banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Santé : La Cmu veut enrôler un million de talibés en une année

13 Juil 2018
724 times

Dans un nouveau programme dénommé Cmu-daara, l’Agence de la Couverture maladie universelle (ACmu) a pour ambition d’enrôler, dès la première année, 1 million de talibés.

Le Directeur général de l’Agence de la Couverture maladie universelle, le Dr Bocar Mamadou Daff, a révélé, à l’occasion de l’ouverture de l’atelier national de lancement de l’initiative pour la prise en charge des « ndongo daara » (talibés) à travers les mutuelles de santé, que l’ACmu veut enrôler un million de talibés. « Nous l’avons fait avec la Cmu-élèves grâce à une convention qui nous lie avec le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Santé. C’est ce que nous prolongeons parce que parmi les apprenants, il y a les élèves qui sont dans les écoles et d’autres dans les « daaras » et qui font environ 2 millions. S’ils ne pas couverts, nous risquons de ne pas atteindre nos objectifs », a-t-il déclaré. M. Daff a souligné que c’est pour impliquer tous les acteurs qu’ils les ont conviés à cette rencontre. « Dans l’urgence, le défi majeur reste la géolocalisation des « daaras », l’identification des apprenants et la gestion des migrations saisonnières », a-t-il fait remarquer.

Selon lui, pour arriver à un Sénégal où tous les citoyens bénéficient d’une couverture maladie, il est nécessaire d’avoir des actions synergiques. « Plus de 30.000 écoles coraniques ont été répertoriées pour près de 2 millions de talibés. Il est donc nécessaire de réfléchir sur une initiative commune qui va améliorer la performance des mutuelles de santé », a ajouté le Dg de l’ACmu, réaffirmant leur volonté d’enrôler tous ces enfants. « Nous avons lancé la Cmu-élèves qui a permis d’en enrôler 400.000. Nous poursuivons les efforts. Nous sommes en train de travailler avec le ministère de l’Education pour faire en sorte que les élèves souscrivent dès la période d’inscription », a-t-il révélé.

22.000 daaras
Dans cette dynamique, l’ACmu peut compter sur le soutien des maîtres coraniques. Selon Moustapha Wane, premier vice-président de leur fédération, « cette décision vient à son heure parce que la structure qui regroupe près de 712 associations de maîtres coraniques a voulu mettre en place sa mutuelle, mais n’a jamais réussi. C’est un travail énorme et la Cmu peut compter sur la fédération », a-t-il indiqué. Poursuivant, M. Wane a affirmé qu’ils ont « des représentants dans les 45 départements du pays et chacun dispose d’un récépissé ». Mais, pour celui qui tient son « daara » à Médina Gounass, la cité religieuse, « il est urgent de disposer d’une bonne cartographie des écoles coraniques au Sénégal. « Notre fédération est composée de 22.000 « daaras » pour 1,8 million de talibés. Mais, il faut une cartographie nationale. C’est ce qui permettrait de réussir le pari de la modernisation des « daaras » qui va beaucoup aider dans la lutte contre la mendicité et l’errance des enfants dans la rue », a-t-il plaidé.

Par ailleurs, si l’on en croit le président de l’Association des mutuelles de santé, Demba Mame Ndiaye, le fait que les 676 mutuelles de santé dénombrées soient présentes dans tous les départements du pays « constitue un atout non négligeable pour rétablir l’équité sociale ». « Nous sommes décidés à accompagner cette initiative salutaire », a-t-il ajouté.

Le Directeur de l’ACmu n’a pas manqué d’évoquer la question des arriérées dues à certaines structures. D’après Bocar Mamadou Daff, « il n’y a pas de dettes à proprement parler ». « C’est un schéma dans le système d’assurance maladie. Il y a des gens qui font des prestations ; c’est un processus avec son contrôle avant le décaissement. Ce sont des caisses publiques, il faut donc s’assurer que ce qui est dépensé est exact. Rappelons aussi que nous sommes dans un seul et unique système. Les structures de santé et la Cmu sont toutes sous la responsabilité du ministère de la Santé. On peut même trouver un système de péréquation et s’assurer que cette dette ne soit pas un blocage. Mais, depuis qu’on en parle, on n’a pas vu de structure de santé fermée faute de paiement », a-t-il assuré.

Oumar FEDIOR

TOUBA : 20 MILLIONS DE FCFA DU KHALIFE DES MOURIDES POUR ENRÔLER LES « NDONGO DAARA »
Sans doute l’une des villes comptant le plus grand nombre de « daaras », Touba a vu l’autorité donner le ton pour la prise en charge des « Ndongo Daara » dans la Cmu. Selon le Directeur de l’ACmu, « à Touba, 127.000 apprenants ont été répertoriés et les  « daaras » ont été géolocalisés ». Il a informé que le khalife a mis une contribution de 20 millions de FCfa dans les mutuelles de santé pour que les « ndongo daara » soient enrôlés. « C’était un engagement de son prédécesseur. Avec cette somme, il ne reste pas beaucoup pour couvrir tous les talibés de la zone », a-t-il salué. Dans sa conclusion, M. Daff a soutenu que les porteurs de voix doivent aller dans la même dynamique.

O. FEDIOR

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.