banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fondations allemandes : Les raisons d’un engouement pour le Sénégal

02 Jui 2018
672 times

Avec l’ouverture d’Heinrich Böll, le Sénégal accueille désormais cinq fondations allemandes. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette attirance pour le Sénégal ? Eléments d’explication.

Le 2 mai dernier, la Fondation politique verte Heinrich Böll a ouvert ses portes au Sénégal. Le bureau de Dakar est le 33ème à travers le monde et seulement le 6ème en Afrique et en particulier le tout premier en Afrique francophone. Partageant les mêmes idéaux que le parti vert allemand, la Fondation Heinrich Böll axe ses interventions sur des questions d’écologie, de développement durable, de démocratie, des droits humains et de justice. En s’installant au Sénégal, elle grossit le rang des fondations allemandes qui y sont déjà présentes. En effet, avant Heinrich Böll, il y a eu Konrad Adenauer, Friedrich Neumann, Friedrich Ebert et Rosa Luxembourg. Cette forte présence interpelle forcément. Pourquoi donc cet engouement des fondations politiques allemandes pour le Sénégal ?

Fondation politique, une tradition allemande
Il faut souligner que le concept de « fondation politique » est une spécificité allemande. Il trouve son origine au lendemain de la deuxième guerre mondiale. Le traumatisme qu’avait créé ce conflit a poussé la société allemande à développer une vaste campagne d’éducation politique et civique de la population. « C’était une manière d’éviter de retomber dans ce qui s’est passé », explique Usha Ziegelmayer, directrice du bureau de Dakar d’Heinrich Böll.

Autre remarque, toutes ces fondations ont, chacune, la particularité d’être proche, sur le plan idéologique, d’un parti politique. La Fondation Konrad Adenauer est ainsi apparentée aux chrétiens-démocrates, c’est-à-dire le parti conservateur Cdu dont la figure de proue est la chancelière Angela Merkel. La Fondation Friedrich Hebert, qui travaille beaucoup avec les syndicats, est proche des socio-démocrates Spd. La Fondation Friedrich Neumann dont l’un des sujets de prédilection est la question des droits de l’Homme prêche les mêmes idéaux que les libéraux du Fdp, alors que la Fondation Rosa Luxembourg est associée à la Gauche allemande. « Tout parti politique qui obtient deux mandats au Parlement a le droit de créer une fondation qui véhicule les mêmes idéaux. Cependant, il lui est interdit de la financer. Les financements doivent provenir de fonds publics et du contribuable allemand. Malgré tout, les fondations sont libres de mener leurs activités comme elles l’entendent, sans aucune influence des autorités publiques », a expliqué Barbara Unmüssig, présidente de la Fondation Heinrich Böll.

Le choix de s’installer au Sénégal s’explique, selon elle, par le souci de mieux s’ancrer en Afrique francophone afin d’en mieux saisir les dynamiques. « Pour comprendre l’Afrique et les défis sociaux, politiques, économiques et culturels qui l’interpellent, il faut y avoir un pied. En ouvrant ce bureau, nous jetons donc un pont de plus entre le Sénégal et l’Allemagne, mais aussi entre l’Afrique francophone et l’Allemagne », a-t-elle ajouté.
Quant à Usha Ziegelmayer, elle croit savoir que l’engouement des fondations allemandes pour le Sénégal s’explique par la stabilité politique que connaît depuis toujours le pays. A cela s’ajoute le dynamisme et la diversification des acteurs de la société civile. « C’est des atouts et facteurs qu’on ne retrouve pas dans tous les pays », a indiqué la directrice du bureau de Dakar.

De l’avis de Stephan Röken, ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Sénégal, ce qui fait la singularité des relations entre l’Allemagne et le Sénégal, ce n’est pas la coopération économique, mais plutôt la présence de cinq fondations politiques allemandes. « Seule l’Afrique du Sud compte autant de fondations allemandes sur le continent africain. C’est un cas de figure rare pour être souligné au moment où, dans certains pays, la présence de ces Fondations n’est pas souhaitée, car étant des espaces de débats, d’expression de l’opinion plurielle et de liberté », a-t-il souligné.

Elhadji Ibrahima THIAM

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.