banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Résorption des abris provisoires : Le Cereeq et le groupe « Soutura » veulent accompagner l’Etat

07 Juil 2018
722 times
Photo d'archives Photo d'archives

Le Centre expérimental de recherches et d'études pour l'équipement (Cereeq) et le groupe « Soutura » viennent de mettre en place un système de construction de salles de classe. Selon Pape Goumbo Lô, directeur du Cereeq, cette méthode peut permettre à l’Etat de résorber le problème des abris provisoires en 5 mois.

Le Centre expérimental de recherches et d'études pour l'équipement (Cereeq) et le groupe « Soutura » veulent accompagner l’Etat du Sénégal dans la politique de résorption des abris provisoires.

Les deux organisations ont scellé un partenariat qui a permis la création d’un prototype de salles de classe qui peut, selon Pape Goumbo Lô, directeur du Cereeq, résorber le problème des abris provisoires dans un délai très court. « Ce sont des panneaux certifiés pour leur qualité et qui peuvent être amenés à n’importe quel point du Sénégal. L’avantage est qu’ils sont malléables et conçus avec de l’eau et du ciment sans sable. Ils résistent aussi à la pluie », a-t-il expliqué, soulignant que « l’Etat a des problèmes avec les salles en paillotte. C’est pourquoi il a un grand programme de résorption des abris provisoires ».

Le Pr Lô a laissé entendre qu’avec ce dispositif il est possible d’agir vite en créant en même temps des emplois. « Nous allons proposer la mise en place de 150 Gie répartis dans les 14 régions. Ces jeunes pourraient travailler en utilisant ce matériel sans avoir au préalable subi une formation. Dans 5 mois, on pourrait résorber les abris provisoires et à moindre coût », a-t-il assuré.

Ahmed Sakr, président du groupe « Soutura », a, pour sa part, indiqué que l’objectif est d’accompagner les pouvoirs publics dans la satisfaction des préoccupations des populations locales. « Il s’agit, pour nous, de disséminer ce savoir-faire un peu partout dans le pays. Cela permettra à l’Etat de mettre fin aux abris provisoires parce que ces salles sont à moindre coût et ont une même durée de vie que les bâtiments classiques construits dans le pays », a-t-il déclaré. M. Sakr a aussi déclaré que ce système permettra aux collectivités locales d’avoir des réponses aux problèmes de construction d’infrastructures sociales, notamment les salles de classe, les structures sanitaires... « Les maires dépensent beaucoup d’argent pour construire des salles de classe, des postes de santé et d’autres infrastructures sociales. Avec cet outil, ils peuvent construire sans dépenser beaucoup d’argent. La technique est là. Nous avons la capacité et les moyens techniques pour former des jeunes », a renchéri Pape Goumbo Lô.

Babacar DIONE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.