banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Dysfonctionnement dans le paiement des bourses des étudiants : L’Ige enquête, depuis jeudi, à l’Enseignement supérieur, aux Finances et à Ecobank

22 Mai 2018
1614 times

Le Président de la République, Macky Sall, n’a pas attendu pour mettre en œuvre la mesure qu’il avait annoncée, lors de la dernière réunion du Conseil des ministres. Depuis jeudi dernier, l’Inspection générale d’Etat (Ige) a débuté son enquête pour faire la lumière sur les dysfonctionnements ayant entraîné le retard du paiement des bourses des étudiants, à l’origine des heurts entre ces derniers et les forces de l’ordre à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis avec, malheureusement, le décès de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène.

Le 15 mai dernier, outrés par le retard accusé dans le paiement de leurs bourses du mois d’avril, les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, dans les affrontements avec les forces de l’ordre ont perdu un des leurs, Mouhamadou Fallou Sène. Une mort qui a fortement ému les Sénégalais. Le lendemain, en réunion du Conseil des ministres, le Président de la République, manifestement atteint par ces événements tragiques, exigeait que toute la lumière soit faite sur les causes des dysfonctionnements ayant entraîné ce retard aux conséquences tragiques.

En effet, il était dit dans le communiqué qui a sanctionné la réunion dudit Conseil que Macky Sall, « entamant sa communication sur les événements regrettables survenus mardi 15 mai 2017 à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, […] a fait observer une minute de silence à la mémoire de Monsieur Mouhamadou Fallou Sène, étudiant en deuxième année de Lettres modernes qui a perdu la vie au cours des manifestations. En cette douloureuse circonstance, le Président de la République présente, au nom de la Nation, ses condoléances émues à la famille éplorée, à la communauté universitaire et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Le Chef de l’Etat engage le Gouvernement à faire, dans les meilleurs délais, toute la lumière sur les causes du retard des paiements, à l’origine des manifestations qui ont occasionné cette mort inacceptable afin de situer toutes les responsabilités. A cet effet, le Président de la République a fait diligenter une mission de l’Inspection générale d’Etat (Ige) afin de faire le point sur le système et les procédures de paiement des bourses d’études. Enfin, le Chef de l’Etat rappelle au Gouvernement, l’impératif de prendre toutes les dispositions requises pour faciliter le paiement effectif des bourses d’études allouées aux étudiants Sénégalais à bonne date, au regard de la priorité sociale absolue qu’elles constituent. »

Au regard des informations parvenues au « Soleil », tout porte à croire que la résolution du Président de la République était déjà ferme le jour même de la survenue du drame. En effet, on apprend que le jeudi 17 mai 2018, moins de vingt-quatre heures après la réunion du Conseil des ministres, les Vérificateurs de l’Ige étaient à l’œuvre. Déjà, toujours selon nos interlocuteurs, ils ont été en contact avec les trois entités au cœur du processus de paiement des bourses à quelque cent dix-sept mille (117.000) étudiants : le ministère de l’Enseignement supérieur, la banque Ecobank et le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

Il nous revient que l’équipe désignée du réputé corps de contrôle de l’Etat, sans désemparer, passe à la loupe tous les documents fournis par les entités précitées aux fins de savoir à quel niveau les pratiques d’usage n’ont pas été respectées, avant de rendre compte au Président de la République. En somme, essentiellement, il devrait s’agir pour l’équipe du Vérificateur général, Jean François Collin, de trouver réponses aux questions suivantes : Primo, quand est-ce que le Bon d’Engagement pour lesdites bourses a été émis ? Secundo, quand est-ce que le Bon d’Engagement a été saisi et validé dans le Système intégré de gestion des finances publiques (Sigfip) ? Tertio, est-ce que, comme l’exige l’instruction interministérielle, le Bon d’Engagement était accompagné des Etats de Paiement des ayants droit qui, seuls, permettent leur identification et leur paiement ?

Selon nos interlocuteurs, les réponses à ses trois questions pourraient permettre de situer l’origine du dysfonctionnement.

Yakham C. N. MBAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.