banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Revue annuelle des projets en Afrique : Aide et Action fait la situation de ses réalisations et programmes

08 Jui 2018
824 times

Après Parakou, au Bénin, qui a accueilli, du 16 au 18 avril derniers, les travaux de la Zone 1, la Revue annuelle des projets en Afrique (Rapa) de l’Ong Aide et Action internationale a fait escale à Saly pour les travaux de la Zone 2.

Après une année d’exercice qui a permis à Aide et Action internationale de mener des activités dans plusieurs pays africains, l’heure est au bilan. Ainsi, l’Ong qui est présente dans 12 pays d’Afrique et a entamé ses travaux par la Zone 1, précisément à Parakou, au Bénin, a achevé sa revue annuelle pour la Zone 2 qui comprend le Sénégal, la Guinée, le Mali et Madagascar.

A Saly Portudal, il était question, selon son président, Djibril Débourou,  de créer « un espace d’échanges et de partage pour mieux faire valoir les pratiques éprouvées et les expertises disponibles au niveau des pays de la région dans le processus des projets, dans l’ultime but d’améliorer la performance des projets éducatifs ».

Aide et Action a appuyé les gouvernements à régler un certain nombre de problèmes, en particulier dans le domaine de l’éducation. L’essentiel de ses interventions dans ces pays intéresse la qualité de l’éducation ; elle aide à relever la qualité des enseignements formels et non formels. Le thème des travaux de cette année a porté sur « Renforcer la mise en œuvre des plans de développement de la mission en Afrique à travers la mise en commun et la valorisation de nos expériences et expertises soutenues par une démarche collaboratrice conséquente ». La finalité de cet exercice contribue, selon les responsables de l’Ong, à renforcer la qualité du déploiement de la Mission éducative en Afrique.

Au Sénégal, Koffi Adjimon, directeur régional, a renseigné qu’ils exécutent un projet dans les régions de Tambacounda et Kédougou, pour un appui à la gouvernance de l’école. « Nous travaillons également sur les questions de formation et insertion des jeunes non scolarisés ou déscolarisés, pour qu’ils puissent s’insérer et avoir un emploi », a-t-il déclaré. Aussi, y a-t-il des questions d’état civil que l’Ong expérimente au Sénégal, car d’après son directeur régional, c’est une problématique majeure pour les enfants qui n’ont pas de citoyenneté, notamment ceux en classe de Cm2.

Khady Diop Mbodj, la secrétaire générale du ministère de l’Education nationale, a, pour sa part, souligné que l’Ong Aide et Action est un partenaire fidèle de l’Etat du Sénégal parce que sa collaboration ne se limite pas seulement au secteur de l’éducation.

Ousseynou POUYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.