banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Environnement : Des enseignants à l’école de la conservation de la biodiversité

29 Mai 2018
563 times

Une dizaine de professeurs de Sciences de la vie et de la terre de sept régions du Sénégal se sont réunis au Centre régional de formation des personnels de l’éducation de Dakar. Cette activité est initiée par le projet pilote « édu conservation » mis en place depuis 2013 par une organisation qui s’active dans la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

La dégradation de l’environnement et le réchauffement climatique ne sont plus une affaire des gouvernants ou des décideurs. Ces phénomènes naturels sont devenus plus que préoccupants et interpellent tout le monde. C’est pourquoi, certaines organisations ont décidé d’apporter leur contribution à la recherche de solutions à ces phénomènes qui rendent difficile la vie sur terre. C’est dans cette perspective que le projet pilote « édu conservation » a vu le jour. Il est expérimenté dans trois pays africains (Maroc, Congo et Sénégal).

Le projet est déroulé en milieu scolaire. Les professeurs de Sciences de la vie et de la terre (Svt) des collèges sont ciblés pour une formation. Mais les bénéficiaires directs sont les élèves des classes de 5ème. Selon la directrice générale du projet, Claire Duval, le choix porté sur les élèves s’explique par le fait qu’ils sont des récepteurs. Ils adoptent, par la suite, des comportements citoyens vis-à-vis de la protection de la nature. A l’en croire, l’éducation à la conservation sera un moyen essentiel, incontournable pour pouvoir préserver notre planète.

Fatoumata Bâ Diallo, la directrice de l’Enseignement moyen secondaire général, a salué la pertinence du projet. Selon elle, l’éducation à la conservation de la biodiversité a un intérêt majeur pour les ministères de l’Education nationale, de l’Environnement et du Développement durable. « Former des enseignants pour former des élèves à avoir des attitudes et des comportements susceptibles d’appuyer le processus de protection de cette nature est d’une grande pertinence », s’est-elle félicitée, soulignant que quand on veut se développer, il faut s’appuyer sur les porteurs d’avenir, et les enfants, comme la jeunesse, sont des porteurs d’avenir. Poursuivant, elle a indiqué que l’école est un bon terreau pour faire germer les graines de l’avenir. « Quand on veut instaurer des pratiques, des attitudes et des comportements citoyens, il est évident que le cadre le plus approprié est sans nul doute l’école », a-t-elle déclaré.

Pape Coly NGOME

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.