banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Crise universitaire : Le collectif des étudiants de l’Ucad suspend son mot d’ordre

30 Mai 2018
1003 times

Après leur rencontre avec le président de la République, les étudiants de l’Ucad ont salué la mesure. D’ailleurs, le collectif des étudiants a annoncé la suspension du mot d’ordre de grève et prévoit la reprise des cours dès aujourd’hui.

Un jour après leur rencontre avec le chef de l’Etat, le collectif des étudiants de l’Ucad a décidé de suspendre son mot d’ordre de grève. « Les étudiants sont très contents de cette mesure d’augmentation des bourses et de la baisse des tickets. C’est à saluer », a affirmé Franck Daddy Diatta, porte-parole du collectif des étudiants, lors d’un point de presse tenu en face du Centre des œuvres universitaire de Dakar (Coud).

Cependant, le responsable syndical a soutenu que l’autre point de revendication n’est pas encore satisfait, à savoir : rendre justice à Fallou Sène. « Que justice soit faite sur la mort de Fallou Sène le plus rapidement possible. Il faut aussi que les engagements pris par le président soient respectés scrupuleusement. C’est pour cela que nous avons suspendu le mot d’ordre de grève, nous ne l’avons pas levé. Nous le suspendons pour permettre au gouvernement de réaliser les engagements qu’il a pris », a laissé entendre le jeune leader. Franck Daddy Diatta a assuré que dès ce mercredi, les cours reprendront dans toutes les facultés et établissements de l’Ucad.

En outre, l’étudiant, inscrit en Master 2 à la Faculté des sciences juridiques et politiques, a salué le fait que le Président ait décidé d’offrir 5 ambulances et une trentaine de bus aux universités, de même que son engagement à renforcer le personnel médical des universités, d’augmenter le nombre de lits pour le logement.

Par rapport à la division notée chez les responsables des étudiants, le porte-parole de l’Ucad dit « fustiger le comportement des autres universités et facultés qui n’ont pas répondu à l’appel du Président ». Pour lui, cela est « irresponsable et irrespectueux ».

« Nous sommes légitimes et nos mots d’ordre sont suivis, parce que nous constituons 80% des étudiants du Sénégal », a argué le porte-parole du collectif des étudiants de l’Ucad.

Oumar KANDE

HAUSSE DES BOURSES ET BAISSE DES TICKETS : LES ÉTUDIANTS APPRÉCIENT POSITIVEMENT
L’annonce de l’augmentation des bourses des étudiants et de la baisse du prix des tickets de restauration a été bien appréciée par les étudiants de l’Ucad. Du campus social au campus pédagogique, les étudiants au fait de cette information n’arrêtaient de la commenter. Sur le hall de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines (Flsh), Mouhamadou Diallo, debout, son sac en bandoulière, scrutait les dernières informations du tableau d’affichage de son département. Il a salué la décision du chef de l’Etat suivie de la suspension du mot d’ordre de grève à l’Ucad. « C’est une bonne chose du chef de l’Etat de vouloir apaiser le milieu universitaire.

La Faculté des Lettres est en retard et la grève est arrivée au moment où on devait commencer nos examens. Je veux qu’on retourne dans les amphis pour continuer nos examens », a déclaré l’étudiant en 3ème année de géographie. Toutefois, il a martelé que même si les étudiants doivent retourner dans les amphis, justice doit être faite pour le défunt Fallou Sène.

Même avis chez Doudou Sèye, en Licence 3 du Département d’histoire, qui trouve ces mesures du Président louables, vu que les apprenants vivent dans des conditions difficiles et viennent pour l’essentiel de l’intérieur du pays. Il a soutenu aussi que cela ne doit pas occulter toutefois le fait que la justice devra être rendue pour Fallou Sène. Son ami, Kéba, inscrit en deuxième année d’Histoire, intervient et appuie la thèse de Doudou Sèye. Venant de la Casamance, il a apprécié positivement la mesure du chef de l’Etat, car, à son avis, seule la bourse aide l’étudiant à se prendre en charge.

O. KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.