banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Gestion écologique des déchets dangereux : Le Sénégal invité à s’inspirer des meilleures pratiques

12 Juil 2018
390 times

Des spécialistes de l’environnement ont invité le Sénégal, le 10 juillet 2018, à s’inspirer des meilleures pratiques environnementales concernant la gestion écologiquement rationnelle des déchets dangereux.

La problématique de la gestion des déchets solides municipaux et des déchets dangereux a retenu, à nouveau, l’attention des spécialistes au Sénégal. Venus prendre part à l’atelier national organisé, à cet effet, par le Projet de gestion écologiquement rationnelle des déchets solides municipaux et des déchets dangereux (Prodemud), ces derniers ont essayé d’appréhender la question autour de deux sites au Sénégal : Ziguinchor, au sud du pays, et Tivaouane, dans la zone centre.

Dans ces sites retenus par le Prodemud, il a été noté que la gestion des déchets dangereux, tels que les déchets biomédicaux, ainsi que l’émission de polluants organiques restent une préoccupation majeure. Il en est de même de l’absence de laboratoires spécialisés au niveau national et du manque d’infrastructures. Pour inverser la tendance, le Sénégal a été invité à s’inspirer des meilleures pratiques et techniques disponibles sur le plan international. « Notre pays pourrait tirer divers bénéfices en matière d’amélioration du cadre de vie et de la santé publique si des mesures de gestion écologiquement rationnelle de ces déchets sont conçues et convenablement appliquées », a déclaré Aïta Sarr Seck, directrice nationale du Prodemud.

Evoquant les directives nouvellement élaborées, Sényba Touré, expert environnementaliste, a estimé que l’incinération et le recyclage restent les méthodes les plus utilisées. Cependant, il a attiré l’attention des acteurs sur la nécessité de tenir compte du choix des sites pour l’incinération. La mise en décharge, selon M. Touré, recommande la prise en compte de certaines mesures, telles que la décontamination des sites, la santé et la sécurité des travailleurs ainsi que l’intervention d’urgence en cas de transport des déchets.

A Ziguinchor, par exemple, un site a été déjà identifié pour créer une plateforme de traitement dans le cadre du Prodemud, a indiqué Aïta Sarr Seck. Il en sera de même à Tivaouane où les experts sont en train de réfléchir sur le compostage des déchets biodégradables. Toutefois, d’après les spécialistes, l’Etat du Sénégal doit s’appuyer sur les manuels de procédures retenues conformément aux recommandations de la Convention de Stockholm pour le financement des projets.

Seydou Prosper SADIO

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.