banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Secteur de l’éducation : L’armée et l’école invitées à collaborer pour restaurer la culture citoyenne

25 Mai 2018
438 times
Colonel Mamadou Gaye Colonel Mamadou Gaye

En présence des autorités éducatives, militaires et des partenaires de l’éducation, le colonel Mamadou Gaye de l’armée sénégalaise, a donné une communication sur « la consolidation des valeurs civiques pour une école durable ». Lors de la clôture de la 22ème édition de la Semaine nationale de l’école de base (11 mai 2018), il a insisté sur la collaboration de l’armée et de l’école pour la restauration de la culture citoyenne et l’éveil du sens civique.

Képi bien vissé à la tête, lunettes correctement ajustées, le colonel Mamadou Gaye s’est mué en pédagogue lors de la clôture, le 11 mai 2018, de la 22ème édition de la Semaine nationale de l’école de base. Sur invitation des autorités éducatives, il a livré une communication relative au civisme et à l’éducation à la citoyenneté. D’emblée, il est parti de ce constat : «l’environnement mondial est miné par une crise d’identité et une perte de repères et de valeurs morales qui affectent considérablement nos sociétés et ralentissent leur marche vers le progrès. Au Sénégal, le réflexe civique et citoyen est en perte de vitesse et notre pays a besoin d’un sursaut national ».

Il a indiqué que la modernité a beaucoup influencé les modes de vie, ajoutant qu’aujourd’hui, on assiste à la déliquescence des valeurs sociétales telles que le sens de l’honneur, la politesse, la discipline, la perte des valeurs morales, la crise d’autorités et la démission parentale. Fort de ce constat, le colonel Gaye a estimé que faire de l’éducation civique et morale, le principal levier du leadership, constitue assurément une priorité. Notamment, par la pédagogie par l’exemple et surtout par une culture de l’éthique professionnelle. C’est pourquoi les forces de défense et de sécurité, à travers le concept « Armée-Nation », sont investies du devoir d’accompagner la communauté éducative, aussi bien sur le plan des infrastructures scolaires qu’à la redynamisation de l’esprit civique.

L’armée et l’école au front
Le colonel Mamadou Gaye est convaincu que la vocation du militaire, comme celle de l’enseignant et du fonctionnaire, est de servir, car a-t-il indiqué, c’est l’acte volontaire et conscient de tout individu qui se donne librement et totalement à une cause qui le transcende. Selon lui, le militaire, comme l’enseignant, doit, en permanence, être un exemple de discipline, un modèle de patriote respectueux des règles de comportement citoyen. L’acquisition de ces vertus passera nécessairement par un enseignement de qualité, voie incontournable pour mettre à la disposition de la patrie des citoyens convaincus de leurs devoirs. C’est pourquoi, il a affirmé que la conscience des enseignants et des militaires est plus que jamais interpellée. Aussi, sont-ils invités à repenser l’éducation à la citoyenneté qui doit être le préalable à toute autre forme d’éducation. Et c’est ce contrat de confiance qui lie l’armée à l’éducation qui vaut aux forces de défense et de sécurité de contribuer aux enseignements donnés au quotidien par de vaillants enseignants à la consolidation de la culture citoyenne des élèves.

Pour l’inspecteur d’académie de Rufisque, Cheikh Dione, la contribution de l’armée à la consolidation des valeurs civiques et à l’éducation à la citoyenneté va permettre au système éducatif de former de jeunes citoyens responsables, aptes à participer au développement du pays. Quant à la directrice de l’enseignement élémentaire, Ndèye Aby Ndao Cissé, elle est convaincue que l’école pourrait constituer un creuset de formation et de vivification des valeurs citoyennes et de l’éveil du sens civique pour construire une société juste, tolérante, donc viable.

Pape Coly NGOME

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.