3ème édition du Fesman : L’État saisit l’Ige

19 Mai 2017
1189 times

Le dossier du Fesman est entre les mains de l’Inspection générale d’État (Ige). Ceci, dans le but de procéder à des vérifications nécessaires, selon le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye. Interpellé par le député Boubacar Biaye, sur la somme réelle dépensée dans l’organisation, en 2012, de la 3ème édition du Festival mondial des arts nègres (Fesman), Mbagnick Ndiaye s’est refusé d’avancer un chiffre, de peur, selon lui, d’avancer « une somme contraire à la réalité ». Seulement, selon le ministre, après le travail de vérification, le dossier sera remis au chef de l’État. En se fondant sur des informations livrées par la presse, le député Biaye parle de 105 milliards de FCfa, alors que la somme initialement prévue était de 5 milliards de FCfa. Toujours selon le ministre, « il y a des procédures » à suivre avant que l’État ne puisse parler de remboursement. « Si les prestataires ont des contrats en bonne et due forme, l’État devra rembourser, au cas contraire l’État ne pourra pas s’engager », a expliqué le ministre de la Culture. Il en est de même des sanctions à prendre qui, selon lui, peuvent découler de fautes lourdes ou de problèmes de procédures.

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.