banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Laurie Fourneaux, responsable des programmes jeunesse au secrétariat international de l’eau : «L’accès à l’eau risque de devenir une source de tension et d’instabilité»

10 Juil 2018
589 times

Le Secrétariat international de l’eau (Sie), qui milite pour l’accès durable à cette ressource vitale et aux services d’assainissement, accorde une priorité à la participation des jeunes dans la recherche de solutions et à l’élaboration de politiques hydrauliques équitables. La responsable des Programmes jeunesse de cette institution, Laurie Fourneaux, a partagé l’économie des recommandations du Forum mondial de l’eau. Dans ce contexte de rareté du liquide précieux, elle mise sur la coopération pour prévenir les conflits liés à son accès.

Pouvez-vous nous faire le point sur la participation du Sie au Forum mondial de l’eau au Brésil ?
Le Secrétariat international de l’eau (Sie) a participé au 8ème Forum mondial de l’eau qui s’est tenu à Brasilia (18-23 mars 2018) avec comme mission principale de porter la voix de la société civile, notamment celle de la jeunesse, au sein des différents processus et du programme général. Le Sie s’est battu, depuis le premier Forum mondial de l’eau, pour que la société civile, notamment des pays les plus vulnérables, soit incluse dans tous les processus du Forum et dans ses commissions de préparation. A Brasilia, le Sie, avec ses partenaires, était partie prenante de la coordination de deux thèmes du processus thématique (Finance et People). En tant que paneliste, il a œuvré lors d’une trentaine de sessions et de panels à haut niveau et participé aux négociations de la Déclaration ministérielle, influençant ainsi les débats menés par les décideurs et les acteurs influents.

Toujours à Brasilia, le Sie a mobilisé une quarantaine de jeunes venant de plus de 30 pays du monde entier, dans le cadre de la 4ème Assemblée générale du Parlement mondial de la jeunesse pour l’eau (Pmje), qui s’est tenue en parallèle au Forum mondial de l’eau. Pour rappel, le Pmje est un réseau international de jeunes qui s’engagent et agissent pour la cause de l’eau. Il a été la première expression de la jeunesse au sein des Forums mondiaux de l’eau. Positionnés à Brasilia, dans une vingtaine de sessions et panels à haut niveau (Eau et Paix, Gire, etc.), les jeunes parlementaires pour l’eau ont fait valoir leur expertise et ont pu exprimer la vision de la jeunesse pour une gestion pacifique des ressources en eau de notre planète.

Le Sie a aussi été porteur de la voix de la société civile à travers « l’Effet papillon », une coalition d’Ong agissant dans le secteur de l’eau qui est considérée comme l’expression de la voix de la société civile dans les Forums mondiaux de l’eau. « L’Effet papillon » a milité fortement pour que la société civile du sud soit incluse dans tous les processus du Forum et que sa venue à Brasilia soit rendue possible. Grâce à l’apport des jeunes et des acteurs de la société civile, le Sie a souhaité influencer les réflexions au sein du Forum, créer des espaces pour de nouvelles idées et militer pour un Forum plus ouvert et inclusif.

Quelles sont les questions qui méritent davantage d’être prises en charge dans les politiques et programmes d’accès à l’eau ?
La crise mondiale de l'eau a été identifiée comme l'un des principaux risques pour la stabilité internationale. Les projections montrent que l'accès à l'eau est appelé à devenir une source encore plus grande de tension et d'instabilité à l'avenir. A cela il faudra ajouter les effets des changements climatiques et des transformations politiques globales. C’est pourquoi il est nécessaire de promouvoir la coopération entre les Etats et l’hydro-diplomatie. Aussi, est-il fondamental de relever la participation de nombreux acteurs vu que leur implication est une recommandation forte pour garantir un avenir durable. La participation d’acteurs de l’eau venant d’horizons divers permettra d’envisager les problèmes avec un regard neuf et de développer des solutions adéquates. Selon la vision du Sie, les jeunes doivent être au cœur de cet effort.

Est-ce que le Secrétariat international de l’eau est parvenu à faire adopter sa vision ou faire accepter ses préoccupations ?
Les jeunes du Parlement mondial de la jeunesse pour l’eau ont pu faire entendre leurs voix à de nombreuses occasions. Que ce soit lors de panels de haut niveau, dans le cadre des processus de négociation politique ou dans des sessions réunissant une diversité d’acteurs du secteur de l’eau. Ils ont réussi à faire intégrer des contributions, tant dans la déclaration ministérielle (Political declaration), que dans la déclaration sur le développement durable (Sustainable declaration). La collaboration transfrontalière et le partage des ressources étaient au cœur des recommandations des jeunes. La déclaration du Junior forum est aussi intégrée aux résultats du 8ème Fonds mondial de l’eau. Le Parlement mondial de la jeunesse pour l’eau en était l’un des coorganisateurs.

La préservation de la ressource eau a été au centre des échanges. Etes-vous optimiste sur des avancées dans ce domaine ?
Oui, le Sie reste optimiste ! Toutefois, la saine préservation des ressources en eau ne peut se faire que si les États souhaitent collaborer entre eux et avec les acteurs locaux. C’est pourquoi le Sie et le Pmje font partie du mouvement Blue peace, lequel cherche à encourager la coopération dans le domaine de l'eau, à une époque d'instabilité croissante, afin de prévenir les conflits liés à la ressource et de trouver des solutions qui profitent à tous.
Le mouvement travaille politiquement avec les décideurs. Il engage des experts techniques et met un accent particulier sur « l'empowerment » des jeunes grâce à l'éducation et la formation. Pour une paix plus durable, le mouvement Blue peace s'engage à promouvoir la coopération transfrontalière pour l'eau et à renforcer l'hydro-diplomatie. Le Sie constate que l’eau est un grand vecteur de collaboration et que de nombreux exemples positifs existent aujourd’hui, prouvant ainsi qu’il est possible de trouver des solutions conjointes basées sur le compromis et le partage. Il en est de même pour la préservation des ressources. Les acteurs sont de plus en plus conscients de son importance si nous souhaitons assurer un futur aux prochaines générations. D’ailleurs, le partage était le thème du 8ème Forum mondial de l’eau.

Quels sont les nouveaux défis à relever ?

Pour les organisateurs du 9ème Forum mondial de l’eau, de nombreux défis doivent être relevés. Il s’agit notamment de l’inclusion de l’ensemble des parties prenantes dans tous les processus, sans oublier la société civile et les jeunes. En plus, dans le cadre d’une session sur « La jeunesse en route pour Dakar 2021 », organisée par le Secrétariat international de l’eau et le gouvernement sénégalais au Pavillon sénégalais, les intervenants des différents réseaux de jeunes ont tous démontré leur volonté de travailler conjointement et de collaborer pour une inclusion plus forte de la jeunesse. Pour les acteurs du Parlement mondial de la jeunesse pour l’eau, de l’Association des jeunes professionnels du secteur de l’eau et de l’assainissement ou des autres réseaux présents, la conclusion de cette session était qu’ils allaient avancer conjointement avec une volonté : celle de faire reconnaître la jeunesse comme vecteur de changement et acteur essentiel à tout Forum mondial de l’eau.

Propos recueillis par Idrissa SANE

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.