Couverture vaccinale : 7 enfants âgés 12-23 mois sur 10 ont reçu tous les vaccins recommandés

19 Sep 2017
2559 times
La représentante de l’UNICEF au Sénégal, Madame Laylee Moshiri, reçoit le rapport des mains de l’ancien directeur de l’ANSD. La représentante de l’UNICEF au Sénégal, Madame Laylee Moshiri, reçoit le rapport des mains de l’ancien directeur de l’ANSD.

Les résultats de la couverture vaccinale est l’une des satisfactions de l’Enquête Démographique et de Santé Continue de 2016 menée par l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD).  «  Dans l’ensemble, 7 sur 10 enfants de 12-23 mois ont reçu tous les vaccins recommandés et 3% n’ont reçu aucun vaccin. Les résultats montrent que 94% d’enfants de 12-23 mois ont reçu le vaccin du BCG, 90% ont reçu les trois doses de Pentavalent, 81 % ont reçu les trois doses de polio, 81% ont été vaccinés contre la rougeole et 82% ont été vaccinés contre la fièvre jaune. C’est dans la région de Fatick (79%) que la couverture vaccinale est la plus élevée. Par contre, c’est dans la région de Tambacounda qu’elle est la plus faible (41%) », lit-on dans le rapport de l’Enquête Démographique et de Santé Continue de 2016. Ce qui montre une bonne disponibilité des vaccins sur l’ensemble du territoire sénégalais. Le Programme Élargi de Vaccination (PEV) du Sénégal recommande qu’un enfant reçoive le BCG, trois doses de Pentavalent, trois doses de vaccin contre la poliomyélite, une dose de vaccin contre la rougeole, et une dose de vaccin contre la fièvre jaune. « Globalement, 99% de ces structures avaient le vaccin Pentavalent disponible le jour de l’enquête et la même proportion avaient le vaccin de la fièvre jaune. Neuf sur dix structures avaient le vaccin de la rougeole (91%), le vaccin oral de la polio (92%) et le vaccin du BCG (87%). L’ensemble de tous les vaccins infantiles de base était disponible dans 8 sur 10 des structures. La disponibilité pour tous ces vaccins a augmenté depuis 2012-2013. La disponibilité de tous ces vaccins infantiles de base varie selon la région, passant de 40 % dans la région de Thiès à 100 % dans les régions de Kaolack, de Kolda et de Matam », souligne le rapport.

O. NDIAYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.