, Babacar Ndir, soutient que cela parait faible. Mais, dit-il, il faut comprendre que les statistiques de l’environnement présentent quelques limites.

«L’environnement est un secteur transversal et on retrouve ses activités dans le secteur de la pêche, de l’agriculture, de l’élevage. Ce qu’il faut, c’est la construction de comptes satellites pour les secteurs qui contribuent à l’environnement ; ce qui permettra de connaître davantage la contribution réelle de l’environnement dans l’économie et ce qu’il apporte aux différents secteurs », explique-t-il. Soutenant la même thèse, Mamadou Diang Bâ, point focal environnement à l’Ansd, un des auteurs de l’étude, confirme qu’ils n’ont pris en compte que la création de richesses de la sylviculture (exploitation forestière) pour réaliser cette étude ; l’essentiel de la contribution étant supportée par les sous-secteurs de l’exploitation du bois de chauffe, du charbon de bois, de l’exploitation forestière etc.

Limites
Des produits qui sont comptabilisés dans l’agriculture ou la pêche n’ont pas été pris en compte dans cette étude. Cette dernière a comme but de montrer l’importance du secteur de l’environnement en termes de création de richesses, de potentiel de création d’emplois et de lutte contre la pauvreté. Elle doit aussi servir de plaidoyer pour améliorer la gouvernance du secteur et préparer l’élaboration des comptes stratégiques du secteur de l’environnement. Selon le directeur général de l’Ansd, cette étude s’est basée sur l’approche production du Pib.

« Malgré certaines limites relatives au caractère parcellaire de certaines données, elle a permis d’estimer que la contribution du secteur de l’environnement occupe une position stratégique dans les programmes de lutte contre la pauvreté surtout en milieu rural. La contribution de 1,9 % du secteur à la valeur ajoutée du Pib parait faible, mais l’évaluation ne prend pas en compte les services écosystémiques », laisse entendre Babacar Ndir.

Le directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Cheikh Dieng, indique que cette étude marque un tournant décisif dans le processus de positionnement stratégique de ce secteur.

Il souligne qu’elle s’inscrit en droite ligne des recommandations de la Conférence des Nations unies sur l’environnement tenue à Rio.

Selon lui, le partenariat signé avec l’Ansd a aussi comme objectif de parvenir à mettre en place des comptes satellites de l’environnement pour aller au-delà de la nomenclature actuelle qui limite l’évaluation du poids réel du secteur dans l’économie.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.