Union africaine de radodiffusion : La qualité des programmes au menu du forum de Dakar

22 Fév 2017
3561 times

La célébration du 10ème  anniversaire  de l’Union africaine  des radiodiffusions (Uar) s’est ouverte à Dakar, hier. Pour marquer l’événement, l’Uar a organisé un forum placé sous le sceau d’une réflexion sur les contenus diffusés dans les médias africains.

L’audiovisuel connaît des mutations dans le monde et sur le continent  africain marqué par la transition de l’analogique vers le numérique. « Les nouveaux auditeurs et téléspectateurs consomment la radio et la télévision hors de leur domicile, sur des appareils connectés, à savoir le smartphone, l’ordinateur, la tablette et autres », indique Gervais Mbarga, expert en programmation et en management audiovisuels. Ces inquiétudes amènent à repenser l’audiovisuel africain, à voir comment saisir  ces publics fragmentés et leur apporter ce qu’ils désirent et comme ils le désirent.

De telles interpellations conduisent, aujourd’hui, l’Union africaine de la radiodiffusion (Uar) à reprendre le leadership par la réflexion et l’action. En effet, à travers ce forum sur les contenus africains dans les médias africains qu’elle organise à l’occasion de son 10ème  anniversaire à Dakar, l’Uar engage une refondation pour ses missions et tient à accompagner ses membres pour leur aventure dans la révolution numérique.
Selon le directeur général  de l’Uar, Grégoire Ndjaka, l’organisation de ce forum sur les contenus dans les médias africains permet d’entamer une réflexion décisive pour le destin de la radio et de la télévision publique africaine.

« En animant une réflexion, l’Uar souhaite activer une action dynamique au  regard  des décisions qui les concerne », dit-il.
Revenant sur cette lancinante question des contenus dans les médias, M. Ndjaka souligne que la mère des batailles est celle des contenus pour les organismes de l’Afrique à l’intention des Africains et sous leur contrôle.

« Ces contenus doivent sauvegarder la charpente culturelle, politique, sociale et économique de l’Afrique. Ils doivent travailler à son épanouissement, à  l’expression de sa souveraineté et de la diversité de l’Afrique », reconnaît-il. A l’en croire, des efforts et des tentatives  nationales ont déjà été faites pour aborder la qualité des offres de programme des radios et télévisions africaines. Mais ces tentatives, bien que louables, non seulement apparaissent  parcellaires mais tardent à se traduire en produit et stratégie pour les antennes. « Elle nécessite donc une synergie, une vision globale  et continentale, et les solutions doivent venir de nous », argue-t-il.

Promouvoir les cultures africaines
Présidant l’ouverture de ce forum de Dakar, le secrétaire d’Etat à la Communication, Yakham Mbaye, estime que face à un continent envahi  par un flot de contenus irrespectueux des us et coutumes de nos sociétés, seule l’Uar apparaît comme le rempart susceptible d’organiser la riposte africaine susceptible de faire entendre la voix de l’Afrique et la force de ses cultures.

A l’en croire, l’Uar ne pouvait pas choisir un thème mieux que celui des contenus dans les médias africains car cette question ne saurait être banale du fait des difficultés quotidiennes que les organismes affrontent.

« En effet, c’est grâce aux contenus qu’explose le génie des peuples, des communautés et des nations. Ils traduisent donc les aspirations, les idées, les intérêts, opinions et valeurs des populations qui font appel aux artistes de chez nous », dit-il. Tout en souhaitant que les conclusions de ces moments de réflexion irriguent leurs productions et les prédisposent à servir au public des antennes agréables, conviviales et soucieuses de promouvoir nos cultures.

Maguette Guèye DIEDHIOU

Last modified on mercredi, 22 février 2017 14:11
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.