banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Accès aux soins de santé : L’évacuation des malades la nuit, une équation au quartier Tawfekh

06 Jui 2018
648 times

La commune de Tivaouane Peulh-Niague est confrontée à un déficit d’infrastructures sanitaires et routières. Au quartier Tawfekh, l’évacuation des malades est une grande équation, surtout la nuit.

Les habitants sollicitent l’appui de l’Etat.

Nous sommes dans la commune de Tivaouane Peulh-Niague, plus précisément à Tawfekh. Un nouveau quartier né à la suite des inondations dans la banlieue dakaroise. Ici, l’accès aux soins de santé est un véritable casse-tête pour les populations. « Le manque d’infrastructures sanitaires qualifiées pose un problème de prise en charge des populations. Nous avons une case de santé qui ne prend en charge que les premiers soins. En cas d’urgence, il faut rallier Keur Massar, ce qui n’est pas facile, du fait du manque d’infrastructures routières », a confié Mamadou Sarr, un militaire à la retraite, par ailleurs délégué de quartier.

Le sous-équipement de la case de santé est détaillé par l’infirmier chef Aliou Diop officiant à Tawfekh. « Nous avons le minimum pour prendre en charge correctement les malades. Faute d’équipements adéquats, en cas de complications, nous n’avons même pas d’ambulance pour évacuer d’urgence nos patients vers les structures qualifiées », a confirmé Aliou Diop.

D’ailleurs, certains ont commencé à dénoncer la non construction des infrastructures sociales de base dans une agglomération où vivent 15.000 habitants. « Ce n’est pas normal de laisser les personnes habiter dans une zone sans qu’il y ait un accompagnement en termes d’infrastructures sanitaires. En cas d’urgence, au-delà de 22 heures, c’est difficile de rallier les grandes artères comme Keur Massar », a argumenté Ndèye Fatou Bèye. Cette situation est plus difficile pour les femmes enceintes. Des marraines de quartier (Badiénou Gokh) rapportent que c’est la croix et la bannière pour les familles d’évacuer des malades en cas d’urgence.  « Ici, nous avons un problème pour la prise en charge des femmes enceintes. Quand elles arrivent à terme, la prise en charge devient une préoccupation majeure pour sa famille. Tandis que les uns se rabattent sur la générosité des voisins véhiculés, d’autres préfèrent aller habiter chez un parent résidant dans des quartiers où l’accès aux structures sanitaires est plus facile. Voilà les conditions précaires que vivent les populations de  Tawfekh dans la commune de Tivaouane Peulh-Niague », a constaté Ndèye Fall.

Fatoumata Sadio DIALLO (stagiaire)

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.