banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Certification de produits agroalimentaires au système : Haccp 10 Pme sénégalaises sélectionnées pour un diagnostic

17 Mai 2018
864 times

Pour une meilleure compétitivité des Petites et moyennes entreprises (Pme) sénégalaises évoluant dans le domaine de l’agroalimentaire, l’Association sénégalaise de normalisation (Asn) a sélectionné 10  entreprises pour diagnostiquer leur état en vue d’une certification au système Haccp (analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise).

Le système d’analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise (Haccp) est un critère de performance permettant aux entreprises du secteur agroalimentaire d’être plus dynamique sur le marché régional et international. C’est ainsi que l’Association sénégalaise de normalisation (Asn) a sélectionné 10 Petites et moyennes entreprises sénégalaises (Pme) en vue d’un diagnostic pour l’enclenchement d’une procédure de certification au système Haccp. C’est dans cette optique que, mardi dernier, lors d’un atelier préparatoire de diagnostic Haccp des Pme, organisé par l’Asn, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) et la Cellule nationale femmes, jeunes entrepreneurs et normalisation pour le Sénégal (Cnfjn), des contrats ont été signés par les responsables des entreprises sélectionnées. Le président de l’Asn, Barama Sarr, a rappelé que ce projet est le fruit d’un partenariat entre leur structure, l’Oif et le Réseau normalisation et francophonie (Rnf). Depuis son lancement, le projet a, à son actif, plusieurs activités, notamment des séances de formation organisées avec l’Agence de développement des Pme (Adpme) pour fournir des connaissances pratiques relatives à la gestion de la qualité, aux bonnes pratiques d’hygiène et à la méthode Haccp. Ndèye Maguette Diop, responsable de la division agroalimentaire à l’Asn, a affirmé que le système Haccp était important pour assurer la salubrité des aliments.

Cela permettra de faire le diagnostic des entreprises suivant leur état des lieux et essayer d’apporter des correctifs. Pour M. Diop, c’est une contribution à l’amélioration de la qualité des produits locaux sénégalais qui sont commercialisés sur le marché national et international. Les critères de sélection pour le choix étaient d’avoir des entreprises formelles ayant un minimum de qualité, avec les critères d’hygiène acceptables et un potentiel sur le marché. Les entreprises sélectionnées évoluent dans le domaine agroalimentaire, des produits locaux, des céréales, des produits halieutiques. Selon elle, ces entreprises auront la possibilité d’être en compétition avec celles du Burkina Faso, de Madagascar et du Bénin. Pour sa part, Mme Yama Ndiaye de  « Wa Yabi distribution » a vu son entreprise sélectionnée parmi les 10 Pme qui vont bénéficier de ce diagnostic. Mme Ndiaye, qui fait dans la valorisation et la promotion des produits agricoles, pense qu’avec cette formation, son entreprise va améliorer sa production et sa mise en marché pour une meilleure présence sur le marché international. «C’est un programme qui va apporter beaucoup d’opportunités aux Pme », a-t-elle noté.

Oumar KANDE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.