banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Education des filles : L’accès limité et les obstacles à l’achèvement coûtent entre 15 000 et 30 000 milliards de dollars aux pays

13 Juil 2018
665 times

Selon un rapport de la Banque mondiale, le problème d’éducation des filles engendre entre 15.000 et 30.000 milliards de dollars de perte de productivité et de revenus aux pays tout au long de la vie.

L’accès limité des filles à l’éducation et les obstacles à l’achèvement d’une scolarité de 12 ans ont des conséquences économiques importantes. Selon le rapport de la Banque mondiale intitulé « Missed opportunities : the high cost of not educating girls », ces problèmes d’éducation des jeunes filles coûtent aux pays entre 15 000 et 30 000 milliards de dollars de perte de productivité et de revenus tout au long de la vie.

Le rapport estime que moins des deux tiers des filles vivant dans les pays à faibles revenus vont au terme de l’enseignement primaire et que seule une fille sur trois achève le premier cycle du secondaire. En moyenne, les femmes ayant terminé leurs études secondaires ont davantage de probabilités de travailler et gagnent pratiquement deux fois plus que celles privées d’école.

D’autres avantages économiques et sociaux découlent de la scolarisation des filles dans le secondaire. D’abord, pour elles-mêmes, ensuite pour leurs futurs enfants, puis pour leurs communautés.

La bonne scolarisation des filles entraine, selon le document, une quasi-disparition des mariages précoces, la diminution d’un tiers du taux de fécondité dans les pays à fort accroissement démographique et la baisse de la mortalité et de la malnutrition infantiles.

Depuis 20 ans, l’enseignement primaire universel est devenu une réalité dans de nombreux pays ; le taux de scolarisation des filles à ce niveau d’éducation rivalisant avec celui des garçons dans les pays en développement. Toutefois, le problème persiste, mentionne-t-on dans le document. « Quand 130 millions de filles sont incapables de devenir ingénieurs, journalistes ou dirigeantes, parce que l'éducation est hors de leur portée, le monde perd des milliers de milliards de dollars qui pourraient renforcer l'économie mondiale, la santé publique et la stabilité », déclare Malala Yousafzai, cofondatrice du Fonds Malala et lauréate du Prix Nobel de la paix.

Près de 132 millions de filles, âgées de 6 à 17 ans, ne sont pas encore scolarisées dans le monde, dont 75 % d’adolescentes, apprend le même rapport. Notamment en Afrique subsaharienne où 40 % seulement des filles en moyenne achèvent le premier cycle de l’enseignement secondaire. Selon le document, pour récolter tous les fruits de l’instruction, les pays doivent améliorer à la fois l’accès à l’éducation et la qualité de l’enseignement, pour donner ainsi aux filles les moyens d’apprendre.

O. KANDE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.