banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre les cancers : Une étude dénonce le manque de financement et de ressources humaines

26 Mai 2018
458 times

Les difficultés dans la lutte contre les cancers sont mises en exergue dans une étude réalisée dans cinq structures de santé de Dakar et de Thiès. Selon les enquêteurs, il n’y a pas une ligne budgétaire destinée à la lutte contre ces maladies.   

L’Ong Amref, en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, a commandité une étude intitulée : « Evaluation rapide sur le cancer au Sénégal ». Cette dernière, qui a duré 4 mois, avait pour objet de faire l’état des lieux sur la prévention, le  contrôle et la prise en charge des maladies liées aux cancers. Elle a été réalisée à l’Institut du cancer de l’hôpital Aristide Le Dantec, dans les hôpitaux de Fann, de Grand-Yoff, à Principal et à l’hôpital régional de Thiès. L’étude a montré qu’il y a des difficultés dans la prise en charge des cancers : de  la coordination jusqu’aux services offerts aux malades, en passant par la chaine d’approvisionnement, le management…

En présentant les résultats, le Pr Issa Wone, consultant en santé publique, a pointé du doigt le manque de financement. « L’étude a montré que la lutte contre les cancers n’est pas financée au Sénégal. Il n’y a même pas une ligne budgétaire », a-t-il regretté. L’absence de ressources financières est, selon lui, à l’origine de l’arrêt de beaucoup d’activités concernant la lutte contre les cancers. M. Wone a aussi cité la mise en place du registre des tumeurs. « Il y a des problèmes profonds dans la prise en charge du cancer au Sénégal qui pourtant constitue le défi du troisième millénaire », a dénoncé le consultant.

Le Pr Mamadou Diop, de l’Institut de lutte contre les cancers de l’hôpital Aristide Le Dantec, a confirmé les informations publiées dans l’étude. D’ailleurs, il a informé qu’il a été mis fin à la mise en place du registre des tumeurs au niveau de l’hôpital Aristide Le Dantec. « Pourtant nous avions commencé à le faire, mais faute de moyens financiers, nous étions obligés d’arrêter », a-t-il souligné.

Les enquêteurs ont également constaté l’insuffisance des ressources humaines puisque le Sénégal dispose de très peu de spécialistes en cancérologie.
Concernant les médicaments, l’étude a montré que, malgré les efforts de la Pharmacie d’approvisionnement nationale (Pna) pour les rendre accessibles, ceux de deuxième ligne ne sont pas disponibles. « Or ces médicaments sont les plus efficaces dans la lutte contre le cancer », a estimé l’enseignant consultant.
Le directeur régional d’Amref/Afrique de l’Ouest, Dr Bara Ndiaye, a appelé à la mise en place d’actions urgentes pour lutter contre les maladies non transmissibles, en particulier les cancers, qui font des ravages dans les pays en développement.   

Eugène KALY

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.