banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre le paludisme

10 Juil 2018
535 times

L’Ong IntraHealth international a joué un rôle clé dans la campagne nationale de distribution de masse des Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) en 2016. Cependant, ses responsables ont constaté que leur taux d’utilisation est faible dans les grandes villes comme Dakar et Thiès.     

Les activités du Fonds mondial de lutte contre le paludisme, mises en œuvre par IntraHealth international pour la période 2015-2017, ont été sanctionnées par un atelier de restitution des interventions dans 13 régions du Sénégal. Le Dr Joseph Barboza, administrateur dudit projet, a révélé que les populations des grandes villes n’utilisent pas assez les Milda (Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action), donnant l’exemple de Dakar et Thiès où leur taux d’utilisation est faible comparé aux autres régions. « Dans les grandes villes, les gens pensent souvent qu’ils ne sont pas concernés par le paludisme. Pourtant cette maladie n’épargne personne. Chaque citoyen, quelle que soit la localité où il se trouve, doit s’investir dans la prévention du paludisme en utilisant une moustiquaire imprégnée pendant toutes les nuits pour se protéger contre les piqûres de moustique », a-t-il conseillé.

Concernant les autres localités du pays, M. Barboza a révélé que le taux d’utilisation des moustiquaires est de 86 %. En présentant les résultats, le chargé du suivi-évaluation du projet, Cheikh Niang, a indiqué qu’IntraHealth a réussi, en 2016, avec ses partenaires, à distribuer plus de 8 millions de moustiquaires imprégnées. Ces dernières ont été mises à la disposition de 1 734 504 ménages. « Ces moustiquaires ont été distribuées grâce au soutien des districts sanitaires, des régions médicales, mais surtout à l’implication de la communauté », a confirmé Joseph Barboza. Il a, en outre, tiré un bilan satisfaisant de la campagne nationale de distribution des moustiquaires. « Notre objectif a été atteint puisque 82 % de la population dorment aujourd’hui sous Milda. Ce projet a permis de sensibiliser 4 millions d’individus dans le cadre de la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le Vih/Sida », s’est également réjoui le Dr Barboza. Nonobstant, il a demandé aux responsables du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) et à ses partenaires de poursuivre le travail. « Ils doivent travailler à maintenir les acquis. Pour cela, il faut mettre l’accent sur les interventions communautaires afin d’atteindre l’objectif d’éliminer le paludisme d’ici à 2030 », a recommandé l’administrateur du projet.

Eugène KALY

 

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.