banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Crise scolaire : Le G6 opte pour la poursuite de la lutte

15 Avr 2018
1729 times

Réunis en assemblée générale au lycée Alboury Ndiaye de Linguère, les militants des syndicats constitutifs du G6 ont planché sur les rencontres des secrétaires généraux avec le président de la République, le 30 mars 2018, et le Khalife général des Tidianes, le 8 avril 2018, à Tivaouane.

Les six syndicats dits représentatifs dans le secteur de l’éducation ne comptent pas baisser les bras dans leur bras de fer avec l’Etat. Ainsi, le G6 qui regroupe le Saemss, le Cusems, le Sels, le Sels/A, l’Uden et le Sneelas/Fc maintient la cadence. En assemblée générale au lycée Alboury Ndiaye, le secrétaire général de la section Uden de Linguère, Amidou Sidibé Coundoul, a affirmé que si le gouvernement ne revoit pas sa copie, « les enseignants continueront la grève pour obtenir gain de cause ». « Cela fait maintenant des années que les mêmes errements produisent les mêmes effets, alors que les enseignants ne demandent strictement que d’être mis dans des situations qui les revalorisent eux et leur métier », s’est offusqué M. Coundoul tout en attirant l’attention de l’opinion nationale, des parents d’élèves, des médiateurs sociaux et des élèves sur le fait que c’est le gouvernement qui ne leur laisse pas d’autres choix que de poursuivre la lutte.

Dans la même veine, le secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), Thierno Diop, a souligné que le gouvernement a opté pour une politique de pourrissement de la situation en passant par des faits d’intimidation et de diabolisation des enseignants. « Mais, pour toutes ces pratiques et stratégies, nous sommes appelés à faire face et nous ferons face, parce que nous avons noté la détermination des enseignants », a-t-il indiqué.

S’agissant du point essentiel de l’ordre du jour, le compte rendu a été lu devant l’assemblée. Sur les 76 présents, les différentes interventions enregistrées ont salué la médiation du khalife général des Tidianes tout en déplorant les proportions encore dérisoires proposées par le président de la République. Ainsi, 80 % des membres exigent le relèvement minimal de l’indemnité de logement à 100. 000 FCfa à effet immédiat partiel (c’est-à-dire 20. 000 FCfa en fin mai 2018 et 20 000 de FCfa à compter du 1er octobre 2018) et optent pour la poursuite de la lutte. En outre, 20 % des intervenants sont pour la suspension, juste le temps de permettre au gouvernement de conduire l’application des propositions faites par le président de la République.

Masse NDIAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.