57ème anniversaire d'indépendance : Le sénégal en marche

03 Avr 2017
4245 times

Notre pays, sous la conduite du président Macky Sall, est en train de dérouler le Plan Sénégal émergent (Pse) visant à assurer aux populations un avenir meilleur, une vie plus digne et un mieux-être, malgré une chronique crise économique mondiale faite d’incertitudes.

La conviction que des milliers de compatriotes partagent avec le chef de l’État, est que le Sénégal a le devoir et l’obligation de s’en sortir, en œuvrant résolument à son avenir et en maîtrisant les clés de base du succès, c’est-à-dire l’efficacité, la compétence et la capacité d’action dans l’autonomie. Ce combat doit toujours nous mobiliser. Faut-il donc le rappeler à tous, à la veille de la célébration du 57ème anniversaire de notre indépendance, une fête principalement dédiée à nos forces de défense et de sécurité, ainsi qu’à notre jeunesse, tous conviés à prendre une part plus active à la protection de notre environnement.

Pour l’Armée, le chef de l’État a, pendant ses cinq ans passés au pouvoir, consenti de considérables efforts financiers pour soulager les invalides et blessés de guerre, ainsi que les familles des militaires morts au combat. Aussi, a-t-il modernisé, ces dernières années, les forces de défense et de sécurité, avec l’acquisition de nouveaux matériels, pour que face aux nouveaux paradigmes sécuritaires, nos « jambaars », gendarmes et policiers restent toujours dans les meilleures dispositions morales et matérielles, afin de remplir efficacement leurs missions. $ A l’endroit de la jeunesse sénégalaise, dynamique et animée du désir ardent de servir son pays, le chef de l’État, Macky Sall, a une ambition : donner à chaque enfant de ce pays la possibilité de s’instruire, de vivre décemment et de réaliser son rêve. Pour ce faire, il est en train de bâtir un État de droit qui va induire l’équité et l’obligation de rendre compte, pour créer un environnement de confiance et de transparence propice à l’investissement, à l’activité économique et à la génération d’emplois.

Le président Macky Sall qui connait le chemin, fait cap vers un monde meilleur pour le plus grand nombre de Sénégalais. N’est-il pas en train d’œuvrer pour la paix en Casamance, pour l’adéquation formation-emploi, pour la bonne gouvernance, pour le dialogue social, pour la construction d’infrastructures, pour la diversification de la production énergétique, pour le décollage du secteur primaire sénégalais, un domaine à forte utilisation de main d’œuvre ? Sous Macky Sall, la gestion sobre et vertueuse poursuit son bonhomme de chemin. En effet, tous les rapports, épinglant des responsables, à tous les niveaux, pour malversations financières, sont sur la table du procureur de la République. Un autre volet dans le domaine judiciaire est la modernisation de la justice. Ici, il s’est engagé à réaménager l’organisation du service public de la Justice pour une meilleure distribution et une plus grande efficacité afin d’accroître ses performances. La problématique de la modernisation du système judiciaire et de ses différents services s’inscrit en bonne place parmi les priorités du Plan Sénégal émergent (Pse).

« Yoonu yokkute », un slogan à diffuser en profondeur
La modestie de notre espace géographique et de nos ressources naturelles n’a pas empêché au chef de l’État de nous hisser à une place de choix dans le concert des nations-leaders. Sa clairvoyance a consolidé, amplifié et ancré définitivement un concept qui est le « Yoonu yokkute » (la voie de l’émergence), un slogan à diffuser en profondeur pour libérer toutes les énergies créatrices à travers tout le pays. La fierté du Sénégal, sous Macky Sall, se mesure donc aux options courageuses du président de la République pour asseoir un développement cohérent et juste à l’échelle nationale.

Le Programme d’urgence pour le développement communautaire (Pudc), visant à sortir les zones rurales de leur isolement et de leur sous-équipement en infrastructures de base, en est une parfaite illustration. L’arrivée au pouvoir de Macky Sall constitue une date-repère pour les populations rurales dont il a pris en compte les justes revendications socioéconomiques.

Certes, il reste beaucoup à faire. Mais, le bilan des réalisations du gouvernement est élogieux : équilibre des comptes publics, bond qualitatif de la croissance économique, lancement de politiques de développement, création d’emplois, formation et orientation des jeunes gens et des femmes vers des activités génératrices de revenus. Faut-il accélérer la cadence dans ces tâches de construction nationale qui n’incombent pas seulement au président de la République, à son gouvernement et à ses partisans. Elles sont l’affaire de tous les Sénégalais qui doivent faire de ce 4 avril 2017 un moment privilégié de réconciliation et de réflexion. Nous devons, tous, nous abandonner au service du Sénégal et, surtout, renouveler notre serment de le développer. Ce serment exclut la haine, la provocation et tout autre geste de nature à ralentir sa marche vers le progrès. Le grand dessein que nous nourrissons tous pour notre cher Sénégal nous commande, en cet instant solennel, de faire l’écologie des cœurs pour savourer, en compatriotes conscients et ambitieux, les délices de l’entente, de la concorde et de la cordialité, toutes choses indispensables au développement.

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.