banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Brevet de fin d’études moyennes 2018 : 193 821 candidats composent à partir d’aujourd’hui

24 Juil 2018
2114 times

Les épreuves du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) démarrent aujourd’hui. Au total, 193.821 candidats seront répartis dans 1094 centres. Ceux du lycée sénégalais de Banjul et de Djeddah, en Arabie saoudite, sont soumis aux mêmes épreuves.

Du côté de la Direction des examens et concours du ministère de l’Education nationale, tout est fin prêt pour un déroulement correct des épreuves du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem).

Selon son directeur, Amadou Moctar Ndiaye, toutes les dispositions sont prises pour que tout se passe comme souhaité. La levée des épreuves a démarré depuis mercredi dernier pour se terminer hier. M. Ndiaye a informé qu’un dispositif particulier de ventilation des sujets a été mis en place. Ainsi, les inspections dites périphériques ont été les premières servies, a précisé le Directeur des examens et concours. Cette année, 193.821 candidats, dont 107.842 filles, vont composer aussi bien au Sénégal qu’en Gambie et en Arabie saoudite. Ces élèves sont répartis dans 1094 centres abritant 1827 jurys. Les épreuves du premier groupe commencent aujourd’hui pour se terminer jeudi. Les autorités éducatives souhaitent bonne chance aux candidats et demandent aux examinateurs et aux surveillants d’être prudents et vigilants.

Pape Coly NGOME

SAINT-LOUIS : 13.275 CANDIDATS RECENSÉS, DONT 58,5% DE FILLES
Saint louis regionDans la région de Saint-Louis, tout est fin prêt pour accueillir les candidats au Brevet de fin d’études moyennes (Bfem). Ils sont 13.275 postulants, dont 7767 filles et 5508 garçons. Parmi eux, 4051 sont de Dagana (2196 filles et 1855 garçons), 1603 de Pété (1009 filles et 593 garçons), 2705 de Podor (1674 filles et 1031 garçons). Dans la commune de Saint-Louis, 3716 candidats (1550 garçons et 2166 filles) vont essayer de décrocher le brevet. Le reste des candidats (1200) va composer dans les autres localités du département de Saint-Louis.

L’inspecteur de l’éducation et de la formation Cheikh Yaba Diop a rappelé que, pour la commune de Saint-Louis, les candidats seront répartis dans 22 centres. Un 23ième est ouvert au Bloc scientifique et technologique pour la correction des épreuves facultatives (dessin, économie familiale et technologie), a-t-il ajouté.

Pour assurer une surveillance correcte et une bonne administration des épreuves, 669 enseignants ont été convoqués, dont 280 surveillants, 69 secrétaires et 320 correcteurs. A côté de ce personnel enseignant, 5 inspecteurs de l’éducation et de la formation et 7 agents de l’Ief seront mobilisés pour la supervision.

Aussi, une session de formation a été organisée, le 21 juillet dernier, à l’intention des présidents de jury afin de les mettre dans de bonnes conditions et pour une meilleure appropriation de leurs outils de travail durant l’examen. Au cours de ce séminaire, l’Ief a partagé avec eux l’arrêté 016408 du 17 juin 2018 fixant les modalités pratiques d’organisation et le décret portant orientation et organisation de l’examen du Bfem, a souligné Cheikh Yaba Diop.

Les présidents de jury ont également été formés à l’utilisation du logiciel de gestion des jurys (Anadole), lequel leur permet de travailler dans les meilleures conditions. Par ailleurs, en collaboration avec les autorités administratives, l’Ief va veiller à la sécurisation des centres d’examen qui, comme d’habitude, seront surveillés par des agents de sécurité.

Amadou Maguette NDAW

KOLDA : QUELQUE 3 480 CANDIDATS SE PRÉSENTENT À L’EXAMEN
L’examen du Bfem démarre, ce matin, dans l’Ief de Kolda, pour les 3480 candidats inscrits. Ils composent dans 36 centres d’examen et les jurys sont au nombre de 38.

Les épreuves du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) démarrent, aujourd’hui, dans l’Inspection de l’éducation et de la formation (Ief) de Kolda. Au total, 3480 candidats, dont 1681 filles et 1798 garçons, se présentent cette année, contre 3363, dont 1690 filles, en 2017. Les élèves vont composer dans 36 centres d’examen répartis dans 38 jurys, dont 14 dans la commune de Kolda et 24 dans les collectivités territoriales situées en zones rurales. Soixante-sept secrétaires et 38 présidents de jury sont mobilisés pour assurer un bon déroulement des épreuves. « Les dispositions techniques et matérielles sont prises pour assurer un bon déroulement des épreuves. Les jurys sont constitués et les présidents choisis. Pour chaque centre, le nombre de salles de classe et de tables-bancs est déterminé et la mise en place effective », a déclaré, dans un document parvenu au bureau régional du « Soleil », Kabiné Diané, l’Ief de Kolda. Selon lui, toutes les dispositions utiles sont également prises pour assurer la prise en charge des candidats devant composer dans des localités autres que les leurs pour faciliter le déplacement, l’hébergement et la restauration. Concernant la sécurité, il n’y pas non plus de souci à se faire. Toutes les mesures nécessaires sont déjà prises pour permettre aux candidats de passer les épreuves en toute sérénité.

Pour rappel, le taux d’admission totale au Bfem de l’année dernière était de 42,51 %, dont 38,36 % pour les filles. Ainsi, sur les 1374 candidats qui avaient été déclarés admis dans l’Ief de Kolda en 2017, 623 étaient des filles. Il faut, en outre, signaler que, malgré la campagne de sensibilisation menée pour permettre aux enfants de disposer d’une pièce d’état civil, ce problème constitue encore un véritable casse-tête pour les élèves du département de Kolda.

Mamadou Aliou DIALLO

Last modified on mardi, 24 juillet 2018 07:59
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.