Patrons des forces de défense et de sécurité : Une première pour le Cemga Cheikh Guèye...

03 Avr 2017
6958 times

La célébration de l’anniversaire de notre indépendance est une fête des forces de défense et de sécurité (Fds) qui, au nombre de 3824 personnes, vont participer au défilé. A la tête de celles-ci, deux patrons qui vont vivre l’évènement comme une première en leur qualité de chef d’état-major général des armées (Cemga) et de Haut-commandant de la gendarmerie et directeur de la justice militaire (Haut-comgend).

Les généraux Cheikh Guèye et Meïssa Niang, respectivement de corps d’armée et de division, appréhendent la première avec sérénité. Ils reviennent sur la posture de leurs unités pour rendre effectif le thème de cette année : « Le rôle des forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement ». « L’organisation de la fête de l’indépendance nous offre l’agréable opportunité de communier avec la nation toute entière. Le thème : « Le rôle des forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement », choisi pour la présente édition par monsieur le président de la République, chef suprême des armées, offre à celles-ci l’occasion de sensibiliser nos populations sur un aspect important des actions entreprises par notre institution, en vue de protéger des ressources importantes de notre pays », fait remarquer le Cemga Cheikh Guèye au micro de nos confrères de la Rts. Pour lui, l’occasion est aussi belle pour « magnifier la belle synergie d’action entre les forces de défense et de sécurité impulsée par monsieur le président de la République qui nous a indiqué la voie à suivre ». Le thème est mis en corrélation avec « l’organisation des armées », le « maillage du territoire terrestre et maritime ». Ces deux dynamiques devant permettre, selon le général Guèye, de « participer efficacement à la lutte contre toute exploitation illicite de nos ressources forestières, fauniques et surtout halieutiques, notre marine nationale garantissant l’autorité de l’État en mer ». Le Cemga est aussi revenu sur l’implication de ses services pour le développement. Ainsi, « à chaque fois que de besoin, le Génie militaire, au-delà des actions déterminantes qu’il entreprend dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), procède à l’enrochement des plages pour contribuer à la lutte contre l’érosion côtière qui menace certaines localités », explique le Cemga. De même que la « Direction du matériel des armées veille scrupuleusement à la dépollution des champs de tir et au recyclage de certains produits dont les huiles mortes et les pneus ». Et le général de corps d’armée de révéler que « l’armée de l’air a pris l’heureuse initiative de créer des jardins botaniques à la base aérienne militaire de Yoff et à l’École de l’armée de l’air à Thiès ». Ces différentes initiatives n’empêchent en rien la participation des armées à l’érection de la Muraille verte, selon le Cemga pour qui ses services vont « procéder à des campagnes de reboisement partout où sont implantées les armées, en vue de participer à la régénérescence de nos forêts ». Cette dynamique s’inscrivant dans un « engagement de poursuivre les efforts et de mobiliser nos énergies dans le but de participer davantage à la préservation de notre environnement ».

...Et le Haut-Comgend Meïssa Niang
Meïssa Niang HC GendarmerieLa sérénité et l’enthousiasme sont de mise pour ce 4 avril chez le général de division, Haut-comgend. « Le chef de l’État m’a investi de sa confiance tout en mettant à ma disposition les moyens adéquats pour remplir ma mission de sécurisation des populations et de leurs biens. Je me suis naturellement préparé en conséquence pour être à la hauteur des attentes du chef de l’État à qui j’ai soumis, dès ma prise de commandement, un plan stratégique d’actions qui définit les grandes orientations stratégiques de mon action à la tête de la gendarmerie », rappelle le général Meïssa Niang. Ces orientations indiquent « une feuille de route stratégique qui définit les principales lignes d’opérations que je me suis fixées à l’échelle nationale et qui prend en compte tous les aspects du service de la gendarmerie qui conditionnent son efficacité en tant que force publique », ajoute-t-il. Ainsi, y retrouve-t-on le « recrutement et la formation du personnel, les infrastructures et les équipements et les postures opérationnelles de la gendarmerie dans les domaines du maintien de l’ordre, de la police judiciaire, du renseignement et de l’intervention ainsi que la lutte contre les nouvelles formes de criminalité urbaines et rurales ».

« C’est à ce titre que, durant ce défilé du 4 avril, vous assisterez déjà à la concrétisation de certaines décisions majeures dans le domaine de l’équipement des unités de gendarmerie et de l’organisation des forces avec la création du Peloton spécial d’intervention destiné à la primo intervention antiterroriste dans les régions et l’Esid de Dakar qui est une unité de lutte contre la criminalité urbaine, notamment la lutte contre les cambriolages et les agressions dans les quartiers », promet le général Niang.

Pour le patron de la maréchaussée, l’urgence est « d’aller très vite » pour « prendre en compte les préoccupations sécuritaires des Sénégalais qui sont érigées au rang de priorité par Son Excellence, Monsieur le Président de la République. Grâce à lui, « il existera bientôt une très bonne adéquation missions et moyens qui nous permettra d’être encore plus efficace » dit-il. Ainsi, souligne M. Niang, « ce premier 4 avril à la tête de la gendarmerie s’annonce sous de bons auspices ». Mais, au-delà de cette date, assure-t-il, « nous allons nous attaquer de plein fouet aux défis sécuritaires à travers le renforcement du maillage territorial et le renforcement de la surveillance du territorial ».

Pour le thème du 4 avril : « Le rôle des Fds dans la protection de l’environnement », le général de division le place sous le « signe de l’action ». « Une action conjointe avec les différentes forces et les structures de l’État investis des missions régaliennes en matière de protection de l’environnement. « Par conséquent, conformément aux directives du chef de l’État, j’ai donné des instructions fermes au commandant de la gendarmerie territoriale pour qu’une tolérance zéro soit observée à l’égard des fossoyeurs de l’environnement, que ce soit au niveau terrestre comme au niveau maritime », assure le Haut-comgend. Pour lui, le chef de l’État n’a pas seulement donné des directives, il a également renforcé les moyens d’action de la gendarmerie dans ce domaine. « Ce qui nous permettra de réaliser, à très court terme, la montée en puissance de la section spéciale de la gendarmerie chargée de la protection de l’environnement en moyens terrestres et maritimes pour mieux faire appliquer les législations en la matière », fait-il savoir.

Et de rappeler qu’avant cette montée en puissance, la gendarmerie « accomplit déjà quotidiennement partout à travers le territoire des missions de protection de l’environnement à coté de ses missions d’ordre judiciaire, en luttant contre la chasse ou la pêche illicites, l’abattage des arbres sans autorisation, l’exploitation frauduleuse de carrières de sable ou de mines et l’utilisation des produits dangereux et toxiques comme le mercure que l’on observe le plus souvent dans les régions aurifères ». « La gendarmerie a, en somme, toujours accompli des missions de protection de l’environnement dans le cadre de ses actions de police spéciale, et le thème du 4 avril de cette année ne fait que renforcer sa posture dans ce domaine », se réjouit le général Meïssa Niang.

I. Kh. NDIAYE

Last modified on mardi, 04 avril 2017 09:59
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.