banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Projet Keur Momar Sarr 3 : Près de 50 km de canalisation déjà posés

18 Jui 2018
1026 times
Le Président Macky Sall lors du lancement du projet le 18 décembre 2017. Le Président Macky Sall lors du lancement du projet le 18 décembre 2017. Photo d'archives

Pour donner une réponse viable à la demande sans cesse croissante en eau des populations de Dakar et environs, le président de la République avait lancé les travaux de construction de la troisième usine de Keur Momar (Kms3). Depuis, les entreprises accélèrent le pas. Actuellement, près de 50 km de canalisation sont déjà posés.

En un peu moins de 6 mois après le lancement des travaux de la troisième usine d’eau de Keur Momar Sarr (Kms3) par le président de la République, Macky Sall, près de 50 km de canalisation sur les 216 sont aujourd’hui posés. Ce qui fait un taux d’exécution de 25 % en termes de fourniture et de pose des conduites. Le directeur de la Sones, Charles Fall a fait le constat, il y a quelques jours, lors de son deuxième jour de visite des chantiers d’addiction d’eau de l’Etat du Sénégal. Pour la station qui sera construite sur le site de Keur Momar Sarr, M. Fall a assuré que le marché est déjà attribué. « Actuellement, nous sommes sur les études d’exécution. Les semaines à venir, nous pourrons entrevoir des réalisations physiques sur le terrain. Ce projet, c’est également un vaste réseau de distribution sur plus de 1000 km. Des ouvrages de stockage seront également construits dans des sites comme Diamniadio, parce que nous anticipons sur le développement futur de cette ville. Nous allons aussi interconnecter les réseaux de Dakar, Thiès et Mbour qui occupent 80 % de nos besoins en consommation », a-t-il laissé entendre.

A la différence des projets de Tassette et Bayakh, visités la semaine dernière et qui sont des réponses d’urgence et des situations d’urgences, celui de Kms3 est une réponse viable. « Qui dit viabilité dit planification et anticipation sur les besoins futurs. C’est pourquoi le président de la République nous a instruits de construire une troisième usine sur le site de Keur Momar Sarr. C’est une usine et une conduite indépendante. Sa capacité va doubler celle des deux existantes, c’est-à-dire 200 000 m3/jour. Elle va transporter l’eau de Keur Momar Sarr à Dakar via une canalisation avec des conduites ayant des diamètres de 1,5 m », a mentionné le directeur général de la Sones. Selon Charles Fall, Kms3, c’est également un réseau de distribution pour attaquer tous les pôles urbains (Diamniadio, Diass, Lac Rose), et surtout renforcer Dakar et les localités environnantes. De même que les villages qui sont de part et d’autre de la conduite. « C’est cela la réponse viable qui nous permettra de sécuriser et de renforcer l’alimentation en eau potable de Dakar jusqu’à l’horizon 2030-2035 », a-t-il estimé. Kms3 est un projet d’un montant global de 274 milliards de FCfa cofinancé par un pool de bailleurs et l’Etat du Sénégal qui a participé à hauteur de 20 milliards de FCfa.

Sur les 1800 personnes impactées par le projet, près de 80 % se sont conciliés et près de la moitié indemnisée.

Ndiol Maka SECK

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.