Tanger Med : Une plateforme portuaire moderne et intégrée

07 Déc 2017
597 times

Le complexe portuaire Tanger Med a dix ans d’existence. Inauguré en juillet 2007, l’infrastructure est située à près de quarante kilomètres au nord de Tanger sur la Méditerranée. C’est la concrétisation d’une vision royale qui a mobilisé un investissement de 8 milliards d’euros (50 % public et 50 % privé) pour réaliser ce joyau. Tanger Med est une plateforme portuaire intégrée autour des activités de transbordement, d’import-export et de logistiques à valeur ajoutée avec 750 entreprises en activité qui a permis la création de 65.000 emplois. Pour marquer l’évènement, les responsables de l’Agence spéciale Tanger Med, structure en charge de sa gestion, ont invité, du 15 au 19 novembre dernier, une quarantaine de journalistes venus d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique pour mesurer le chemin parcouru.

30 juillet 2002. Une date mémorable. Ce jour, à l’occasion de la fête du trône, le Roi Mohammed VI annonce la création du port Tanger Med. Un an plus tard (2003), le souverain lançait les travaux. « Nous procédons au lancement d’un des plus grands projets économiques dans l’histoire de notre pays. Il s’agit du nouveau port Tanger-Méditerranée que nous considérons comme le noyau d’un grand complexe portuaire, logistique, industriel, commercial et touristique », déclarait, en février 2003, Mohammed VI au lancement des travaux. A travers ce projet, le Maroc voulait consolider son ancrage dans l’espace euro-méditerranéen et dans son environnement maghrébin et arabe en renforçant sa vocation de pôle d’échanges entre l’Europe et l’Afrique, la Méditerranée et l’Atlantique et son rôle central en tant que partenaire actif dans les échanges.

Le plus grand port de la Méditerranée est construit sur une quarantaine de kilomètres sur le site de Oued R’mel, sur l’autoroute maritime, avec plus de 100.000 navires par an. Une prouesse technique réussie par le Royaume Chérifien qui, en quatre ans, construit une infrastructure d’envergure mondiale qui fait la fierté à la fois des autorités et de la population. Les responsables de l’Agence spéciale Tanger Med (Tmsa), la structure en charge de la gestion, ont invité, du 15 au 19 novembre dernier, une quarantaine de journalistes d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique pour partager les réalisations en dix ans d’existence.

Vision royale
L’infrastructure a nécessité la construction de 60 kilomètres d’autoroute, cinq viaducs, 45 kilomètres des voies ferrées, des digues longues de 9 kilomètres. Ce qui est une curiosité et surtout une prouesse technique. Il y a également de gigantesques réservoirs circulaires en béton, capables de résister à des vagues de 10 mètres de haut. Tanger Med est doté de portiques de dernière génération de plus de 80 mètres de hauteur. Tanger Med est situé sur le Détroit de Gibraltar à la croisée des routes maritimes majeures est/ouest et nord/sud. « Tanger Med est un hub naturel de transbordement pour les flux logistiques mondiaux. Plus de 100.000 bateaux par an et 200 bateaux cargo passent à travers le Détroit de Gibraltar par jour sur les services maritimes des plus grands armateurs mondiaux qui relient l’Asie, l’Europe, les Amériques et l’Afrique », explique un document remis à la presse.

Dès le départ, le projet Tanger Med se révèle titanesque tant par la taille que par les investissements consentis. Le complexe portuaire Tanger Med a permis de développer une plateforme portuaire intégrée autour des activités de transbordement, d’import-export et de logistique à fort valeur ajoutée. Le positionnement stratégique de Tanger Med a permis de développer une connectivité mondiale vers 174 ports et 74 pays sur les 5 continents grâce à des liaisons hebdomadaires.

Grâce à cette plateforme, le Maroc a intégré les 20 premières nations mondiales du classement de la Cnuced en termes de connectivité maritime, selon Mehdi Tazi Riffi, président du directoire de l’Agence spéciale Tanger Med. « Situé à seulement 14 kilomètres de l’Espagne, Tanger Med affirme une position méditerranéenne sur les flux du Détroit pour le trafic conteneurs et camions Tir et joue un rôle pivot pour les flux maritimes de/vers l’Afrique (avec près de 40 % du trafic traité à Tanger Med). Tanger Med est un hub logistique mondial qui offre des capacités de traitement pour 9 millions de conteneurs, un transit de 7 millions de passagers et 700.000 camions Tir et l’export de 1 million de véhicules », explique M. Riffi.

