Ultime vœu !

19 Aoû 2016
3959 times

Je vous avais bien dit que ça finirait par arriver, non ? Mon petit doigt ne m’a jamais dribblé et mon intuition de « Jo-logue » universellement reconnu, ne m’a lâché au cours de ma très longue carrière. Une (autre) victoire de mes compatriotes à Rio, moi Ngagne Demba, je la sentais venir. Oui, sans être un cousin de Selbé Ndom, à moins qu’on ait une lointaine parenté qui remonterait à des siècles, j’avais prédit qu’un de nos spécialistes des sports de combat nous ravirait en ces derniers jours. Le nageur Niane avait signé une victoire (ben oui, c’en est bien une) lors de sa série du 50 m Nage libre réservée aux « petits-fils de Coubertin », les invités pour qui l’essentiel est de participer. Et, accessoirement pour le Sénégal, d’ajouter une ligne à son palmarès.

Là, c’est d’une victoire d’une toute autre saveur qu’il s’agit. Celle, hier en lutte, d’Isabelle Sambou, celle que j’avais vue à la télé, lors de la cérémonie d’ouverture des Jo, il y a juste deux semaines, ouvrir fièrement le défilé du Sénégal, le pas ferme, le drapeau national flottant dans la belle nuit carioca. Eh bien, hier, elle a surclassé sa première adversaire (une Vietnamienne de surcroit, puisque les Asiatiques sont bien cotés dans les sports de combat). Un 5 – 0 bien senti qui laissait présager un parcours du même tonneau que celui d’il y a 4 ans à Londres, où elle avait terminé à la 5ème place. Mais la suite fut bien moins reluisante. Une montagne japonaise s’est dressée devant elle. Et ce fut la fin d’une belle histoire.

Une autre pourrait être écrite aujourd’hui par Adama Diatta, autre lutteur et dernier concurrent sénégalais à se produire à ces premiers JO en Amérique du Sud. Alors que la fin de cette 31ème édition approche – et du coup, la mienne, puisque je meurs (ou plutôt, j’entre en hibernation et pour quatre ans) dès que les rideaux tomberont sur ces Jeux de Rio – je me permets un ultime vœu : qu’Adama Diatta fasse mieux qu’Isabelle. J’ai toujours fait confiance à ma science. Mais cette fois, elle pourrait ne pas suffire ; alors je sollicite volontiers le concours des Saltigués et faiseurs de miracles de tous bords. En plus que tous les marabouts de tous les lutteurs du Sénégal unissent leurs forces, pour qu’ « épaule contre épaule », comme dans notre bel hymne national, le Sénégal soit debout…

Last modified on vendredi, 19 août 2016 13:04
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.