Lutte contre le Vih/Sida : Des équipements médicaux d’environ 400 millions de FCfa aux Forces armées

12 Aoû 2017
1275 times

Le Département américain de la défense a offert hier aux Forces armées sénégalaises un lot d’équipements médicaux estimé à environ 400 millions de FCfa. La cérémonie de réception de ce matériel destiné à la lutte contre le Vih/Sida dans les armées s’est déroulée à l’hôpital militaire de Ouakam.

Des équipements médicaux d’une valeur d’environ 400 millions FCfa ont été remis aux Forces armées sénégalaises. Le don est du Département américain de la défense, à travers son Programme de prévention du Vih/Sida. Les équipements couvrent la chirurgie, l’anesthésie-réanimation, la pédiatrie, la gynécologie, la médecine interne, la cardiologie et le laboratoire. La remise de ce matériel s’inscrit dans le cadre du partenariat « de longue date » entre le Sénégal et les Etats-Unis. Ce don « permettra d’améliorer les capacités des services de conseils et de dépistage en ciblant les populations vulnérables ». Pour Martina Boustani, premier conseiller de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, « ce matériel devra également permettre au programme Sida de la Direction de la santé des armées, d’améliorer la coordination, le suivi et l’évaluation de l’approche «Tester, traiter et retenir» au Sénégal ». Le général de corps d’armée Cheikh Guèye, qui s’est réjoui de ce geste humanitaire, a témoigné que le programme Sida a réalisé d’importants progrès matérialisés par la baisse et le maintien de la prévalence Vih à un des taux les plus faibles parmi les armées africaines, grâce à la coopération américaine qui est « le bailleur majoritaire à 75% ». Toutefois, le général Guèye reconnaît que « des efforts restent à faire pour consolider les acquis de prévention dans la lutte contre les nouvelles infections chez les forces de sécurité, toujours vulnérables du fait de leur mobilité interne et externe dans les zones de conflit ». S’adressant au directeur de la Santé des armées, il l’a exhorté à veiller à la maintenance de ces matériels par la formation et la sensibilisation des utilisateurs. Selon les enquêtes nationales, notamment l’Enquête démographique et de santé de 2006 et l’Enquête nationale de surveillance combinée de 2015, le taux est passé de 0,7% en 2006 à 0,3% en 2015. « Une baisse remarquable » apprécié à sa juste valeur par le colonel pharmacien Babacar Faye, coordonnateur du Programme Sida des forces armées. Pour lui, la mise en place des politiques de prévention visant les recrues et les militaires en partance pour les théâtres d’opération extérieurs a impacté ce taux de prévalence. « On a pu faire une cartographie des zones de vulnérabilité et des sensibilisations tous azimuts auprès des militaires et gendarmes quand ils partent en opération extérieure et dans la zone méridionale du Sénégal », a-t-il expliqué.

Khadim NIASSE (stagiaire)

Last modified on samedi, 12 août 2017 15:47
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.