Print this page

Formation en entrepreneuriat : Le Pse-J et l’Uvs signent une convention de partenariat

15 Juil 2018
1769 times

Pour inciter les jeunes à entreprendre, l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs) et le Programme sénégalais pour l’entrepreneuriat des jeunes (Pse-J) ont signé une convention de partenariat institutionnel d’une durée de cinq ans.

Le Pr Aminata Diallo, administratrice du Programme sénégalais pour l’entrepreneuriat des jeunes (Pse-J), et le Pr Moussa Lô, coordonnateur de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs), ont paraphé, le 11 juillet 2018, une convention de partenariat entre les deux structures. Cet accord, d’une durée de cinq ans renouvelable, vise à offrir un programme complet de formation à des futurs entrepreneurs en leur fournissant une compréhension approfondie du contexte économique sectoriel national, régional, voire international.

A travers cette convention, l’Uvs et le Pse-J s’engagent à mettre en œuvre des programmes de formation et à délivrer des certificats et diplômes d’entrepreneurs managers dans les domaines porteurs de croissance au Sénégal. Les secteurs prioritaires qui feront l’objet de la formation sont, entre autres, l’agriculture, l’agro-alimentaire, la pêche et l’élevage, l’habitat social, la logistique, le transport et la distribution, les Tic, les énergies renouvelables, les mines et le tourisme. Ces formations s’adressent aux jeunes ayant le niveau de la Licence 2 ou équivalent, disposant d’une idée de projet et souhaitant créer leur propre entreprise. Les diplômés de l’enseignement supérieur, dont les 65 % ne sont pas insérés, sont aussi concernés.

L’administratrice du Pse-J a rappelé que les relations entre les jeunes ont toujours existé et il fallait simplement les institutionnaliser comme voulu par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Pour le Pr Aminata Sall Diallo, cette convention permettra de participer à la formation des jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat et de les encadrer pour qu’ils puissent créer leur propre entreprise. A son avis, elle sera doublement bénéfique, car l’Uvs a comme mission d’assurer l’insertion professionnelle de ses diplômés et le Pse-J pourra l’accompagner dans ce sens. La responsable du Pse-J a assuré qu’ils ont la capacité de former jusqu’à 10 000 jeunes vu la flexibilité de la formation. Cependant, la limite se situe, selon elle, dans l’accompagnement parce que les jeunes sélectionnés devront bénéficier d’un encadrement du business plan à l’incubateur pour la création d’entreprise.

Le coordonnateur de l’Uvs est allé dans le même sens, soutenant que cette convention offrira aux jeunes des formations adaptées au monde socioprofessionnel. Le Pr Moussa Lô a expliqué qu’avec le projet de construction de 50 Espaces numériques ouverts (Eno), l’Uvs pourra participer à la formation de toutes les catégories professionnelles du pays. Les bénéficiaires de cette formation, a-t-il rassuré, recevront des certifications après une formation dans des domaines de l’entrepreneuriat.

Oumar KANDE

Rate this item
(0 votes)