Chantiers de Touba : Le Khalife invite les fidèles à une contribution symbolique de 500 francs CFA

03 Jan 2013
27836 times

Khalife cloture Magal 2013Le Khalife général des mourides Cheikh Sidy Makhtar Mbacké a invité, mercredi à Touba (Centre), les disciples à s'acquitter d'une cotisation symbolique de 500 francs CFA comme contribution à la réalisation des chantiers de la cité religieuse, dont les travaux d'agrandissement de sa mosquée.

« Le khalife a donné des instructions pour que l'ensemble des fidèles de la communauté mouride puissent contribuer à la mobilisation des fonds, en vue de participer à la réalisation des travaux de Touba, surtout l'achèvement des chantiers de la grande mosquée qui lui tient à cœur », a déclaré Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké, son porte-parole.

Délivrant le traditionnel message du khalife général des mourides, lors de la cérémonie officielle marquant la clôture de la 118ème édition du Magal de Touba (célébré mardi), Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké a rappelé que le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), avait fait appel à la contribution des fidèles pour lancer les travaux de la mosquée.

« En 1926, quand Serigne Touba (Cheikh Ahmadou Bamba) avait décidé de l'édification de la grande mosquée, l'administration coloniale de l'époque cherchait à contrecarrer le projet […] en lui imposant de fournir une somme d'argent qui puisse assurer le financement du projet, avant de délivrer l'autorisation de construire », a rappelé le porte-parole du khalife dans son adresse.

Ainsi, a poursuivi Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké, l'entreprise française devant à l'époque exécuter les travaux avait posé comme préalable une garantie financière. « Serigne Touba avait demandé à tous les disciples de donner chacun une contribution de 140 francs CFA. Cinq millions de nos francs avaient été mobilisés », a-t-il souligné.

Selon le porte-parole du khalife, les fidèles sont invités suivant cet exemple à contribuer à la réalisation des différents travaux. Il a cité les chantiers de renouvellement et d'élargissement de la grande mosquée de Touba, les travaux de la mosquée des mourides de Dakar récemment lancés et un site d'hébergement à Darou Marnane, situé aussi dans la capitale du mouridisme.

Le gouvernement était représenté à la cérémonie officielle de clôture du Magal par le général Pathé Seck (ministre de l'Intérieur), Serigne Mbaye Thiam (Education nationale), Cheikh Bamba Dièye (Communication, TIC et Economie numérique), Mariama Sarr (Famille), Abdou Latif Coulibaly (Bonne gouvernance et porte-parole du gouvernement).

Khadim Diop (Aménagement des zones inondées), Mor Ngom (directeur de cabinet du président de la République), Seynabou Gaye Touré (ministre déléguée, chargée des Sénégalais de l’extérieur), Pape Diouf (Pêche et Affaires maritimes), Aly Ngouille Ndiaye (Energie et Mines) et d'autres officiels ont pris part à ladite cérémonie, qui a marqué la fin de la 118ème édition du Magal.

Des délégations religieuses venues des autres confréries musulmanes du Sénégal et d'autres pays, des responsables d'organisations islamiques, des dignitaires religieux et une bonne partie du corps diplomatique accrédité au Sénégal étaient aussi présents à cette cérémonie.

Source: APS

Last modified on dimanche, 24 avril 2016 15:11
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.