banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Inegalité de genre dans le secteur wash Dakar accueille la première conférence

19 Jui 2018
860 times

La Conférence régionale sur la réduction des inégalités de genre dans le secteur Wash (assainissement, eau et hygiène) a été lancée hier à Dakar.
Depuis hier, des experts régionaux et internationaux se réunissent à Dakar, pour deux jours, dans le cadre de la Conférence régionale sur la réduction des inégalités de genre dans le secteur Wash (eau, assainissement et hygiène). Première du genre, cette conférence a pour objectif d’évaluer les avancées en ce qui concerne la réduction des inégalités de genre dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène tout en analysant les barrières et obstacles dont les femmes et les filles sont confrontées. Cette rencontre constitue donc la dernière étape du Programme conjoint genre, hygiène et assainissement mené en Afrique de l’Ouest et du Centre par le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (Wsscc) et l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (Onu Femmes). Doté d’un budget de 2,6 millions de dollars Us, environ 1,5 milliard de FCfa, ce programme est mis en œuvre dans trois pays pilotes depuis 2014, à savoir le Cameroun, le Niger et le Sénégal. Il a pour objectif de renforcer les politiques d’hygiène et d’assainissement et d’améliorer les pratiques des femmes et des filles de la région.

Longtemps négligées, l’assainissement, l’eau et l’hygiène sont des problématiques qui occupent une place centrale dans les Objectifs de développement durable. « De la conception à la mise en œuvre des programmes et politiques, il existe d’importants écarts que les gouvernements tendent, aujourd’hui, à maîtriser et à diminuer », révèle un document parvenu à la rédaction. Il s’agit notamment du nombre de toilettes réservées uniquement aux femmes et aux filles, de la présence d’eau et d’équipements permettant une bonne gestion de l’hygiène menstruelle, de la qualité des infrastructures, de la gestion des eaux usées et du suivi et de la durabilité des programmes.

Rolf Luyendijk, directeur exécutif du Wsscc, qui s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture, a aussi souligné : « Nous avons également relevé l’absence de femmes dans des instances de prise de décision relative aux services d’eau et d’assainissement ».

Oumar KANDE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.