banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Alphabétisation : Les coordonnateurs de la sous-région évaluent la phase II du projet Ramaa

14 Mai 2018
729 times

Le projet de la Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation (Ramaa II) fait l’objet d’une évaluation technique à Dakar par les coordonnateurs des 12 pays africains membres de la Francophonie et leurs partenaires.

Les coordonnateurs nationaux des 12 pays de l’Afrique francophone membres du projet dénommé Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation (Ramaa) prennent part, à Dakar, et ce, du 2 au 4 mai 2018, à un atelier technique de validation du cadre d’évaluation. La rencontre, organisée par l’Institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie (Uil), a été présidée par la directrice de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Ndèye Name Diouf. Elle a expliqué que l’atelier permettra aux participants de procéder à un bilan sur le partage et l’appropriation nationale du référentiel de compétence harmonisée de la Ramaa II. C'est aussi une occasion pour les coordonnateurs nationaux d’analyser, de consolider et de valider le cadre d’évaluation, de partager des stratégies et de penser à la mise en œuvre des prochaines étapes de la Ramaa.

Au Sénégal, la Ramaa II a produit des résultats positifs. Ce qui fait dire à la directrice de l’Alphabétisation que notre pays, entre 2010 et 2014, a capitalisé d’importants acquis dans ce domaine. Et ces derniers ont commencé à impacter positivement la qualité des programmes d’alphabétisation en termes de renforcement des capacités nationales dans les domaines de la mesure, du suivi et de l’évaluation. Ces acquis, d’après Ndèye Name Diouf, ont produit des résultats positifs au Sénégal qui est considéré par les autres pays africains membres de la Francophonie comme une référence.

Malgré ces points positifs, le Sénégal continue de chercher des financements pour renforcer et maintenir ses acquis. La directrice de l’Alphabétisation s’est d'ailleurs félicitée du retour des partenaires mais aussi de l’engagement de l’Etat pour la réduction du taux d’analphabètes qui stagne autour de 54 %. Le directeur des Instituts de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie, David Atchoarena, et Emile Tanawa, de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation, ont promis d’appuyer les pays africains à augmenter davantage le taux d’alphabétisation. « Nous devons travailler à améliorer les systèmes éducatifs des pays africains et lutter contre les exclusions scolaires », a indiqué M. Atchoarena. Il est important, selon lui, de mettre en place des dispositifs qui permettent d’offrir aux jeunes qui n’ont pas été à l’école une seconde chance à travers des programmes d’alphabétisation.

Eugène KALY

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.