Aliou KANDE, Envoyé spécial à Tanger

MEHDI TAZI RIFFI, PRESIDENT DU DIRECTOIRE DE TMSA : « NOUS VOULONS, DANS 20 ANS, DEVENIR LA PREMIÈRE PLATEFORME MONDIALE »
Mehdi Riffi TangerIntégrer Tanger Med dans le top dix du classement mondial de la Cnuced, c’est l’ambition de Mehdi Tazi Riffi, le président du directoire de l’Agence spéciale Tanger Med. Le démarrage des activités de Tanger Med a permis au Maroc d’intégrer le top 20 de la connectivité maritime mondiale en passant de la 83ème place en 2005 à la 16ème place en 2017. « Nous voulons, dans 20 ans, devenir la première plateforme mondiale. Ce qui est possible avec le démarrage prochain de Tanger Med 2. En Afrique, le Maroc est le premier pays en terme de connectivité maritime », a fait savoir M. Riffi.

L’érection d’une plateforme portuaire moderne sur la Méditerranée constitue une réelle opportunité pour les investisseurs. Hartmut Goeritz, directeur de Apm terminal, soutient que sa structure qui s’active dans la logistique et le transport fait 1,5 million de tonnes de conteneurs par an. « Nous voulons réaliser 2 millions de tonnes par an et nous pouvons le faire. Tanger Med est un port solide et moderne. Le Maroc en avait besoin. En un temps court, on peut relier le reste du monde », note M. Goeritz. « Le Maroc est un pays idéal pour nos installations. Il est stable, proche de l’Europe, possède des ressources humaines qualifiées et des politiques incitatives. Tanger Med, c’est une bonne opportunité pour tout investisseur », se félicite, à son tour, Lionel Vigier, directeur pays de Daher, une multinationale qui est dans la construction de pièces d’avion. Juilane Furman, directrice générale de Polydesign, note que les produits de sa structure peuvent être transportés rapidement vers l’Europe, l’Asie grâce à Tanger Med. « En 2001, nous visions au départ huit pays dans le monde. Finalement, nous avons choisi le Maroc qui a une infrastructure portuaire moderne », a rappelé Mme Furman. Ralph Sperrazza, directeur général de Siemens, abonde dans le même sens. « Le Maroc offre plusieurs opportunités. Il y a un cadre économique attrayant, un port moderne et stratégique. Tanger Med, c’est une bonne initiative », a-t-il ajouté.

Aliou KANDE, Envoyé spécial à Tanger

UNE ZONE FRANCHE DYNAMIQUE
Tanger Med 2Le complexe portuaire Tanger Med s’étend sur 1.000 hectares. « Tanger Med fait 9 kilomètres avec 20 kilomètres de clôture et près de 700 caméras de surveillance », indique Rachid Houari, directeur du Port Tanger Med 1. La plateforme est constituée de 3 ports : Tanger Med 1 avec deux terminaux à conteneurs, un terminal ferroviaire, un terminal hydrocarbures, un terminal marchandises diverses et un terminal véhicules ; Tanger Med Passagers qui renferme des zones d’accès et d’inspections frontalières, 8 quais d’embarquements passagers et Tir, des zones de régulation et une gare maritime et Tanger Med 2 en chantier qui sera doté de terminaux à conteneurs.

« Tanger Med 2 sera deux fois plus grand avec un investissement de plus de 2 milliards d’euros (moitié public-privé », confie M. Houari.

Tanger Med, c’est également une grande plateforme industrielle qui s’inscrit dans une vision de développement à long terme sur une assiette foncière dédiée de 50 millions m², un réseau de parcs industriels et logistiques aménagés selon les meilleurs standards internationaux. En 2016, plus de 750 entreprises ont réalisé un volume d’affaires exports annuel de 5,5 milliards d’euros dans différents secteurs tels que l’automobile, l’aéronautique, la logistique, le textile et le commerce.

La plateforme industrielle de six zones d’activités développées sur 1.600 hectares englobe Tanger free zone qui est une zone franche généraliste de 400 hectares avec des activités liées à l’automobile (Renault Tanger Med), l’aéronautique et le textile. « Depuis trois années consécutives, nous sommes la première zone franche en Afrique », souligne avec fierté Mehdi Tazi Riffi, le président du directoire de l’Agence spéciale Tanger Med (Tmsa). Tanger Med renferme aussi une zone franche logistique de 200 hectares attenante au port et dédiée aux activités logistiques.

Aliou KANDE, Envoyé spécial à Tanger

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.