banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Promesse d’augmentation de leurs bourses : Les médecins en spécialisation attendent l’application de la décision du chef de l’Etat

18 Mai 2018
689 times

Alors que le président de la République avait décidé de revoir à la hausse la bourse des médecins en spécialisation de 150 000 FCfa à 300 000 FCfa, ces derniers attendent toujours l’application de cette mesure. Ils accusent les ministères de la Santé et de la Formation professionnelle d’être à l’origine du blocage.

Le Collectif des médecins en spécialisation (Comes) a fait face à la presse, le 16 mai 2018, pour aborder la question des bourses de spécialisation. Leur porte-parole, le Dr Abdoulaye Kane, a rappelé que le président de la République avait décidé de revoir à la hausse la bourse des médecins en spécialisation (de 150.000 FCfa à 300.000 FCfa). Toutefois, plusieurs mois après cette annonce du chef de l’Etat, ils attendent toujours.

Le Dr Kane a soutenu que, depuis le début de l’année, ils n’ont toujours reçu leurs bourses d’études qui constituent leur unique ressource financière pour assurer leur survie, en plus des 9 mois impayés en 2017, soit 14 mois sans cette allocation. « Malgré la décision du président, il est à déplorer que les ministères concernés tardent à la matérialiser », a regretté le responsable du Comes. Il a également relevé que les boursiers de la Fondation Sonatel « subissent toutes formes d’injustices et d’humiliation, parce que réclamant juste leurs arriérés de paiement ». Abdoulaye Kane a aussi insisté sur le fait qu’une convention a été signée entre l’Etat du Sénégal et les médecins en spécialisation, indiquant qu’avec cette bourse, ces derniers devront accepter d’aller n’importe où ils seront affectés au Sénégal. « Mais, aucun des accords signés n’a été respecté. Pire, il n’existe aucun espace de dialogue », a-t-il dénoncé.

Sit-in, marche et arrêt des activités hospitalières
Compte tenu de cela, le collectif s’étonne de voir qu’on « crie partout pour dire qu’il n’y a pas de pédiatres, de cardiologues, de chirurgiens ou de gynécologues ». «Il est fondamental de rappeler que la disponibilité d’une ressource humaine de qualité est gage d’un système de santé performant », a argué le Dr Kane. D’ailleurs, sur 1.700 médecins en spécialisation en 2017, il y a eu 684 Sénégalais, dont 300 boursiers.

Ces médecins qui ont « épuisé toutes les démarches diplomatiques, en écrivant à toutes les institutions concernées », annoncent un sit-in aujourd’hui devant le ministère de la Santé. Une série de marches est aussi programmée la semaine prochaine et l’arrêt de toute activité hospitalière.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.