« Rue sans soleil » de Thiès : A l’abri d’Apollon

30 Sep 2016
14003 times

A 70 bornes de Dakar, la cité du rail perpétue son image de carte postale. L’ancien village sérère se distingue surtout par son quadrillage et ses avenues bordées de majestueux caïlcédrats. C’est d’ailleurs ces arbres qui ont fait la renommée d’une de ces plus célèbres artères : la « rue sans soleil ».

Derrière la Promenade de Thiessois, la « rue sans soleil » baigne dans une atmosphère paisible bercée par le gazouillis des oiseaux perchés sur les « khaya senegalensis », l’arbre emblématique de cette avenue. Plus loin, une colonie de chauve-souris a élu domicile sur un autre. Elles en squattent les branches à grand renfort de cris aigus. La célèbre artère est le symbole du bon vivre à la thiessoise. Une renommée qu’il doit à ses nombreux caïlcédrats plantés de part et d’autre.

En arpentant les rails de l’histoire et installé dans le wagon du souvenir, on découvre que certains caïlcédrats de la ville ont été mis sous terre dès 1939 par le commandant Connelière. Cette espèce d'arbre de la famille des méliacées a pour autre nom l’acajou du Sénégal. Sa cime peut culminer à 30, voire 35 mètres. La mythique avenue porte le nom de Lamine Guèye, ancien avocat et premier président de l’Assemblée nationale du Sénégal indépendant. Il est né le 10 septembre 1891 au Soudan (actuel Mali) et est décédé le 10 juin 1968.

Que d’établissements  le long de l’avenue : la Maison du combattant, l'école El hadji Ahmadou Barro, la Chambre de commerce avec son architecture coloniale, etc. « Même l’ancien ministre socialiste Jean Colin et le président Léopold Sédar Senghor ont habité dans cette rue », confie Demba Pouye, un riverain assis au coin d’une ruelle qui débouche sur l’avenue Léopold Sédar Senghor. Celle-ci est perpendiculaire à la « rue sans soleil ». Rappelons que le président-poète a aussi été maire de la commune de Thiès créée en 1904.

« Plusieurs Thiessois empruntaient cette artère pour aller en ville. Car, d’un bout à l’autre, on pouvait y marcher sans être touché par le soleil », raconte Makhfou Faye, un habitant du quartier voisin de Randoulène Nord. Le feuillage touffu des arbres, comme une canopée équatoriale ou amazonienne, formait un dôme. Mamadou Bâ, la cinquantaine bien sonnée, se rappelle le temps où une bonne partie de la rue était occupée par des commerçants libano-syriens. Sous sa tenue en wax, le Toucouleur revendique jalousement ses origines thiessoises, la ville qui l’a vu naître et grandir.

La « rue sans soleil » est devenue le point de chute des gourmets. Plusieurs restaurants et fast-foods y ont pignon sur rue. Les gourmands aussi qui ont de quoi se lécher les babines. Les terrasses n’accueillent pas beaucoup de monde en ce dimanche. Avec ses bars et boîtes de nuit, l’avenue est le point de rendez-vous des fêtards. Depuis quelques années, l’image de carte postale de la rue est écornée par la chute ou l’abattage de certains caïlcédrats.

De ce fait, à hauteur de certaines portions, le soleil accable les passants. Les eaux de pluie aussi sont devenues un casse-tête. Devant son magasin, Mouhamed, un commerçant marocain, appréhende la saison des pluies. « Là, c’est le point bas de la rue. Quand il y a une forte pluie, les eaux se retrouvent ici, charriant de la boue », explique-t-il entre ses matelas. Sur le talus, quelques herbes poussent sur un amoncellement de sable.

Ibrahima NDIAYE (stagiaire)

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.